Après 42, Xavier Niel lance une nouvelle école... d'agriculture, elle aussi gratuite : Hectar

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, chargé de l'actu.
Publié le 25 février 2021 à 09h19
© 12019 / Pixabay
© 12019 / Pixabay

Le papa de Free veut reprendre des fondamentaux déjà appliqués dans certains de ses projets passés, les mettant cette fois au service de la formation de futurs agriculteurs.

Direction la vallée de Chevreuse, à une petite heure de Paris. Là-bas, un château et ses corps de ferme forment le domaine de la Boissière, garni de 600 hectares dans les Yvelines, dont 370 hectares de terres cultivées et 240 hectares de bois et forêt. Le lieu, racheté en 2019 par un couple de Parisiens pour 18,4 millions d'euros, intéresse fortement Xavier Niel, qui veut en profiter pour y ouvrir une école d'agriculture… Gratuite.

2 000 étudiants formés chaque année aux métiers agricoles

À compter du mois de septembre 2021, le domaine de la Boissière hébergera donc un grand campus agricole, révèle Capital. Le plus grand du monde ! L'école sera baptisée « Hectar » (ça ne s'invente pas) et aura pour mission de former, chaque année, environ 2 000 étudiants aux métiers agricoles ainsi qu'à la reprise d'exploitation. Un vrai vivier de futurs agriculteurs qui pourront bénéficier d'une formation gratuite, et ce quel que soit leur parcours. Autrement dit, si vous envisagez une reconversion professionnelle dans le monde agricole, vous savez où vous rendre. Alors oui, gratuité, étudiants issus de tous horizons… cela ne vous rappelle rien ? Mais que vient faire concrètement Xavier Niel ici ?

Le domaine est désormais entre les mains d'Audrey et Xavier Alberti. Audrey est l'ex-conseillère agriculture de l'Élysée, Xavier (ça ne s'invente pas non plus) est P.-D.G. des Collectionneurs, qui réunit des restaurateurs, hôteliers et voyageurs.

C'est Audrey Alberti (ou Audrey Bourolleau) qui aura la charge de cet établissement. Et selon nos confères de Capital, elle est épaulée d'un associé dans son aventure, un associé connu sous le nom de Xavier Niel, dont on vous épargnera la présentation.

Une nouvelle corde à l'arc de Xavier Niel

Vous l'avez compris, le concept de la future école Hectar rappelle un peu celui de 42, l'école de codage financée par Xavier Niel devenue un vrai réseau mondial d'écoles. Cette fois, il n'y aura pas de futurs développeurs dans l'établissement mais de futurs acteurs du monde agricole, qui pourront profiter d'une des nombreuses salles de classe, d'une cantine de 200 places, de cultures certifiées bio et d'une trentaine de vaches normandes. Le reste du domaine, et les centaines d'hectares de bois, herbes, brindilles et champs de céréales, aideront aux travaux pratiques.

Le coût de ce vaste chantier atteindrait plusieurs millions d'euros. Détail intéressant : la société derrière l'établissement, S4H, serait détenue à 51% par Audrey Bourolleau et à 49% par… NJJ Exclusive, l'une des sociétés fondées par Xavier Niel.

Après les télécoms, l'immobilier, la formation de développeurs, la presse et l'alimentation récemment avec Matthieu Pigasse, le « trublion des télécoms » et inventeur du triple play ajoute une nouvelle corde à son arc.

Source : Capital

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, chargé de l'actu

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (7)
Vanilla

Yen a un qui a trop joué à farm simulator… et voilà le résultat !

Bombing_Basta

Des écoles agricoles, y’en a déjà en France, et des publiques, donc gratuites.

Maintenant, vu le type d’agriculture qu’on y enseigne (« conventionnelle » on dit), et son impact sur l’environnement et la santé des gens, j’espère que celle-là sera plus tournée vers l’avenir, donc des méthodes plus symbiotiques…

Une cantine avec des produits bios pour nourrir les élèves, c’est bien, leur apprendre à nourrir la France avec des produits identiques, c’est mieux, j’espère que c’est le but du bousin.

keyplus

bah c est juste d el optimisation fiscale

CallMeLeDuc

Avec Xavier Niel je ne sais jamais si il est un vrai philanthrope attaché à la France ou simplement un opportuniste attiré par le profit… Peu être un peu des deux.

Bzk79

Plusieurs remarques : comme dit plus haut, il y a des écoles d’agricultures publiques gratuites en France, et pas qu’en enseignement supérieur : les lycées agricoles publiques, qui forment des lycéens, des apprentis (CFA), et des adultes (CFPPA) (liste dispo sur le site du ministère de l’agriculture). Par parenthèse, les contenus des formations ne sont plus du tout réservés à l’agriculture dite « conventionnelle », le Bio et l’agro-écologie y ont aujourd’hui une large place (et les publics accueillis sont justement demandeurs de cette évolution).
D’autre part, l’installation agricole est très réglementée : il faut avoir un diplôme ou un titre donnant la capacité agricole (cf Arrêté du 29 octobre 2012 portant définition de listes de diplômes, titres et certificats pour l’application des articles L. 331-2 (3°), R. 331-1 et D. 343-4 du code rural et de la pêche maritime). Et oui, alors qu’on peut s’improviser restaurateur sans jamais avoir suivi le moindre cours de cuisine, il faut avoir un diplôme (de niveau minimum équivalent à un bac, jusqu’à bac +5) technique agricole pour devenir exploitant agricole en France !
Donc oui M Niel doit faire de l’optimisation fiscale dans cette affaire, et je ne serais même pas étonné que les « apprenants » de cette école apprennent « sur le tas » en réalisant gratuitement (comprenez sans être payé) les tâches agricoles de ce domaine… (il y a déjà des exemples de telles pratiques)

Bombing_Basta

J’ai mis que les écoles supérieures car j’imagine que cette école veut se positionner à ce niveau, pas celui d’un CFA, mais c’est clair qu’à tous les niveaux nous avons en France des écoles agricoles gratuites.

Pour ce qui est de ce qui est enseigné, tant mieux si les choses évoluent, il était temps.

Urleur

Bonne initiative et comme dit chacun y voit une bonne opportunité d’être gagnant.