🔴 Soldes : jusqu'à - 60% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Une cyberattaque américaine aurait paralysé des dispositifs de contrôle militaires iraniens

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
24 juin 2019 à 17h57
5

La semaine dernière, Donald Trump se ravisait sur la question d'éventuelles frappes aériennes sur l'Iran. Yahoo News nous apprenait toutefois ce weekend que le président américain aurait, le même jour, ordonné à la place « une cyberattaque de représailles contre un groupe d'espions iraniens ». Un rapport corroboré depuis par les sources du Washington Post, du New York Times et d'Associated Press, note The Verge.

Cette cyberattaque fait écho à l'infiltration présumée du réseau électrique russe par l'US Cyber Command. Dévoilée la semaine dernière par le New York Times, cette intrusion aurait eu pour but l'implantation de « malwares offensifs » visant à maintenir les pirates russes en respect. Toutefois, cette semaine, la cible de l'USCC est iranienne, pour une cyberattaque « planifiée depuis des semaines », précise le Times. Elle aurait été menée en guise de représailles à la récente destruction d'un drone américain par l'Iran.

« Un groupe de renseignement » iranien visé

Avalisée par le président Trump, cette frappe numérique avait pour cible « un groupe de renseignement » iranien lié à la Garde révolutionnaire iranienne. Certains rapports expliquent que ce groupe serait même totalement intégré au corps des Gardiens de la révolution islamique, considéré, depuis avril, comme une organisation terroriste par les Etats-Unis.

D'après Yahoo News, ce groupe serait impliqué dans les récentes attaques de plusieurs pétroliers, tout particulièrement dans le golfe d'Oman. Son rôle, explique Le Monde, est de surveiller le passage de navires dans les eaux du détroit d'Ormuz.

D'après le Washington Post, cité par The Verge, la cyberattaque menée par l'US Cyber Command aurait « paralysé des systèmes de commandement et de contrôle militaires iraniens » mais n'aurait causé aucune victime humaine. Pour le New York Times, des systèmes de contrôles de missiles étaient aussi visés.

De son côté, le ministre iranien des télécommunications, Mohammad Javad Azari-Jahromi, expliquait ce lundi 24 juin, sur Twitter, qu'aucune des cyberattaques américaines lancées contre l'Iran n'avaient abouti. « Les médias s'interrogent sur la véracité de présumées cyberattaques contre l'Iran. Je dois dire que cela fait longtemps que nous faisons face au cyber-terrorisme (...) et à l'unilatéralisme » américain. Des propos relayés par Le Monde.

« Aucune de leurs attaques n'a réussi, alors qu'ils font beaucoup d'efforts en ce sens ». « L'an dernier, nous n'avons pas fait échouer une attaque, mais 33 millions », a-t-il conclu.

Les tensions entre les Etats-Unis et l'Iran toujours plus palpables

Cette cyberattaque américaine n'est pas la première a avoir été menée à l'encontre de l'Iran. En 2016, rappelle The Verge, les Etats-Unis avaient par exemple initié un plan baptisé « Nitro Zeus » visant les infrastructures civiles iraniennes (réseaux électriques et téléphoniques entre autres). Il aurait depuis été mis au placard par les autorités américaines, malgré les dizaines de millions de dollars investis dans ce projet et les opérations de reconnaissances menées sur les réseaux informatiques iraniens.

En l'état, les tensions observées depuis des années entre les Etats-Unis et l'Iran pourraient gagner en amplitude. Donald Trump expliquait ce week-end vouloir, dès ce lundi, imposer « d'importantes sanctions supplémentaires à l'encontre de l'Iran ».

Source : The Verge
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
0
obyoneone
les iraniens vont finir par envoyer des grosses prunes autour d’eux si on les chatouille trop. Tout ça parce qu’ils ne veulent pas vendre leur pétrole en dollars…
hellovm
+1<br /> Et il y’aura une coalition de malade …<br /> Le scénar se répète
obyoneone
oui, à part qu’eux, à l’inverse de l’iraq, ont des armes de malades et le nucléaire
carinae
oui enfin petit rappel historique dans la Guerre Iran/Irak ils n’ont pas fait trop les malins les iraniens … les Irakiens étaient tout de même bien équipé quoi qu’on en dise. Après c’est clair que quand tu as une coalition de pays utra-costaux … tu n’as aucune chance …<br /> Pour le reste je ne sais pas si on saura un jour la vérité … mais les 2 cotés ne sont pas très clair.
Hallein
Qui va gagner dans ce rapport de force ? La connerie ! Celle des Iraniens et leur régime<br /> d’abêtissement théocratique et les américains tenus par les naseaux comme des bœufs<br /> par Israël. Règlement de con…ptes irrationnels entre asservis.
obyoneone
Israël est surtout l’avant poste armé des usa face au moyen orient et il touche un max de sub des non natifs américains.
hellovm
Parce que c’est les franc m… qui font joujous …
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Gears 5 : Microsoft fait la démo du mode construction et confirme l’absence de season pass
Flight Simulator supportera le contenu créé par la communauté
Google Duo permet désormais de partager des photos dans ses messages
Alors que Google abandonne ce marché, Huawei présente deux nouvelles tablettes sous Android
Phil Spencer l'assure : Microsoft n'a pas présenté tous ses gros jeux durant l'E3
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page