VivaTech 2019 - AMY (RATP), l'appli qui utilise les ultrasons pour alerter les piétons d'un danger

Alexandre Boero Contributeur
19 mai 2019 à 08h45
0
AMY b.png
(Crédits : YouTube Benjamin Charles)

L'application prévient l'usager aux yeux rivés sur son smartphone de l'arrivée imminente d'un bus ou tramway de la RATP, dessinant ainsi un peu plus les contours de la smart city de demain. Présentation.

Des accidents impliquant des utilisateurs de smartphone et des véhicules surviennent tous les jours en France. En Corée du Sud, où le phénomène est le plus fort, des solutions sont prises. En Italie et aux États-Unis, des moyens plus répressifs (amendes) ont été mis en place pour susciter l'attention des usagers. En Allemagne et aux Pays-Bas, des bandes lumineuses sont installées au sol pour les feux tricolores, mais cette solution n'est pas suffisante puisqu'elle nécessite d'avoir les yeux vers le sol, ce qui n'est pas toujours le cas lorsque vous écoutez de la musique. L'application AMY, présentée à VivaTech, pourrait renforcer la sécurité des usagers face aux transports au commun grâce à un système d'alerte qui peut susciter la nostalgie.

La lutte contre le phénomène des "smombies"


"Nous avons constaté qu'il y a de plus en plus de collisions avec des piétons focalisés sur leur smartphone, que l'on appelle des "smombies". Souvent, dans cette position là, on ne fait plus attention aux dangers, on n'entend pas le tramway arriver ni le klaxon du conducteur, ni le bus électrique." Tel est le constat dressé par Benjamin Charles, intrapreneur au sein de la RATP et CEO de AMY, une solution propulsée par la start-up Copsonic (qui a co-développé le produit), qui s'est associée à la Régie autonome des transports parisiens.



Présentée à l'occasion du salon Viva Technology du 16 au 18 mai à Paris, où Clubic était présent, la solution se destine à vous prévenir via une alerte de l'arrivée imminente des bus et tramways de la RATP si vous vous trouvez sur leur passage, et à devenir une fonctionnalité incrustée dans des services de streaming musicaux, pour une plus large diffusion. La méthode de diffusion de l'alerte pourrait en surprendre plus d'un.

Benjamin Charles (AMY - RATP, VivaTech 2019)
Benjamin Charles (Crédits : Alexandre Boero)

Une alerte instantanée diffusée par le biais d'ultrasons


"De notre côté, nous cherchions quelque chose de plus intelligent, qui peut marcher en toute circonstance. AMY utilise ainsi les ultrasons. Nous installons un boîtier dans un véhicule, déjà testé sur le Tramway 7. Le boîtier va émettre un ultrason spécifique en même temps que le klaxon du tramway qui, lui, reste parfois sans effet. Dans 90% des cas, le conducteur perçoit la situation de danger, pas perçue par l'usager. L'ultrason va alors être immédiatement capté par AMY, qui est présente dans le smartphone", nous indique Benjamin Charles.

L'application, qui tourne en tâche de fond, va se réveiller dès qu'elle va capter l'ultrason, et ainsi faire remonter l'alerte, qui va être visuelle mais aussi sonore, en faisant remonter dans vos oreilles le gong du tramway, qui va détourner votre attention de la musique et du smartphone, pour vous pousser à réagir face au danger signalé, pour éviter un potentiel accident.

Une utilisation qui ne nécessite pas de connexion ni de réseau


L'avantage d'AMY est que son utilisation ne nécessite pas de connexion ou de réseau particuliers. La solution est compatible avec 100% des smartphones, du moment que ce dernier est équipé d'un micro fonctionnel, l'ultrason étant un son capté par le micro. Rien de bien sorcier donc.

Le plus basique et simple des smartphones va par conséquent être en mesure de recevoir cette alerte. Avec l'objectif de sauver des vies. Le plus possible. "Demain, ce sera une fonctionnalité existante dans des applications de mobilité comme celle de la RATP, mais pas que ! Nous sommes en train de développer un SDK qui va permettre de l'intégrer dans toutes les applications sur Android et iOS", nous indique Benjamin Charles, qui confirme une rencontre récente avec Deezer, qui aurait montré son intérêt sur cette solution. "Si nous voulons être efficaces, il faut multiplier les canaux de distribution par rapport à tous les différents cas d'usage identifiés sur smartphone, et là-dessus, inonder le marché", avance-t-il à juste titre.

AMY.jpg
À son entrée dans la zone dangereuse, l'usager-piéton est immédiatement prévenu du danger imminent (Crédits : YouTube Benjamin Charles)

Un déploiement potentiel au-delà des transports publics


Alors que le dispositif a été testé sur la ligne de tramway T7, au mois de novembre sur une ligne de bus Trans-Val-de-Marne (TVM) mais aussi sur un passage à niveau au mois de décembre, une nouvelle expérimentation va être menée sur la ligne T8 au mois de juin. "Il y aura ensuite des expérimentations sur des lignes de bus", nous prévient-on.



L'utilité d'AMY peut s'étendre bien au-delà des transports en commun gérés par la RATP. Ses concepteurs l'étudient également sur des passages piétons. Celle ou celui qui s'engagera sur le passage clouté recevra l'alerte selon ce qu'indique le feu tricolore. Même chose pour les passages à niveau, où le boitier ne sera pas installé dans le véhicule mais directement sur le passage à niveau, qui lorsque la barrière s'abaissera, émettra un ultrason. Une extension au niveau des voitures électriques et autonomes est par ailleurs envisagée.

Avec un temps de réponse immédiat ("inférieur à une seconde"), AMY peut entrevoir un développement intéressant, avec "pour idée de commercialiser la solution et de la vendre à l'extérieur", soutient Benjamin Charles.

5 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top