France : une loi pour lutter contre l'addiction aux réseaux sociaux ?

12 septembre 2018 à 08h28
7
Social media

Le secrétaire d'Etat au Numérique Mounir Mahjoubi s'est exprimé lundi 10 septembre sur les antennes de RTL. Il a évoqué une potentielle loi susceptible d'encadrer l'addiction aux réseaux sociaux.

« Si besoin, pourquoi pas une loi ». C'est en ces termes que Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat au Numérique, a répondu à Élizabeth Martichoux lors d'un entretien diffusé sur les antennes de RTL lundi matin, à propos de l'addiction des réseaux sociaux observée ces dernières années. Et de revenir quelques instants sur la vision du gouvernement Philippe, à travers laquelle se dessine une potentielle loi venant encadrer les plateformes comme Facebook, Youtube et compagnie.

« Les designers de ces expériences font tout pour créer des dépendances »

« On a lancé des états généraux sur les nouvelles régulations numériques pendant l'été au mois de juillet, et il y a un des thèmes qui est celui de la dépendance aux écrans », précise l'homme politique, qui ne manque d'ailleurs pas de rappeler la stratégie des entreprises propriétaires des réseaux sociaux : « Les designers de ces expériences font tout pour créer des dépendances, des envies du retour, des envies de rester plus longtemps ».

Faisant probablement référence à la technique de l'A/B Testing mise en place par Facebook, Mounir Mahjoubi relativise quelque peu ses propos en évoquant une prise de conscience dans le monde entier. Mais surtout, le membre du parti En Marche souhaite écouter le peuple français et dégager des problématiques capables de changer notre vision des écrans et des réseaux sociaux.



« Il va y avoir une grande écoute des Français. Si des Français qui nous écoutent sont intéressés, ils pourront exprimer leurs envies, exprimer leur vision du sujet ou simplement leur témoignage. Ce que je souhaite, c'est que l'on puisse culturellement se dire : c'est quoi le rapport que l'on a vis-à-vis des écrans, des applications ? Que chacun puisse décider dans sa famille comment il va faire », a-t-il ainsi déclaré.

Youtube et Facebook, vers des mesures préventives

Pour comparer la gravité de la situation, M. Mahjoubi prend l'exemple de l'addiction aux jeux d'argent et des mesures prises au cours des dernières années pour contrecarrer ce problème. Aujourd'hui, mais dans une moindre mesure, les compagnies comme Facebook et Google mettent progressivement en place des fonctionnalités à même de nous faire prendre conscience de notre consommation parfois excessive.

Sur Youtube, une option vous indique par exemple le nombre d'heures passées à regarder des vidéos (à condition de l'activer), alors que Facebook et Instagram vous informent du temps total connecté à leur application. Des initiatives appréciées par le secrétaire d'Etat au Numérique, mais qui semblent quelque peu insuffisantes à ses yeux. De là à voir débarquer une loi en ce sens, il y a encore du chemin.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
0
wannted
ou alors responsabiliser les gens.
madforger
en Amérique, en Angleterre et bien d’autre pays les gens, et même les ados qui détiennent les vérités célestes, commencent à se passer des réseaux sociaux voir désinstaller leur appli, mais la France ce magnifique pays de moutons gavés aux propagande d’état et des lobbies ils faut des lois pour aider ces débiles du net et du smartphone où leurs rares neurones ont fini vampirisés par notre chère télé-réalité, qui n’a de réalité que le nom… bizarre dans une société qui ne voit que par l’abrutissement numérique : appli a tout va, déclaration de ci et de ça par internet, esport,…etc
testeur2003
Des lois des lois des lois, encore des lois, une pléiade de lois jusqu’à l’indigestion.<br /> Tant de lois inutiles et parfois à la limite de l’inapplicable alors qu’elles sont si nombreuses pour traiter les symptômes quand la base est toujours la même: l’ÉDUCATION.<br /> mais pas seulement celle de l’école, aussi celle que transmettent les parents à leurs enfants.
Uatu
Et à quand une loi pour lutter contre l’addiction aux religions monothéistes non identifiées comme secte ? J’attends toujours des signalétiques sur les corans, bibles et autres torahs qu’on impose aux jeux vidéo et aux films qui sont pourtant la cause de beaucoup moins de morts. Vous avez dit “hypocrisie” ?
nikoTop
Il faudrait commencer par ÉDUQUER LES PARENTS qui passent leur temps sur les réseaux sociaux en dévoilant toute leur vie. Sinon pour moi la dépendance vient d’une peur. La peur de ne pas être à la hauteur par rapport aux autres sur les réseaux. “Si je ne montre pas, si je ne partage pas, si je ne commente pas, alors je n’existe pas”.
Rambo_z_a_Clown
Hypocrisie mais aussi complicité, schizophrénie et mauvaise foi crasse de la part de nos dirigeants sur les sujets que tu cites.
Rambo_z_a_Clown
Et comment t’éduques les gens autrement qu’en légiférant ? Faut pas oublier que tout ce qui n’est pas encadré par des règles ou tout simplement interdit n’est presque jamais respecté dans ce pays, ni par les professionnels ni par les utilisateurs.<br /> Donc pour éduquer les gens par intermédiaire des outils qu’ils utilisent il faut que ces derniers soient plus ou moins obligés de se bouger pour qu’ils intègrent ou affichent conseils et préconisations utiles pour que l’éducation et la prévention à l’échelle des masses se fasse.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Données personnelles : Google aide le FBI… puis prévient les internautes ?
Qualcomm lance le Snapdragon Wear 3100 pour équiper les montres de luxe
Objectif : nettoyer 88 000 tonnes de plastique dans le Pacifique
Nautilus Live : explorez les abysses de l’Océan Pacifique en direct
Nintendo Switch Online : certains jeux incompatibles avec le stockage dans le Cloud
Ford prépare un véhicule électrique inspiré de la Mustang
Un premier test fait vrombir le i7-9700K
Le grand collisionneur de hadrons (LHC) : 10 ans déjà
LG dévoile ses nouveaux moniteurs gaming, nano-IPS, FreeSync 2 et G-Sync
Fortnite sur Android a été difficile à développer ; Epic explique pourquoi
Haut de page