Starlink lance son offre premium qui fait très mal au porte-monnaie

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
03 février 2022 à 16h55
55
Starlink premium antenne © SpaceX
À 2 500 dollars l'antenne, vous la laisseriez dehors ? Crédits : SpaceX

Lassés des tarifs trop bas de la constellation satellitaire ? SpaceX propose à présent une option premium pour Starlink , incluant une antenne plus grande et plus puissante, un débit garanti et une connexion à partir du deuxième trimestre. Mais à 500 dollars par mois, l'offre ne vise pas vraiment un service aux particuliers…

Le haut de gamme ne devra pas décevoir !

Sortez les chéquiers (ou pas), Starlink passe premium

SpaceX continue d'adapter ses offres pour Starlink. Après un changement d'antenne prévu pour son service « classique », en fonction dans 25 pays et chez environ 150 000 utilisateurs (chiffres de janvier), SpaceX a dévoilé une option « premium » qui s'en démarque fortement.

D'abord, elle proposera une antenne bien plus grande, qui selon le site de SpaceX « permet de doubler les capacités », en proposant de meilleurs débits montants et descendants, en particulier pour les entreprises. Ce changement de matériel se traduit par une charge supplémentaire lors de la souscription : comptez 2 500 dollars pour l'antenne premium (contre 500 dollars pour le modèle classique).

En termes de débits, SpaceX promet une bien meilleure réception en particulier dans des conditions météorologiques extrêmes, avec des données entre 150 et 500 Mb/s et une latence entre 20 et 40 ms… Que Starlink promet déjà avec son offre la moins chère (pour 50 à 150 Mb/s de débit). L'abonnement quant à lui est également multiplié par cinq, annoncé au tarif de 500 dollars par mois.

Business is business

L'entreprise propose cette nouvelle offre depuis mardi, promettant une livraison et une mise en service au second trimestre 2022. Clairement, elle n'est pas tournée vers les particuliers, même isolés, mais vers les entreprises qui ont de gros besoins dans des zones où les connexions sont restreintes.

L'option premium pourra également intéresser les groupements, comme les hôtels, résidences et bâtiments de bureau, qui ont déjà pour certains expérimenté Starlink en usage mutualisé et se sont retrouvés bridés par les capacités de leur matériel. Si le segment premium trouve ses clients (quitte à prioriser leur connexion vis-à-vis des autres utilisateurs en cas d'engorgement), ce sera un moyen plus rapide d'accéder à la rentabilité de la constellation, qui coûte aujourd'hui beaucoup plus cher à SpaceX que ce qu'elle rapporte.

Starlink déploiement © © SpaceX
Il va encore y avoir quelques fournées de Starlink d'ici la fin 2022... Crédits : SpaceX

Prochain tir ce soir !

Quand à la constellation elle-même, le déploiement continue. Après deux tirs en janvier de « grappes » de 49 satellites chacune, SpaceX poursuit à un rythme élevé la mise en place de ses centaines d'unités.

Un nouveau lot devrait décoller ce 3 février, et plusieurs autres sont attendus avant la fin du mois. Assez pour assurer un service premium ?

