F.Hollande dévoile les pistes de son programme numérique et culturel

19 janvier 2012 à 12h09
0
Le candidat socialiste à l'élection présidentielle a dévoilé en partie son programme sur le thème de la Culture. François Hollande a critiqué l'activité de l'Hadopi mais n'a pas précisé qu'il souhaitait effectivement l'abandonner. Au contraire, il a prôné la concertation avec l'ensemble des acteurs du milieu afin de mettre en place le second volet de l'exception culturelle française.

00FA000004886626-photo-f-hollande.jpg
Pendant son discours officiel prononcé à Nantes, François Hollande a développé sa vision de la Culture et a notamment critiqué l'activité de l'Hadopi. Le candidat socialiste a affirmé que : « l'Hadopi a voulu pénaliser des pratiques mais cette loi a-t-elle rapporté un sou aux artistes ? Il n'est pas possible de couper le lien entre internautes et auteurs ». Selon lui, la haute autorité a « opposé la création et le public ».

Le dirigeant a rappelé qu'Internet ne devait pas être considéré comme une menace car il permet d'apporter « la Culture à domicile ». Par contre, lors du prononcé de son discours officiel, Hollande n'a pas indiqué s'il comptera effectivement supprimer l'Hadopi mais glisse quelques informations sur la marche qu'il compte suivre. Il précise : « je propose le vote d'une loi, un acte 2 de l'exception culturelle française sur laquelle nous travaillerons avec l'ensemble des professionnels de la Culture ».

Pour rappel, l'exception culturelle française est un ensemble de règles visant à protéger un secteur spécifique. La Culture peut donc recevoir des aides automatiques à la création, selon une doctrine développée dans les années 90 destinée à défendre l'industrie culturelle française face aux autres pays et notamment des Etats-Unis.

Selon le représentant PS, cette loi sera gouvernée par deux principes majeurs : « le développement de l'offre légale en simplifiant la gestion des droits ». En parallèle, le candidat à la présidentielle rappelle qu'il maintiendra les efforts de « lutte contre la contrefaçon commerciale ». En outre, il a souligné le besoin d'associer à cette démarche les fournisseurs d'accès à Internet et les fabricants de matériel. Reste à savoir si ces derniers seront réceptifs à son appel.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Google+ permet la mise en ligne de statuts en vidéo
2011 : multiplication des malwares sur Mac OS X
Star 3 et Star 3 Duos : deux nouveaux smartphones dont un double-SIM chez Samsung
Apple, premier acheteur mondial de microphones MEMS
VoIP : Twilio ouvre ses API aux développeurs français
Le Huffington Post sera décliné en France ce lundi
Reportage : le dernier assembleur d'Europe de l'Ouest
Sony : au moins 12 smartphones Android en 2012 ?
McAfee admet une faille dans sa solution de sécurité SaaS for Total Protection
France : 71 vidéos vues en ligne par personne et par mois selon Médiamétrie
Haut de page