La Cité des Sciences voyage entre science et fiction jusqu'à juillet

10 février 2011 à 13h37
0
012C000003992698-photo-expo-science-et-fiction.jpg
Jusqu'au 3 juillet prochain, l'exposition Science et Fiction propose à la Cité des Sciences de la Villette, à Paris, une découverte des rapports entre les sciences les plus dures et l'imagination la plus féconde. Romans, films, jeux vidéos ou bandes dessinées, tous s'inspirent - et parfois inspirent - la science, de la robotique à la conquête de l'espace, en passant par la relation de ce dernier au temps.

Le voyage commence dans l'espace. Quelques livres, un fusée en forme de train, sortie d'un canon et de l'imagination de Jules Vernes. Nous sommes chez les précurseurs. Verne, mais aussi Voltaire et son Micromégas pour la littérature, Georges Méliès et Fritz Lang pour le cinéma. Le décor et le ton sont posés : la science-fiction, ce n'est pas qu'une affaire d'enfants imaginatifs, les plus grands s'y essaient. Pour preuve, ces grands scientifiques, également parmi les meilleurs auteurs de science-fiction. Asimov n'a-t-il pas énoncé les trois lois de la robotique, et Arthur C. Clarke imaginé les satellites géostationnaires ?

Et forcément, quand on remonte aux sources, on tombe dans l'espace. Rêves de conquête et de gloire pour des générations, c'est pendant la guerre froide que l'espace a le plus inspiré. Guerre froide oblige, évidemment, puisque l'époque était propice à la course aux étoiles. Méliès, inventeur de la narration cinématographique, n'a pas connu la guerre froide - il n'a même pas vécu la seconde guerre mondiale, en fait - mais envoyait déjà ses héros dans la Lune. Magie du domaine public, on peut retrouver Voyage dans la Lune sur Youtube :



L'écran géant change de séquence. Autre film, autre époque, les scientifiques du moment ne ressemblent plus à un Merlin l'Enchanteur de Walt Disney, mais à de gros bonshommes Michelin équipés d'une visière. Une autre borne nous apprend justement les contraintes liées aux combinaisons spatiales, et leur évolution au fil des missions. Poids, résistance au vide, au froid, aux particules... On commence alors à comprendre l'intérêt de l'exposition. Ludique et visuelle, c'est aussi une mine d'information pour tous les niveaux. Les néophytes saisiront quelques-unes des clés qui permettent d'appréhender la science au travers de la science-fiction, quand les plus avertis pourront faire chauffer leurs neurones sur certains des plus étonnants problèmes soulevés - à ce titre, l'équation de décalage de temps lors d'un voyage à une vitesse proche de celle de la lumière est des plus convaincantes.

012C000003992700-photo-expo-science-et-fiction.jpg
012C000003992702-photo-expo-science-et-fiction.jpg


La suite est plus connue. Star Wars, Star Trek, Battlestar Galactica, Retour vers le futur, Le cinquième élément ou I, Robot éclairent chacun à sa façon les questions de l'espace, du temps, de la robotique, de la manipulation du vivant, ou des sociétés extraterrestres. On en apprend autant sur la génétique ou la mécanique que sur le space-opéra ou la fiction sur la robotique. On peut regretter l'absence de certains genres - le cyberpunk, dont le fondateur William Gibson n'est visiblement pas du goût des commissaires d'exposition - ou le peu d'espace laissés au réseau. La salle dédiée à Matrix fait ici figure d'exception, mais tient plus de la performance artistique que de l'analyse d'oeuvre.

0096000003992706-photo-expo-science-et-fiction.jpg
On note les efforts faits sur la mise en scène : reconstitution en taille réelle d'un Viper de Battlestar Galactica et d'un robot dédié au prélèvement d'échantillons sur Mars, costumes tirés des plus grands films de science-fiction, bornes interactives (dont une table Surface) pour jouer à poser un vaisseau spatial ou comprendre l'importance de la gravité des planètes dans la trajectoire d'une navette, etc. Des écriteaux complètent aussi régulièrement les thématiques présentées, renvoyant aux principales oeuvres littéraires et cinématographiques, et rendant un peu sa place aux romans, malheureusement un peu évincés à cause de leur manque de visualité.

Au final, l'exposition peut plaire aux plus technophiles comme aux plus réticents à la science et à la science-fiction. L'exposition est néanmoins assez longue et dense, il faudra donc prévoir le temps de rentabiliser son billet d'entrée. Un mini-site a spécialement été conçu par la Cité des Sciences au moment de l'ouverture de l'exposition, en octobre dernier.

Pour en savoir plus :
Science et fiction - aventures croisées
Cité des Sciences de la Villette à Paris
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
Renault accuse une perte nette de 141 millions d'euros en 2019
L'Europe s'est équipée de parcs éoliens offshore d'une capacité record de 3,6 GW en 2019
La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
L'iPhone 11 Pro émet deux fois plus de radiations que la limite recommandée
Le Batman interprété par Robert Pattinson se dévoile en vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top