Source : CNBC

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
55
27
Gauron91
On multiplie tout par cinq, les tarifs et la pollution dans le ciel.
benben99
C’est intéressant comme offre pour les entreprise, ca peut être certainement utile. Par contre, ca implique que les données passent par les USAs…
Squeak
A voir quel public ils visent avec ces tarifs. Par exemple pourquoi pas pour endroits très reculés dans des zones où un réseau câblé est difficile, à condition de vouloir payer ce prix pour avoir une connexion décente, ce n’est clairement pas avantageux pour la plupart des gens. Peut être le prix baissera je suppose mais là… difficile de me convaincre.<br /> Après bah il y a aussi les fans d’Elon Musk qui vont acheter rien que parce que c’est Elon Musk qui a créé ça et que c’est top méga génial.
Blackalf
J’ai quand même un doute que «&nbsp;les entreprises qui ont de gros besoins dans des zones où les connexions sont restreintes&nbsp;» soient très nombreuses. Quant aux particuliers, ils feraient mieux de prier pour qu’il n’y ait pas trop de connexions Premium : «&nbsp;quitte à prioriser leur connexion vis-à-vis des autres utilisateurs en cas d’engorgement&nbsp;». ^^
Jsp75
« On va ouvrir l’internet pour tout le monde dans les zones les plus reculées du monde! » et hop 500 balles par mois ! 500 balles c’est le salaire moyen … annuel…d’un habitant de la RDC. Ils plutôt intérêt à se cotiser grave dans les coins reculés. « Séquence musk bashing off »
Guillaume1972
Non, je ne pense pas, il ne pourrait pas y avoir une telle latence si il devait y avoir un passage pour les États-Unis, et puis les antennes serviraient a quoi alors, c’est un lien direct
nathakzra35
C’est sur que si tu compares avec les prix en Europe, c’est clairement pas avantageux. Mais au Canada par exemple, je paye 100$ par mois pour de la fibre. Donc ça ne me choque pas plus que ça. C’est le cas pour la majorité au Canada, peut être moins au Québec. Le forfait premium sera très utile pour les parties nord du Canada, je pense aux exploitations minières, sable bitumineux, aux entreprises de reforestation au Nord de BC, les peuples autochtones (ça pourrait connecter un village entier), les plateformes pétrolières, les centres de recherches en Antarctique. C’est sur que ce n’est pas Madame Michoui la cible de cette offre.
WhyPok
Avec environ 2700 satellites actifs en orbite en 2020 et plus du double inactifs ça donne cette carte 3D : http://stuffin.space/<br /> Starlink c’est un projet de 12 000 satellites supplémentaire.<br /> Dois-je commencer à confectionner un couvre-chef en papier aluminium ?
Kvn_Jma
Et pourtant, j’ai fait de l’audit dans de grosses PME qui étaient au fin fond de la pampa ou tout en haut de la montagne, dans ce dernier cas il n’y avait même pas de route, en clio c’était épique. Le gérant voulait sa boîte en pleine nature, les salariés eux étaient beaucoup moins heureux.<br /> Pour le coup, ils n’avaient certainement pas la fibre, donc cette offre ce serait du pain béni.<br /> Perso j’ai la fibre mais je fais construire ma maison, si demain je perds la fibre, je suis prêt à lâcher 200€ par mois pour récupérer 200-300 Mbps et moins de 40ms de latence parce que c’est un besoins essentiel.
Blackalf
De grosses PME ? ^^
Anne-Onyman
Le déploiement de Starlink avec des offres prémium me fait penser au déploiement du réseau de Supercharger avec les premières Tesla model S, force est de constater que ça marche.<br /> Effectivement avec mon regard français je me dit bah «&nbsp;tout le monde à la fibre&nbsp;» mais je conçois que dans des pays où les étendues n’ont rien à voir avec ce qu’on a en France, une connexion comme Starlink soit une solution tout à fait valable. Aujourd’hui ça reste cher mais demain, avec toute la constellation et surtout de plus en plus d’utilisateurs, il pourrait bien y avoir des offres à prix/performance plus attractives et qui sait, peut- être l’accès à internet sur la Lune (;
luck61
«&nbsp;Mais à 500 dollars par mois, l’offre ne vise pas vraiment un service aux particuliers…&nbsp;» pourtant quand je vois les prix des Tesla et de leurs options ce sont bien des particuliers qui achètent, mais des riches , pour certains riche 500 dollars mois si la prestation est là ce n’est pas grand chose… je dirais que l’offre ne vise pas les pauvres que nous sommes
