Avec le 100ème vol de Falcon 9, SpaceX bat tous les records de réutilisation de sa fusée

25 novembre 2020 à 13h23
17

Décidément, SpaceX n’arrête pas de repousser les limites de son concept de fusées réutilisables. Cette nuit, l’entreprise américaine effectuait la 100ème mission de la fusée Falcon 9, la 23ème de l'année. Il s’agissait aussi du septième vol du booster B1049, qui a été récupéré intact et pourrait donc voler une nouvelle fois !

Ce vol a également permis de mettre en orbite 60 satellites Starlink supplémentaires.

Sept vols en deux ans pour le premier étage de cette Falcon 9

En 2015, SpaceX réussissait à récupérer pour la première fois le premier étage – ou booster – d’une fusée Falcon 9. Depuis, la procédure est devenue assez familière pour l'entreprise, les boosters de Falcon 9 ayant d’abord été récupérés sur des plots d’atterrissage au sol, puis à bord de navires.

Cette nuit, le booster B1049 s’est à nouveau posé sur le navire autonome (ou drone de surface) nommé Of Course I Still Love You et situé dans l’Atlantique. Il s’agissait de la 67ème récupération de booster pour SpaceX, et de la 7ème récupération de B1049. Avec ce vol, ce premier étage de Falcon 9 confirme son statut de booster le plus utilisé de la flotte de SpaceX, fort d'un record de six vols établi en août, cette année.

En deux ans, B1049 aura ainsi effectué cinq lancements pour le compte de la constellation Starlink, un lancement pour Iridium et un autre pour Telstar. Étant donné que chaque vol Starlink permet de placer plusieurs dizaines de satellites en orbite, B1049 est a priori le premier étage ayant mis le plus de satellites en orbite de toute l’histoire spatiale !

Une machinerie bien huilée

Il y a 10 ans à peine, le modèle de SpaceX semblait encore illusoire pour de nombreux acteurs historiques du secteur spatial. Avec ce 100ème vol de Falcon 9, l’entreprise démontre pourtant la fiabilité de ses lanceurs, la pertinence de son système de réutilisation, ainsi que l’efficacité de ses navires-drones, conçus pour récupérer les boosters.

Alors que le secteur aéronautique et spatial connaît, comme d'autres, une importante crise en 2020, SpaceX a déjà 23 vols au compteur cette année, illustrant, s'il le fallait encore, l’incroyable montée en puissance du lanceur Falcon 9, et l'expansion du réseau Starlink. Le fait que des boosters ayant déjà volé puissent bientôt être réutilisés pour des missions habitées Crew Dragon est également gage de la confiance accordée à la Falcon 9.

Pour le moment, SpaceX dispose d’une dizaine de boosters « vétérans », qui ont réalisé à eux seuls la majorité des vols de fusées Falcon. D’autres éléments des fusées, comme les coiffes, sont également réutilisées. Dans les années qui viennent, SpaceX prévoit d’introduire de nouveaux éléments réutilisables, notamment des boosters de Falcon Heavy, mais aussi et surtout son lanceur géant Starship, qui devrait être intégralement réutilisable.

Source : Space.com

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
17
9
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

La NASA choisit Falcon Heavy pour envoyer sa sonde Europa Clipper vers l’orbite
Boeing se prépare à un second vol d'essai de sa capsule Starliner en direction de l'ISS
La structure interne de Mars révèle ses secrets grâce à la mission Insight
Tourisme spatial : l'agence américaine de l’aviation modifie les conditions requises pour être qualifié d'astronaute
Le module Nauka arrive en orbite après une odyssée de presque trois décennies
Super Heavy, le plus gros booster de SpaceX, réussit ses premiers essais moteur
Blue Origin : c'est parti, premier vol de New Shepard avec des passagers !
Suivez en direct le vol de Jeff Bezos à bord de New Shepard ce 20 juillet
Thales Alenia Space débute la construction des modules pour la station spatiale privée d'Axiom
C'est reparti ! Hubble, réparé, reprend ses observations de l'univers
Haut de page