Les Etats-Unis auraient implanté des "malwares offensifs" sur le réseau électrique russe

Nathan Le Gohlisse Contributeur
17 juin 2019 à 16h59
0
photo-1473341304170-971dccb5ac1e.jpg
Crédit illustration : Unsplash // Matthew Henry

D'après des sources du New York Times, l'United States Cyber Command - branche de l'armée américaine consacrée aux cyberconflits - aurait implanté des « malwares offensifs » sur le réseau électrique russe. Une conséquence directe des tensions 2.0 observées ces dernières années entre les deux puissances.

L'année dernière, l'US Cyber Command était élevée au rang de « unified command » par Donald Trump. Une formalité permettant à la branche numérique de l'armée américaine d'être considérée, du moins sur le papier, comme tout aussi importante que les autres commandements du Pentagone. Son rôle reste cependant le même depuis sa création en 2010 : défendre les réseaux d'information et conduire, si nécessaire, des opérations militaires dans ce que les autorités américaines décrivent comme le « cyberespace ». Une mission que le Général Paul Nakasone (chef de la NSA et de l'US Cyber Command) souhaitait, l'année dernière, mener de façon plus agressive. D'après le Times, nous y sommes.

Le réseau électrique russe ciblé

Depuis « au moins » 2012, précise Engadget, l'US Cyber Command mène des opérations de reconnaissance sur le réseau électrique russe. Le New York Times avançait toutefois ce 15 juin que l'armée était passée à la vitesse supérieure en y implantant des « malwares offensifs ». Les détails de cette infiltration ne sont pas clairement connus, pas plus que son ampleur. Difficile par ailleurs de savoir précisément quels impacts ces malwares pourraient avoir sur le réseau électrique russe.

Les intentions de l'USCC sont en revanche explicites : cette infiltration se veut dissuasive et doit servir d'arme en cas d'escalade digitale entre les Etats-Unis et la Russie.

Pour mener cette opération, l'armée aurait mis à profit une loi promulguée en 2018. Cette dernière autorise L'US Cyber Command à mener des campagnes en ligne secrètes ayant pour objectif « de dissuader, de protéger ou de se défendre contre » des cyberattaques sans être forcée d'en référer au président. Engadget explique ainsi que cette intégration de malwares sein du réseau électrique russe pourrait avoir été conduite sans que Donald Trump ne soit mis dans le secret.

Pour rappel, le président Trump estimait en juillet dernier que les cyberattaques russes avaient pris fin.



Les Etats-Unis veulent pouvoir riposter en cas de nouvelles attaques

Seul John Bolton, Conseiller à la sécurité nationale, a accepté de s'exprimer suite à la publication de l'enquête du New York Times. L'intéressé a déclaré cette semaine que les Etats-Unis cherchaient en effet à étendre le champ de leurs potentielles cyber-cibles. D'après lui, l'objectif est avant tout d'avertir la Russie : en cas de nouvelles cyberattaques, le Pentagone a de quoi riposter.

Avec cette opération, les Etats-Unis semblent vouloir figer le cyberconflit avec la Russie dans une forme de statu quo numérique... aux forts relents d'une guerre froide d'un genre nouveau.

Source : Engadget
Modifié le 17/06/2019 à 17h57
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top