Pretarian
Y-a-t-il une garantie de temps de rétablissement de moins de 24h avec cette offre premium ?<br /> Si oui, ce n’est pas cher. Si non, autant rester sur l’offre à 99$ qui monte tout de même à 150 mb/s
Martin_Penwald
C’était trop beau pour être vrai. Vu les doutes sur les coûts, il y avait la possibilité que le truc soit rentable, mais a priori, c’est mal barré.<br /> $500/mois, même aux États-Unis, ça fait beaucoup pour des débits relativement moyens, même certifiés.<br /> @benben99 : pourquoi les données passeraient-elles obligatoirement par les États-Unis ? Le schéma de transmission actuel est : terminal &lt;-&gt; satellite &lt;-&gt; station &lt;-&gt; Internet. Comme le satellite doit être en vue de la station, celle-ci doit se trouver à moins de 1000 km du terminal, il est donc physiquement impossible qu’un paquet StarLink venant d’Europe, d’Afrique ou d’Asie (hors pointe extrême orientale de la Russie) passe par les États-Unis avant d’arriver sur une interconnexion lnternet.
Popoulo
«&nbsp;500 balles c’est le salaire moyen … annuel…d’un habitant de la RDC.&nbsp;» : Vu qu’ils ont un oncle milliardaire qui meurt chaque semaine, cela ne devrait pas leur poser de problème. Je déconne, c’est n’importe quoi leur truc. Après, y a des pays qui auraient besoin d’autre chose avant d’une connexion internet.
SplendoRage
Mais si je me rappelle … Le but premier de Starlink ce n’était pas de pouvoir offrir internet aux régions reculées et en voies de développement ? Notamment les régions les plus pauvres de la planète ?? C’était bien ça son letmotiv en 2017 …<br /> 500$/mois …. On a pas la même notion de pauvreté lui et moi !
MattS32
Vu que PME ça va de 10 à 250 employés, y en a effectivement des plus ou moins grosses…<br /> SplendoRage:<br /> Le but premier de Starlink ce n’était pas de pouvoir offrir internet aux régions reculées et en voies de développement ?<br /> Musk n’a jamais été un philanthrope, il me semble pas qu’il ait mis en avant le moindre aspect «&nbsp;humanitaire&nbsp;» pour son projet, il parlait plutôt de financer la conquête de mars avec ^^ C’est plutôt les projets de Google et Facebook avec des ballons qui ciblaient les pays pauvres il me semble.<br /> Cela dit, on pourrait tout a fait envisager que le service soit financé par les abonnés dans des pays riches, pour permettre de fournir le service moins cher dans des pays pauvres, quitte à ce que l’aspect humanitaire ne soit pas du tout géré par StarLink (des tiers pourraient prendre en charge les abonnements par exemple).<br /> Reste à voir si la couverture de StarLink sera correcte dans les pays pauvres, car StarLink repose sur des stations au sol, si tu n’en as pas une à «&nbsp;proximité&nbsp;» (quelques centaines de km, car le signal ne transite pas entre les satellites, il faut que le satellite qui est au-dessus de toi ait aussi une station au sol dans son champ), ça ne marche pas.<br /> À ce jour, la couverture n’est même pas encore balbutiante dans les pays pauvres, elle est carrément inexistante. Starlink couvre une partie de l’UE (sans l’Italie du Sud, les pays slaves et la Scandinavie, une partie de la Turquie, le Sud de l’Australie, la Nouvelle-Zélande, les USA (avec un peu de débordement sur le Canada et le Mexique) et le Chili.
Elessar777
je suis technophile et progressiste normalement, mais aussi astronome amateur, et starlink, c’est de la merde, c’est tout. point barre au revoir.
Pierro787
Aucune données ne passent pas les USA. Les données sont transmises par les satellites sur des gateways locales.<br /> En France, il y en a deux, il devait y en avoir 3. Sinon, il y a les gateways allemandes qui peuvent aussi servir pour les utilisateurs français.<br /> Aucun rapport aux les ETats Unis.
Pierro787
Starlink n est pas rentable. Ce n est un secret pour personne.<br /> Du coup, pour tenter de sauver la situation, cette offre premium sort du chapeau. Les abonnés à 500 dollars devraient combler les pertes de ceux à 99$. Si tout se passe bien.<br /> Sinon, je parie qu on va voir une augmentation des forfaits à 99$ dans peu de temps…
