Linky : des mesures conservatoires demandées devant le tribunal de Paris

Bastien Contreras Contributeur
20 février 2019 à 19h40
0
linky

120 consommateurs se sont réunis pour lancer une action en justice contre Enedis, au sujet des compteurs communicants Linky. Selon eux, l'entreprise aurait pour objectif d'utiliser les nouveaux appareils afin d'exploiter des données sur la vie privée des utilisateurs.

Alors que leur déploiement est toujours en cours sur le territoire français, les compteurs Linky font toujours l'objet d'une intense contestation. Dernièrement, 120 personnes se sont regroupées pour demander au tribunal de Paris des mesures conservatoires contre les nouveaux appareils de mesure de l'électricité.

Un compteur trop intrusif ?

Pour les deux avocats du groupe de consommateurs, le problème viendrait premièrement de la future exploitation des données personnelles des utilisateurs. En effet, d'après eux, Enedis, filiale du groupe EDF dédiée à la distribution de l'électricité, compterait profiter de cette énorme quantité de données pour « devenir un courtier en information et un acteur du big data ».

Les juristes entendent également s'appuyer sur un avis de la CNIL, qui a jugé que cette collecte était « particulièrement intrusive ». Car des données de consommation électrique peuvent contenir de nombreux éléments quant aux habitudes de vie d'un individu : heures de sortie, de retour, de coucher, de lever, périodes d'absence prolongée...

Continuelle polémique autour du CPL

Mais les requérants présentent d'autres griefs contre Enedis. À commencer par l'éternel débat autour de la technologie CPL, servant à transmettre les données. Les avocats entendent ainsi rappeler l'opinion de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), qui a souligné des « incertitudes sur les effets sanitaires » des fréquences utilisées.

Enfin, le groupe de consommateurs met en cause l'entreprise Capgemini, qui a fait office d'« évaluateur officiel » du compteur Linky et donné un avis favorable. Ce qui soulève un potentiel conflit d'intérêts, dans la mesure où l'entreprise a elle-même participé au déploiement des appareils, dans le cadre de deux contrats conclus avec Enedis.

Les avocats espèrent notamment empêcher le distributeur d'installer un compteur Linky chez leurs clients. Et ainsi permettre à d'autres consommateurs, opposés à ces appareils communicants, de bénéficier d'une jurisprudence favorable.

Source : Le Figaro
51 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Porn : Macron veut
Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
La loi d'orientation des mobilités (LOM) a été adoptée par le Parlement
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top