Don't make me steal : "Je promets de ne plus pirater si..."

Par ,
le 10 février 2011
 0
L'initiative « Don't Make Me Steal » (littéralement « ne m'obligez pas à voler ») a récemment publié le manifeste du consommateur de média numérique. Il invite les internautes à promettre publiquement de ne plus jamais pirater de film quand une alternative légale répondant à ses critères verra le jour.

01e0000003992058-photo-don-t-make-me-steal.jpg

« Nous pourrions utiliser iTunes. Mais quel cinéphile a envie de regarder un film doublé ? Il est si difficile et frustrant de se procurer légalement un film. Voilà pourquoi les gens vont au plus simple : Torrent, Open Subtitles et boum, 30 minutes plus tard vous voilà comme au cinéma, » introduit le collectif, qui est persuadé qu'une part importante du piratage cesserait si la délivrance de contenu changeait un peu.

Des critères réalistes

Le manifeste comprend une quinzaine de critères réalistes, concernant la tarification, la langue, la praticité, le choix ou les droits du consommateur. En voici une sélection :
  • Le prix d'achat d'un film ne doit pas dépasser celui d'une place de cinéma, le 1/3 pour l'achat d'un épisode de série ou la location d'un film
  • On doit pouvoir obtenir le film dans la langue de son choix, et la création et le partage de sous-titres doivent être autorisés
  • Le contenu doit être dépourvu de publicité ou d'avertissement anti-piratage
  • Je dois pouvoir télécharger quasiment n'importe quel film au monde
  • Les films doivent être interopérables et dépourvus de verrou numérique (DRM) à l'achat
Le manifeste est disponible en intégralité dès la page d'accueil du site Don't Make Me Steal. Les internautes peuvent dès à présent le signer et le partager, à l'aide de leur compte Facebook ou Twitter.

Mise à jour : Le manifeste a depuis été traduit en français, et a pour titre « Ne m'obligez pas à voler ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top