SPH
Les marins pourraient être intéressés
benben99
Si starlink est une compagnie américaine, il pourrait très bien envoyer une copie de tes données aux USA en parallèle. Je ne dis pas qu’ils le font, mais utiliser une compagnie américaine soulève cette possibilité
MattS32
Non, Starlink ne peut pas fonctionner en haute mer.<br /> Starlink ne repose pas sur un réseau maillé de satellites, si un satellite n’a pas de station au sol dans son champ, la connexion via ce satellite ne marche pas.<br /> Donc en haute mer, au delà de quelques centaines de km des côtes, plus de connexion possible avec Starlink.
Pierro787
@MattS32<br /> C est exact. A noter que Starlink a dans ses cartons des possibles transferts de données inter satellites pour rerouter le trafic vers une gateway plus lointaine. Mais c est à l état de projet.<br /> Et de toute façon, il y aura toujours le problème de license obligatoire pour pouvoir opérer sur un territoire. Starlink a perdu l accès au gigantesque marché indien faute de license. Ils n ont pas le droit de proposer de service dans ce pays.<br /> En France, ils ont obtenu une license de l ARCEP. Sinon, le service ne serait pas disponible.<br /> J ignore ce qu il en serait dans les eaux internationales. C est une question juridique.
Pierro787
On dit que les satellites de la NSA sont déjà capables d espionner des connexions cellulaires de type 2G / 3G et 4G dans n importe quel pays.<br /> J ignore si c est vrai mais il est probable que tout ce qui utilise les ondes radio puisse être facilement intercepté par un pays comme les États Unis.
Pierro787
C est étrange car en tant qu utilisateur Starlink je constate déjà 200 Mbit/s en download et 30 Mbit/s en upload avec l’offre de base.<br /> Payer 5 fois plus pour avoir à peine plus n a aucun intérêt sauf si il y a une garantie de débit.<br /> Par contre, je crains que les utilisateurs à 99 euros ne voient leurs débits baisser pour faire de la place aux « premiums « .
benben99
Tu sais qu’un paquet peut être dupliqué et un envoyé vers un endroit et l’autre vers un autre?
Vanilla
Bah quand tu as 200 ou 499 employés, tu es une grosse PME, comparativement à une entreprise de 20 ou 50 employés.<br /> Légalement, une PME est une entreprise de moins de 500 employés.
Martin_Penwald
Le risque existe sur n’importe équipement d’origine américaine, comme il existe sur un équipement chinois. Pourquoi l’amener spécifiquement pour StarLink ?<br /> ’faut pas être bien malin pour craindre que ses paquets soit détournés par les États-Unis et pas par du matériel chinois.
clockover
Intéressant tous les sachants ici.<br /> Musk n’a jamais dit que c’était une offre pour les «&nbsp;pauvres&nbsp;».<br /> Non Starlink ce n’est pas de la merde. C’est une alternative.<br /> Non effectivement Starlink n’est pas rentable pour l’instant mais ils n’ont pas besoin d’une offre à 500$ pour que ça le devienne.<br /> Faut pas oublier que c’est tout juste ouvert au publique et que la principale limitation actuelle c’est bien la production des paraboles clientes.<br />
ifebo
A ce tarif, j’espère que l’antenne est livrée avec un coussin pour les chats !
ebottlaender
Ca c’est du marketing !
Martin_Penwald
Ben oui, tant qu’il y a peu d’utilisateurs, les débits sont corrects. Mais est-ce ceux-ci seront encore les mêmes quand il y aura assez d’utilisateurs pour que le service soit rentable ? Pas si évident, en fait. Les chiffres donnés par StarLink ont l’air très optimistes.<br /> J’ai aussi vu des ingénieurs en communication spatiale mentionner qu’une antenne à commande de phase du format et de la puissance de celle des terminaux StarLink coûterait entre 1500 et 3000 dollars à produire, ce qui ferait que StarLink perdrait de l’argent sur chaque kit vendu. Alors, certes, en théorie ce n’est pas légal, mais avec l’abonnement, il y aurait moyen de s’arranger.<br /> Autant au début je me disais que il est possible que StarLink soit rentable, autant maintenant j’ai plus de doutes.
benben99
Le problème c’est qu’il n’y a pas d’alternatives européenne.
Pierro787
