Le RGPD fait gagner des parts de marché publicitaires à Google

Mathieu Grumiaux Contributeur
11 octobre 2018 à 09h46
0
data privacy protection des données rgpd clubic fotolia

L'application de la réglementation européenne a fait chuter le nombre de trackers publicitaires, mais Google semble tirer son épingle du jeu grâce à une modification de ses pratiques d'affichage.

La RGPD est en application depuis le mois de mai dernier, et une étude indépendante en montre les premiers effets. Cette réglementation des données personnelles a permis de réduire sensiblement le nombre de trackers publicitaires présents sur les différents sites internet.

Une baisse du nombre de trackers en Europe


Dans le détail, cette étude menée par l'équipe du navigateur Cliqz, connu pour intégrer de nombreux dispositifs garantissant la confidentialité de l'utilisateur, montre que le nombre de trackers affichés par page web a baissé de plus de 4% dans les pays de l'Union Européenne. A titre de comparaison, il a augmenté de plus de 8% aux Etats-Unis sur la même période d'avril à juillet 2018. Cette baisse du suivi publicitaire court sur tous les types de sites web, à l'exception des plateformes de vidéo pour adultes et des établissements bancaires.

Ils indiquent également que tous les « petits trackers » ont perdu une part de marché significative depuis l'application de la RGPD, avec une baisse de leur activité comprise entre 18 et 31%. Même un acteur leader du tracking de ses utilisateurs comme Facebook a perdu près de 7% de part de marché suite à l'application des règles de confidentialité européennes.

Google progresse en modifiant ses pratiques


Malgré l'application stricte de la RGPD, certains acteurs continuent de voir leur activité progresser. Et pas des moindres, puisqu'il s'agit de Google, le leader de la publicité sur Internet. Si sa progression n'est d'environ que d'1%, elle semble aller dans le sens de la théorie selon laquelle la RGPD pourrait profiter aux GAFA.

Google, de par ses moyens financiers et son omniprésence sur le web, a pu s'organiser rapidement pour mettre ses espaces publicitaires en conformité avec la RGPD. Les propriétaires des sites web ont davantage misé sur des acteurs reconnus, avec qui ils travaillent depuis plusieurs années comme AdSense, la régie publicitaire du moteur de recherche, au dépend des petites régies publicitaires pour respecter la législation.

Google a aussi revu ses pratiques publicitaires, en encourageant les développeurs web à réduire le nombre de fournisseurs de suivi publicitaire et d'affichage d'espace promotionnel. Toutes ces actions incitent les éditeurs à utiliser ses solutions, vues comme un parfait compromis entre respect de l'utilisation et poursuite de leur activité commerciale.

À découvrir aussi : Brave le navigateur qui respecte la vie privée
Brave pour Windows | Brave pour Android | Brave pour macOS | Brave pour Linux
Modifié le 11/10/2018 à 11h27
4 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top