VAST annonce ses plans de station spatiale privée… avec SpaceX !

Eric Bottlaender
Par Eric Bottlaender, Spécialiste espace.
Publié le 15 mai 2023 à 17h50
Vue d'artiste de la (peut-être) future station privée VAST, avec une capsule Crew Dragon amarrée. Crédits VAST space
Vue d'artiste de la (peut-être) future station privée VAST, avec une capsule Crew Dragon amarrée. Crédits VAST space

L'ambitieuse startup VAST a dévoilé il y a quelques jours son nouveau projet avec un grand module de station spatiale privée, annoncé dès 2025 ! Taillé pour entrer dans la coiffe de Falcon 9, il inclut d'autres technologies liées à SpaceX, en particulier pour Crew Dragon. VAST annonce déjà avoir réservé une mission !

Pas le temps de traîner…

Qui veut une station ?

Pas question de laisser passer 2023 avec un simple développement. Après le rachat de Launcher (spécialisé dans les moteurs spatiaux) au début de l'année, voici les plans de VAST, financée par un milliardaire, pour produire la toute première station spatiale privée. Nommée Haven-1, cette dernière sera autonome grâce à une propulsion embarquée et à des panneaux solaires, et mesurera 10,1 mètres de long pour 3,7 mètres de diamètre. Elle ne devra pas peser plus de 14 tonnes au décollage, et pourtant ce grand espace pressurisé accueillera une écoutille dédiée aux amarrages des véhicules avec les astronautes d'un côté, et une fenêtre de type « cupola » de l'autre côté. L'entreprise n'a pas craint d'annoncer une date de lancement en 2025, et ce malgré un tout petit détail : ils n'ont pas encore démarré la plus petite construction de ce module orbital pressurisé.

Un palais pour César, dans trois mois

Si cela risque de faire sourire les spécialistes européens de Thales Alenia Space, en particulier ceux qui travaillent sur les modules Axiom (qui seront amenés sur l'ISS), sur les modules de la future station lunaire Gateway ou sur les modules pressurisés des cargos Cygnus, c'est parce que peu d'entreprises ont jusqu'ici réussi à passer le cap de la réalisation… et ce malgré plusieurs types d'annonces au fil de ces deux dernières décennies. VAST reste une entreprise très jeune, et si son financement est aussi assuré que ses ambitions, on n'a pas encore observé grand chose de concret. Il faudra prouver dès les mois qui viennent (compte tenu du calendrier) que la fabrication est capable de suivre les ambitions.

Malgré tout, la volonté de s'appuyer sur SpaceX pour accélérer le développement n'est pas une idée si farfelue.

Dès 2025 au-dessus de nos têtes ? Crédits VAST
Dès 2025 au-dessus de nos têtes ? Crédits VAST

VAST se paie du SpaceX

En effet, VAST ne cherche pas à obtenir une station habitée en permanence, mais à valoriser des voyages spatiaux d'une durée maximale d'un mois sur sa station, conçue pour être simple. SpaceX peut tout à fait fournir la coupole, sur le modèle de celle qui a volé avec Crew Dragon lors de la mission Inspiration4 en 2021. L'entreprise californienne dispose aussi de tout le matériel nécessaire pour l'amarrage, côté capsule mais aussi station (même si c'est Boeing qui a fabriqué les adaptateurs IDA présents sur l'ISS). Support-vie, orientation, accommodation, pour peu que SpaceX accepte de livrer quelques « boîtes noires » (pour quel montant aussi…), une part des équipements nécessaires pour Haven-1 pourraient être rassemblés dans les temps. En plus de la signature pour l'envoi de Havent-1 en orbite avec Falcon 9, VAST a d'ores et déjà signé avec SpaceX pour la première mission habitée de Crew Dragon censée rejoindre la petite station. Et annonce la couleur, avec des ambitions pour une future station à l'échelle de ce que pourra mettre en orbite…. le Starship.

Alors, seront-ils capables de tenir leurs promesses ? Dites-nous ce que vous en pensez. Mais si la jeune pousse réussit son pari même avec quelques années de retard, cela promet un gros mouvement dans le petit monde des stations en orbite !

Source : spacenews

Par Eric Bottlaender
Spécialiste espace

Je suis un "space writer" ! Ingénieur et spécialisé espace, j'écris et je partage ma passion de l'exploration spatiale depuis 2014 (articles, presse papier, CNES, bouquins). N'hésitez pas à me poser vos questions !

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (3)
Bombing_Basta

Vaste supercherie ?

Martin_Penwald

Quel est le modèle d’affaire ? Comment l’entreprise va-t-elle faire des sous ?

C’est en sachant ça qu’on pourra dire si ça va se faire ou pas.

twist_oliver

Je ne suis pas contre les voyages dans l’espace, y séjourner etc. mais vu la pollution actuellement engendrée par les décollages il faudrait peut-être freiner (mais pas stopper) ce genre d’initiatives privées, genre une taxe carbone sur tout les décollages liés à du tourisme.