C est vrai et j ajouterai que par le passé, aucun service de téléphonie / données bas débit privées par constellation de satellites n a été rentable et tous ont fini par être massivement recapitalisés et sauvé de la faillite que ce soit Iridium ou Globalstar.<br /> Ce qui fait dire à certains que ce secteur est maudit.<br /> A part, Inmarsat qui bénéficie du marché de l aviation civile et de la navigation maritime. ( et ce n est pas une constellation, juste quelques satellites géostationnaires )
Pierro787
clockover:<br /> Non effectivement Starlink n’est pas rentable pour l’instant mais ils n’ont pas besoin d’une offre à 500$ pour que ça le devienne.<br /> Disons que les propriétaires ont les moyens de recapitaliser la société, il est clair que Starlink ne va pas déposer le bilan cette année.<br /> Par contre, les business plans prévoyaient un service disponible en Inde, et dans divers autres pays asiatiques. Tous ont échoués et les services sont indisponibles, Faute de licence , Starlink s est fait interdire d Inde, et forcément, le nombre d abonnés possibles est considérablement diminué.<br /> J’ignore ce qu il en sera pour la Chine mais actuellement la constellation Starlink ne sert qu au dessus de l Amérique du Nord et de l Europe de l’Ouest, c est quand même très léger au regard des investissements consentis et du nombre de satellites lancés.<br /> On le voit très bien sur https://starlink.sx . Il manque énormément de pays ouverts. Et ça, ce n était pas forcément prévu , pour preuve le licenciement avec fracas du directeur Starlink en Inde.
lefranstalige
Zut, j’espérais que Starlink permettent aux populations qui vivent dans des régimes totalitaires de s’affranchir du control local de l’internet… il reste le VPN
Martin_Penwald
StarLink ne pourrait opérer sans l’accord du-dit régime, donc je ne vois pas comment ça pourrait changer.
Martin_Penwald
On en arrive toujours au même problème. Soit on fait payer un service premium aux quelques clients qui en ont un réel usage, mais la demande est faible car les cas d’usage sont très limités =&gt; prix élevés.<br /> Soit on ouvre le service à un très grand nombre de personnes afin de diminuer les prix =&gt; problème de dimensionnement, il faut pouvoir servir assez de monde pour amortir le matériel, qui coûte d’autant plus cher qu’il y a de terminaux à connecter.<br /> J’ai un peu l’impression que c’est ce cas de figure avec StarLink.
MattS32
S’il y avait une communication entre les satellites pour se passer de stations au sol dans certaines zones, ce serait effectivement possible d’opérer sans l’accord du régime.<br /> Mais les utilisateurs seraient vite repérer en traquant les antennes et les signaux radio. Et le régime pourrait aussi mettre des brouilleurs.
lefranstalige
Jusqu’à aujourd’hui, je ne savais pas que Starlink fonctionnait avec des stations au sol. Merci pour l’info.
Martin_Penwald
Bien sûr.<br /> Mais on peut déjà se débrouiller pour transmettre en hertzien sans autorisation, il y a des protocoles sur UHF/VHF, il suffit d’avoir le matériel, ce qui en soit n’est déjà pas discret.
Pierro787
MattS32:<br /> S’il y avait une communication entre les satellites pour se passer de stations au sol dans certaines zones, ce serait effectivement possible d’opérer sans l’accord du régime.<br /> Oui en théorie, en attendant les antennes Starlink actuelles sont « verrouillées « dans des cellules virtuelles de quelques dizaines de kms maximum. Déplacer un kit ailleurs et plus loin ne lui permettra pas de fonctionner en raison de ce géo verrouillage.<br /> Un kit livré à une adresse bretonne ne fonctionnera pas en Alsace ou même en région parisienne par exemple<br /> La référence est l adresse de livraison des kits qui est forcément une adresse postale dans le pays de destination pour lequel Starlink doit être disponible et ouvert à la commercialisation.<br /> Donc dans tous les pays autoritaires ou simplement sans license Starlink, il sera impossible de ramener, de se faire livrer un kit de connexion ou même d en récupérer un d occasion pour le mettre en service.
Pierro787
