Le logiciel espion Pegasus a infecté les téléphones mobiles de cinq ministres français

27 septembre 2021 à 11h50
13
Projet Pegasus
© Forbidden Stories

Pegasus a été détecté dans les smartphones de plusieurs ministres français, en 2019 et 2020.

Le logiciel espion Pegasus n'en finit plus de faire parler de lui. Conçu par la société israélienne NSO Group à la base de façon légale, son utilisation a depuis été l'objet de nombreuses dérives, elles, éminemment illégales, jusqu'à viser au moins l'un des téléphones portables du président de la République, Emmanuel Macron, même si l'espionnage du chef de l'État en lui-même n'a pas été officiellement confirmé. En fin de semaine dernière, l'AFP a en tout cas été informée de l'infection des smartphones appartenant à cinq ministres français.

Des ministres et un membre de la cellule diplomatique de l'Élysée visés

Cinq ministres français ont donc été visés par Pegasus en 2019 et en 2020. Il s'agit du ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports Jean-Michel Blanquer, du ministre de l'Agriculture Julien Denormandie, de la ministre de la Cohésion territoriale Jacqueline Gourault, de la ministre du Logement Emmanuelle Wargon et du ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu. L'AFP atteste ainsi les informations précédemment avancées par Mediapart. Par ailleurs, des traces du logiciel Pegasus auraient aussi été retrouvées dans le portable d'un membre de la cellule diplomatique de l'Élysée.

La ministre Emmanuelle Wargon a confirmé à la presse avoir dû changer de téléphone. Avant cela, un sixième membre ou ancien membre du gouvernement avait déjà fait l'objet d'un signalement. Il s'agit de François de Rugy, qui occupait alors les fonctions de ministre de l'Écologie.

Les utilisateurs malintentionnés de Pegasus qui, selon Forbidden Stories et Amnesty International auraient visé environ 50 000 numéros de téléphone, ont pu se livrer à une véritable activité d'espionnage, en épiant toutes les conversations et tous les fichiers transitant par les numéros visés.

Sources : France 24 , AFP

Modifié le 27/09/2021 à 12h21
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
10
HAL1
Connaît-on les modèles des téléphones de ces ministres qui ont été infectés ?
AlexLex14
Officiellement, non <br /> Officieusement, il y a de fortes chances qu’il y ait de l’Apple dans tout ça, comme on en avait parlé il y a quelques jours : FORCEDENTRY : les détails de la faille "zero day" des iMessages utilisée par Pegasus pour infecter les iPhone
pabloz
Pegasus a été développé sur Android et iOS… <br /> fr.wikipedia.org<br /> Pegasus (logiciel espion)<br /> Pages pour les éditeurs déconnectés en savoir plus<br /> Pour les articles homonymes, voir Pegasus.<br />
tfpsly
pabloz:<br /> Pegasus a été développé sur Android et iOS… <br /> Oui mais pas installable à distance sans action de l’utilisateur sur Android, pour ce que l’on en sait aujourd’hui. Alors que sur iOs si.
clintl
Donc nos services ne sécurisent pas les téléphones de nos décideurs ? la NSA n’a qu’à écouter ?
exoje
Par quels moyens ? Ils utilisent très probablement des téléphones américains, propriétés des marques, aucune possibilité de recompiler le système à leur sauce. Ils peuvent toujours installer Avast mobile, tu me diras… Je ne pense pas que l’Elysée a son fabricant de smartphone attitré.
AlexLex14
exoje:<br /> Je ne pense pas que l’Elysée a son fabricant de smartphone attitré.<br /> Certains présidents (je ne dévoilerai pas leur identité) ont sciemment refusé d’utiliser des mobiles issus des services secrets, pour privilégier du iOS ou de l’Android. Et vu que la France n’est que la France aux yeux des géants du numérique… voilà une partie du résultat
clintl
Thalès conçoit évidement des téléphones sécurisés. Mais c’est mois sexy … on ne peut pas tweeter toutes les 5 minutes …
leulapin
Il existe des téléphones durcis mais c’est moins commode pour l’usager.<br /> Le Monde.fr – 16 Jan 19<br /> Qu’est-ce que le Teorem, le téléphone sécurisé qu’Alexandre Benalla a négligé...<br /> Ces terminaux ultrasécurisés sont fournis aux plus hauts représentants de l’Etat, et notamment au président de la République et à son entourage.<br /> On peut donc supposer que les ministres utilisent plusieurs systèmes en parallèle selon le degré de confidentialité des communications et les personnes à contacter.
carinae
Sauf erreur de ma part il existe des téléphones complètement sécurisés, utilisés notamment dans la défense.(Thalès de mémoire) C’est sur que si un ministre utilise un Apple c’est moyen… Mais bon j’imagine tout de même que ce type de téléphone est utilisé a titre personnel pas professionnel
Abstract_stract
Pas besoin de logiciels espions, pour trouver le mot de passe d’un ministre français; il suffit d’essayer 12345678
AlexLex14
Oui oui ces téléphones existent, ils sont évidemment proposés et suggérés mais ils ne peuvent pas être «&nbsp;imposés.&nbsp;» Si un Président ou ministre décide de s’en passer parce que ça l’éloigne de son confort «&nbsp;smartphonien&nbsp;» habituel, on ne pourra pas l’en empêcher
orionb1
l’erreur, c’est de croire que l’espionnage d’une communication privée est moins grave que l’espionnage d’une communication professionnelle même confidentielle<br /> avec du privé, on peut faire chanter quelqu’un et le déstabiliser (son gouvernement, son pays avec)<br /> dès le moment où tu deviens important, tout devient confidentiel, à plus forte raison ton sexting avec ta maitresse
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Le réseau social de Trump aurait pompé beaucoup du code de Mastodon
Des produits dérivés d'artistes bientôt en vente sur Spotify
Cybersécurité : les entreprises délaissent le mot de passe et se tournent vers l'authentification biométrique
Le shopping bientôt sur Pinterest ? PayPal en discussion pour le rachat de la plateforme
Rachat de Giphy par Facebook : ce sera 70 millions pour avoir caché des informations stratégiques
AliExpress détaille sa logistique monstre, mise en place pour son célèbre
Pourquoi le marché des jeux d'argents en ligne est-il en pleine ébulition ?
Leak Twitch :
Wix permet désormais de créer un site web qui accepte les paiements en crypto
Plus de la moitié des produits étudiés par la DGCCRF après des achats sur des marketplaces présentent des anomalies
Haut de page