Londres : les utilisateurs du Wi-Fi public du métro seront trackés dès cet été

Mathieu Grumiaux Contributeur
25 mai 2019 à 09h30
0
Metro Londres

Le métro londonien souhaite analyser les trajets précis des usagers des lignes afin d'en connaître plus sur leurs habitudes au quotidien, mais également d'améliorer l'affichage publicitaire sur l'ensemble du réseau.

Dès le 8 juillet 2019, Transport for London (Tfl), la compagnie gestionnaire du réseau de métro de la capitale britannique, va lancer un système de suivi de ses usagers grâce à leurs smartphones.

Un suivi de masse basé sur les connexions Wi-Fi des usagers

Le dispositif va utiliser les différents points d'accès Wi-Fi placés de part et d'autre des 260 stations pour suivre à la trace les utilisateurs. Même si ce dernier ne cherche pas à rejoindre le réseau public proposé, le smartphone va quand même tenter de se connecter et le système de suivi va enregistrer l'adresse MAC du smartphone pour l'identifier et suivre son parcours.

Un premier test avait effectué en 2016 et en seulement quatre semaines, l'entreprise avait récolté pas moins 509 millions de points de données individuels auprès de 5,6 millions d'appareils mobiles en déplacement sur 42 millions de trajets.

Tfl tient néanmoins à rassurer les millions d'usagers du métro londonien et explique que chaque connexion sera rendue anonyme, l'adresse MAC étant immédiatement transformée en identifiant unique et impossible à associer à un individu. Des panneaux seront aussi installés à l'entrée de chaque station pour prévenir du suivi effectué.

Une analyse des comportements pour fluidifier le trafic et augmenter la visibilité des annonceurs

Mais pourquoi un suivi d'une si grande ampleur ? Tfl indique y voir plusieurs intérêts. Le premier sera d'analyser finement les déplacements des usagers, leurs habitudes de transport comme les lignes les plus utilisées ou les trajets les plus fréquents.

Ensuite, ses données pourront être utilisées par le personnel du métro londonien pour mieux renseigner les voyageurs sur les itinéraires alternatifs à privilégier en cas de grande affluence. Ces informations seront également communiquées aux services de cartographie, comme Google Maps, afin d'y diffuser des alertes de fréquentation et d'adapter les itinéraires proposés.

Enfin, Tfl veut se servir des données recueillies pour améliorer l'affichage publicitaire dans les stations. En fonction du nombre de passagers, la régie publicitaire pourra modifier la disposition des affiches pour maximiser leur visibilité.

Une seule solution existe pour échapper au tracking si vous devez emprunter le métro londonien à partir de cet été : désactiver la puce Wi-Fi de votre smartphone ce qui empêchera le système d'accéder à votre appareil.

Source : The Verge
4 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Netflix menace les partages de compte entre amis
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Car of the Year 2020 : six voitures électriques en lice pour rallier la finale
Finalement, Huawei admet que bâtir une alternative à Android lui prendra des années
Sortie extravéhiculaire 100 % féminine : suivez l'événement en direct !

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top