lefranstalige:<br /> Jusqu’à aujourd’hui, je ne savais pas que Starlink fonctionnait avec des stations au sol. Merci pour l’info.<br /> Vous pouvez les voir avec les satellites Starlink en direct sur le site<br /> https://starlink.sx/<br /> On voit quand même qu ils ne servent à rien et ne sont connectés à aucune gateway sur 90% de la surface de la planète…. Pour le moment.
ebottlaender
Pour information les satellites de la génération actuelle testent déjà les liaisons inter-satellites via laser (mais ne l’exploitent pas à ma connaissance).
MattS32
Il me semble que ces liaisons sont là pour assurer la synchronisation entre les satellites et gérer la bascule d’un client d’un satellite à un autre au fil du défilement des satellites, mais ça ne sert pas à router le trafic.
clockover
«&nbsp;Starlink ne sert qu au dessus de l Amérique du Nord et de l Europe de l’Ouest&nbsp;»<br /> Pour une infra qui a été ouverte en début d’année dernière c’est quand même excellent.<br /> Ca représente 1 milliards d’humain…<br /> Bref il a bien sûr été prévu que l’ouverture se ferait progressivement.<br /> On le voit de toute façon, ils ne produisent pas assez de parabole pour répondre à la demande pour l’instant. Donc une plus grande couverture n’aurait aucun impact.<br /> «&nbsp;Donc dans tous les pays autoritaires ou simplement sans license Starlink, il sera impossible de ramener, de se faire livrer un kit de connexion ou même d en récupérer un d occasion pour le mettre en service.&nbsp;»<br /> Je corrige il EST actuellement impossible.<br /> Mais ca va bouger, les com inter satellites sont bien prévues et agendées.
manadiscussao
Je sais pas. Il y a déjà des outils internet sur les gros paquebots, je sais pas par ou ça passe, sûrement satellite égalment. Mais en lisant les autres commentaires avec starlink il faudrait une base au sol à coté, difficile au milieu de l’océan
Pierro787
En haute mer ou dans les airs, dans les avions de ligne civils, les données transitent sur des satellites géostationnaires de Inmarsat.<br /> Les débits n ont rien à voir avec Starlink, ni la latence et le Ping. Ça permet surtout de transmettre des données techniques des avions ( message ACARS ) et aussi de faire passer les appels téléphoniques.<br /> Inmarsat a fourni de nombreuses données recueillies par le satellite couvrant l océan indien lors de la disparition du vol MH370, notamment en tentant de faire une triangulation.<br />
manadiscussao
j’ai lu les 3 pages de commentaire, je trouve néanmoins ça très intéressant. Le côté pollution atmosphérique est évidemment dommage, et négatif.<br /> Après si tu demande plus de connexion faut bien (à l’échelle du monde) perdre en liberté quelque part… rien n’est gratuit.<br /> On peut imaginer des bureaux/stations dans des endroits hyper reculés, désormais possibles grâce à starlink (on peut même imaginer un truc sur panneaux solaires avec toilette sèche, entreprise 5.0).<br /> A l’échelle de la communication c’est top. Si ça marche, à l’échelle du particulier ça sera sûrement qu’une offre hors de prix satellitaire de plus que personne ne prendra (ok, un peu plus accessible qu’avant mais quand même, est pointé le revenue annuel moyen dans 50% mini des régions ou ça pourrait servir, revenue ne permettant en rien un abonnement tesla internet on est d’accord).<br /> Mais faut penser aux collectivités aussi…<br /> L’information en temps réel, c’est beaucoup d’avantages. Il y a des endroits ou catastrophes naturelles, conflits armés, politiques, catastrophes humaines (feux…) ravages plus longtemps pour faute de communication. Je pense (biensur ça sera les derniers à l’avoir…) pour l’image a des endroits perdus en amazonie ou faut qu’ils prennent une pirogue pour 13h pour communiquer une info importante par exemple.<br /> Avec des starlinks (ou autre marque, faudrait mutualiser tout ça), ça peut apporter plus de sécurité, envoyer une ambuance-pirogue plus rapidement, des pompiers-pirogue plus rapidement, l’armée si nécessaire, etc etc.<br /> Sur ce point c’est une énorme avancé je trouve. Sachant en plus que s’ils sont débrouillards et savent gérer les intempéries (qui détruisent le matériel de fortune), à partir d’une connexion à 500$ tu peut mettre des antennes au sommet des arbres pour desservir plusieurs villages etc (ou centres scientifiques, militaires…).