Hadopi : bientôt des amendes jusqu'à 350 € dans le processus de riposte graduée ?

05 mars 2020 à 16h05
0
hadopi

Un projet de loi, prochainement étudié par le Parlement, prévoit l'instauration d'une « amende transactionnelle », pour sanctionner les internautes coupables de piratage d'œuvres protégées, sans passer par un tribunal. Mais le ministre de la Culture a manifesté son opposition à ces sanctions.

Le projet de loi relatif à la communication audiovisuelle et à la souveraineté culturelle à l'ère numérique sera examiné dans les prochains mois par l'Assemblée nationale. Parmi ses mesures majeures : la fusion entre l'Hadopi et le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), au sein d'une nouvelle entité baptisée Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom).

Peu de sanctions à l'issue de la réponse graduée

Celle-ci aura notamment pour mission de renforcer la lutte contre le piratage des œuvres protégées par un droit d'auteur, un droit voisin ou des droits d'exploitation audiovisuelle de compétitions sportives. Aujourd'hui, cette tâche est en partie assurée par l'Hadopi, via la méthode dite de « réponse graduée », jugée inefficace par les défenseurs du projet.

Ce processus repose premièrement sur des avertissements aux utilisateurs. Si l'un d'entre eux est identifié comme étant à l'origine d'échanges illicites sur Internet, il reçoit alors un premier courrier, lui demandant de mettre fin à ces pratiques. Puis un deuxième. Et ce n'est qu'au bout de la troisième missive que son dossier peut être transmis au procureur de la République, qui peut décider, ou non, d'entamer des poursuites. Une procédure qui peut aboutir à une amende allant jusqu'à 1 500 euros.

Mais dans les faits, ce cas est rarissime. Par exemple, entre le 1er janvier et le 31 août 2019, près de 480 000 Français ont reçu un premier avertissement. Et seules 86 condamnations ont été prononcées, pour des amendes de quelques centaines d'euros, le plus souvent. Un écart qui peut s'expliquer par l'aspect dissuasif de la lettre envoyée, mais aussi et surtout par le manque de moyens de la Justice pour traiter ces dossiers.

Opposition au sein de la majorité

Face à ce constat, la députée LREM Aurore Bergé propose de doter la réponse graduée d'un nouvel arsenal de sanctions. Concrètement, il s'agirait d'un « recours à la transaction pénale », à la disposition de l'Arcom. Après l'envoi d'avertissements, l'autorité pourrait ainsi proposer à l'utilisateur de régler une « amende transactionnelle », d'un montant de 350 euros au maximum, afin d'éviter les poursuites judiciaires.

Cependant, alors que l'amendement doit prochainement être étudié par le Parlement, il ne fait pas l'unanimité, même au sein de la majorité. Le ministre de la Culture, Franck Riester, a ainsi marqué sa désapprobation : « La réponse graduée a une vocation pédagogique. Il ne s'agit pas de généraliser les sanctions ». Le membre du gouvernement semble donc privilégier une attitude mesurée, alors que les élections municipales ne sont plus qu'à quelques jours...

Source : Developpez.com
31
19
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top