120 m de haut, 35 moteurs fusée, 1 site de lancement : le décor est prêt pour Elon Musk

Eric Bottlaender
Par Eric Bottlaender, Spécialiste espace.
Publié le 10 février 2022 à 12h14
Starship, viens dans mes bras ! © SpaceX/E. Musk
Starship, viens dans mes bras ! © SpaceX/E. Musk

Opération délicate la nuit dernière sur le site de Boca Chica au Texas : utilisant pour la première fois les nouveaux équipements de la tour sur son site de lancement, SpaceX a assemblé Starship et SuperHeavy. Une scène de choix pour Elon Musk, qui doit faire une présentation attendue des avancées du projet.

Un certain sens de la mise en scène…

Du spectacle sur la Starbase

C'était une première pour le « Mechazilla » ! Ce nouveau système de bras porteurs est installé sur la grande tour de support, sur le site de lancement de Starship et SuperHeavy. Cette nuit il a porté le prototype « SN20 » dans un impressionnant ballet pour l'assembler avec son premier étage, en place lui aussi depuis quelques jours à peine. Des images très fortes, pour une fusée de tous les superlatifs : 120 mètres de haut, 9 m de diamètre, 29 moteurs (!) sur le premier étage et 6 sur le vaisseau Starship, qui étrenne son bouclier thermique constitué de milliers de tuiles résistantes à la chaleur.

À présent complété, le lanceur donne une impression d'impatience, comme si les équipes étaient déjà prêtes à allumer les moteurs pour l'orbite, la Lune et Mars… Mars, le rêve de son chef de projet, Elon Musk, qui souhaite avant tout « rendre la vie humaine multiplanétaire ».

Presentation_finale.ppt

Le fondateur de SpaceX est sur place à la « Starbase », et il accueillera la nuit prochaine un large parterre de journalistes, mais aussi d'employés et de fans, pour une présentation très attendue. Devant sa fusée, avec probablement une mise en scène aussi discrète et modeste que celle d'un Tony Stark… Il devrait détailler la mise au point de son programme Starship, les progrès de ses équipes, ainsi que sa vision et l'agenda pour (au moins) les mois à venir. Un exercice auquel il s'était déjà livré avec enthousiasme en septembre 2019, et qui sera diffusé en direct cette nuit à 3 h du matin (Paris).

On en reparle demain ?

Source : Twitter

Eric Bottlaender
Par Eric Bottlaender
Spécialiste espace

Je suis un "space writer" ! Ingénieur et spécialisé espace, j'écris et je partage ma passion de l'exploration spatiale depuis 2014 (articles, presse papier, CNES, bouquins). N'hésitez pas à me poser vos questions !

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
SPH

« On en reparle demain ? »

Ouai. J’espère pour lui que tout ce passera bien. Il joue sa fortune sur ce coup ! :kissing:

chinou51

ça fortune ? non, celle des ses actionnaires !

spip74

Du beau spectacle en perspective. On va se régaler.

toast

Et comme il est lui-même actionnaire…

PsykotropyK

Sachant qu’il a 47.4% des parts, c’est donc bien sa fortune

chinou51

Certes, c’est pas pour autant qu’il sera sur la paille. Il lui restera quelques milliards à claquer.

Guillaume1972

Effectivement, sa fortune, non, lorsque l’on a 240 milliards de dollars…

PsykotropyK

C’est sans doute aussi vrai pour 99% de ses actionnaires. Petits ou gros.

Martin_Penwald

La FAA a donné son autorisation ? Et les résident•tes, iels en pensent quoi ?

gwen35450

De mémoire spaceX n’est pas côté en bourse et d’ailleurs ça lui permet de ne pas publier les chiffres de cette société. C’est tesla qui est côté en bourse.