Elon Musk menace (encore) de retirer son offre pour le rachat de Twitter

Thibaut Popelier
Par Thibaut Popelier, Spécialiste Gaming.
Publié le 06 juin 2022 à 18h00
© FellowNeko / Shutterstock.com
© FellowNeko / Shutterstock.com

Toujours pas de fumée blanche en vue concernant le rachat de Twitter par Elon Musk. L'entrepreneur sud-africain, qui n'est visiblement pas satisfait du comportement des dirigeants du réseau social, menace donc de retirer son offre.

Après une suspension dite « temporaire » de l'acquisition de Twitter, le camp d'Elon Musk évoque à présent un retrait pur et simple de la proposition. Au départ, le patron de Tesla avait choisi de stopper le processus afin de laisser du temps à l'entreprise américaine pour enquêter sur la proportion de bots et de spams sur sa plateforme. Une enquête qui n'a visiblement toujours pas été réalisée.

Le temps des menaces

Dans un document boursier publié ce lundi 6 juin, nous apprenons qu'Elon Musk accuse Twitter de « résister activement » à sa requête au sujet du taux de faux comptes et de spams présents sur le réseau social. Ce dernier ne souhaiterait pas divulguer de chiffres, ce que le milliardaire considère comme « une violation manifeste » des obligations de Twitter dans le cadre du rachat en cours.

Via une lettre à destination du responsable juridique de Twitter (voir ci-dessus), Musk déclare se réserver le droit de « ne pas consommer la transaction » et de « résilier l'accord de fusion ». En d'autres termes, le P.-D.G. de SpaceX menace ouvertement de ne plus racheter Twitter. Rappelons que l'homme d'affaires aimerait aussi revoir le prix de rachat à la baisse… Une hypothèse que le réseau social n'a bien évidemment pas voulu entendre.

Source : AFP

Thibaut Popelier
Par Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming

Fan de jeux vidéo et de nouvelles technologies, je suis rédacteur dans ce milieu depuis déjà plusieurs années. J'aime partager ma passion à travers les news, tests et autres dossiers. J'adore aussi le catch et Harry Potter (et les chats bien sûr !)

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
tux.le.vrai

Je pense qu’il va bientôt finir par lasser le monde.

pecore

Qu’il accepte ou qu’il refuse, Twitter ne sortira pas indemne de cette petite escapade romantique. En effet, maintenant tout le monde sait que le nombre de faux comptes est bien plus élevé qu’annoncés, que la modération à ce niveau est inexistante et que la valeur de Twitter est de ce fait bien moindre celle prétendue.
A roublard, roublard et demi, Twitter n’a que ce qu’il mérite.

tfpsly

S’il refuse, je me demande si les actionnaires de Tw ne pourraient pas porter plainte contre lui pour manipulation de cour…

paulposition

Au vu des réactions sur les Forums (et sur d’autre sites plus « spécialisés ») je pense que le conditionnel n’est plus de mise :wink:

HAL1

Si Elon Musk retire son offre, il devra donc payer la pénalité prévue, juste ?

pecore

Il me semble que c’est déjà le cas.

Jsp75

Une chose est sûre, partout où il passe, c’est un chien dans un jeu de quilles.
Au fond, je pense qu’il s’est emballé, il a vu le cours des actions TESLA baisser, sa frénésie inquiète les actionnaires, plus qu’elle ne rassure. Comme il a un égo surdimensionné, il utilise l’histoire des faux comptes, initialement sortie pour faire baisser le prix de twitter, pour se dégager du bourbier et pas perdre la face. Au passage en laissant Twitter se faire démonter en bourse.
Au moins, il donne raison à la SEC, tout son cirque, ça a un impact direct sur la bourse… Et sur les gens qui bossent pour les dites sociétés.

Il ferait mieux de s’occuper principalement de ce qu’il sait pas trop mal faire, à priori des fusées et des bagnoles, et de délaisser les réseaux sociaux (il y aurait 70% de bots dans les follower de Musk… en plus)

Pour son argumentaire (au delà de mon avis subjectif), il semble recevable… SparkToro & Followerwonk Joint Twitter Analysis: 19.42% of Active Accounts Are Fake or Spam - SparkToro

on est pas loin des 20% selon une IA.

Martin_Penwald

Juste une question : quel est le besoin de déballer tout ça sur la place publique ?
Parce que Musk s’est servi de ça pour faire une opération de com’, il adore être le centre de l’attention, et si il en rajoute, c’est probablement parce qu’il se rend compte que les foules ne l’adulent plus comme avant.

molotofmezcal

Il va encore avoir quelques soucis avec le gendarme de la bourse, à faire fluctuer les actions d’une entreprise pour du vent et quelques tweets.
Bon du coup ca va pas se faire, c’est le moment de re acheter des actions TESLA (jusqu’au prochain message publique).

Bombing_Basta

Imagine il se base sur le nombre de bots followers que se paye son ego pour extrapoler sur le pourcentage total de bots sur twitter.

Normal qu’il prenne peur :joy:

Plus sérieusement on peut se demander pourquoi et qui pour payer des millions de bots pour suivre ce type ?!?

Question rhétorique en fait car la réponse se trouve dans « les 30% de non bots sont si influençables »…