Mark Zuckerberg dévoile Jarvis, l’IA de sa maison

Par
Le 21 décembre 2016
 0
Être le fondateur de Facebook et à la tête d'une fortune qui dépasse les 50 milliards de dollars peut permettre de faire quelques folies et de mener à bien des projets que le commun des mortels ne pourrait pas réaliser. Comme développer une intelligence artificielle pour la maison.

Le milliardaire américain a, selon ses dires, développé sur son temps libre, sa propre intelligence artificielle spécialisée dans la domotique. Il l'a appelée Jarvis, comme l'IA de Tony Stark dans l'univers cinématographique Marvel (transposée, depuis, dans l'univers des comics).

Jarvis : l'intelligence artificielle de Mark Zuckerberg


Est-ce que Mark Zuckerberg a l'intention de développer des solutions de domotique estampillées Facebook ? Difficile à dire sur la base de ce simple projet présenté comme un hobby par le fondateur du réseau social. Mais l'idée est bien là : celle de créer une intelligence artificielle pour la maison capable de tout gérer, exactement comme le fait Jarvis dans les films.

Dans l'inconscient collectif, ce n'est pas une nouveauté d'avoir une maison qui répond à tous vos besoins par simple commande vocale. C'est un thème récurrent dans la Science Fiction avec des côtés positifs mais également des côtés négatifs (rappelez-vous de HAL 9000). Mark Zuckerberg l'a fait, mais on n'est bien évidemment pas au niveau de Jarvis ou de HAL.

Des commandes vocales et des commandes écrites


L'IA développée par Zuckerberg est en mesure de contrôler les lumières, la musique et même la porte d'entrée de la maison qu'elle n'ouvre qu'à une liste d'invités prédéfinis. Grâce à des caméras, l'IA peut reconnaître les personnes (via un système de reconnaissance faciale) ainsi que savoir où elles se situent afin de répondre à leurs demandes dans la pièce dans laquelle elles se trouvent.

Jarvis répond à la voix, bien évidemment, mais également aux commandes envoyées par message sur une application dédiée. Mark Zuckerberg a déclaré avoir mis une centaine d'heures pour développer cette IA mais, bien évidemment, il a accès à des technologies qui ne sont pas à la portée de tout le monde...




Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top