<br /> Si on y réfléchit, ça fait une dizaine de connexion stables à 15mb/s, avec un ping acceptable, soit un abonnement à 43€/mois pour de l’internet virtuellement n’importe ou, moyennant donc une mutualisation des besoins. c’est ouf.<br /> nul doute que ça sera principalement utilisé au début par des riches, mais ça ouvre des portes…<br /> par contre l’info sur la nécessité d’une base internet dans les 1000km c’est ça ? c’est un peu chaud et limite énormément le truc. genre au milieu de l’océan ou de la pampa je doute qu’il y ai une connexion fibre 10g à disposition pour renvoyer au satellite là data. ceci dit étant donné que déjà, les connexions internet par satellite existent et fonctionnent, je pense que ça marchera d’une façon ou d’une autre.<br /> maintenant ya plus qu’a créer un gouvernement planétaire à la star wars pour taxer tesla sur l’utilisation du ciel…<br /> et une pensées, effectivement, aux pauvres astronautes amateurs et autres amateurs régulier de levé/coucher de soleil, qui désormais, ne voient plus que les planètes mais des merdouilles de satellite starlink, pollution définitive du ciel.
orionb1
ça confirme deux choses que beaucoup pensaient : la rentabilité sera difficile à obtenir, les promesses techniques seront réservées à une «&nbsp;élite&nbsp;» des utilisateurs, puisque trop d’utilisateurs en même temps vont ruiner les performances<br /> on peut même se demander si le fait qu’apparemment, je le lis ici avant dans les commentaires, ils n’arrivent pas à suivre ne serait pas tout simplement une combine marketing pour garder durant plusieurs mois le réseau non débordé et faire aller le bouche à oreilles puis accepter une masse d’utilisateurs ensuite une fois que ceux-ci auront la foi en starlink
Martin_Penwald
Je me suis déjà prononcé sur la possibilité de router le trafic par sauts intersatellites. Tant que les satellites sont dans le même plan orbital, c’est éventuellement possible, mais sur 2 plans différents, j’ai du mal à imaginer que les éléments mécaniques nécessaires à viser précisément puissent être fiables sur plusieurs années.
Muggsy68
Et si le service ferme, il se passe quoi avec les satellites ?
ebottlaender
S’ils mettent pas la clé sous la porte, ils peuvent les désorbiter en quelques mois (ou les revendre). Dans le cas contraire, si ça s’arrête très brusquement, il faudra compter environ 3 ans pour qu’ils soient tous désintégrés dans l’atmosphère.
Pierro787
Pour Iridium et Globalstar qui étaient tombés en situation de cessation de paiement en leur temps, l armée américaine avait judicieusement signé un gros contrat avec Iridium pour remettre la société à flot.<br /> Globalstar s est recyclé dans les balises GPS satellite et a quasiment abandonné tout service de téléphonie / data pour le grand public et même les PME.<br /> Évidemment il s agissait de service bas débit et téléphonie, très différents de Starlink.<br /> Mais si Starlink devait se retrouver en grande difficulté financière, vu les liens entre la NASA et son principal partenaire, SpaceX qui a pour principal activité les lancements de satellites Starlink tous les mois, on peut supposer que le gouvernement américain interviendrait pour tenter de sauver la boîte.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

La bonne santé de Free, qui a gagné plus d'argent et d'abonnés au 1er trimestre
Qualcomm dévoile enfin les Snapdragon 8+ Gen 1 et Snapdragon 7 Gen 1 : un nouveau tournant pour les smartphones Android ?
OnePlus élargit son milieu de gamme et officialise 2 nouveaux smartphones
Google offre 300 € à ceux qui l'aideront à améliorer sa reconnaissance vocale pour les personnes atteintes de troubles de la parole
Apple condamnée à payer 300 millions de dollars à PanOptis pour violation de brevets
Samsung Galaxy Z Flip 4 : un premier benchmark donne la mesure de sa puissance
iOS pourra bientôt aider les personnes malvoyantes à ouvrir les portes
Les vivo X80 et X80 Pro se lancent dans d'autres pays, bientôt en France ?
Vous pouvez enfin profiter convenablement de YouTube Music sur Wear OS
Huawei lance ses Watch GT 3 Pro et Watch Fit 2, premium et sportives sont en précommande
Haut de page