La justice européenne invalide les règles de conservation des données personnelles

08 avril 2014 à 11h49
0
La Cour de Justice de l'Union européenne vient d'invalider un texte chargé de préciser les règles en matière de conservation des données personnelles. Elle estime que celles-ci contreviennent au respect de la vie privée.

00FA000005296548-photo-cour-europ-enne-de-justice.jpg
La directive 2006/24/CE du Parlement européen et du Conseil oblige les opérateurs Telecom et FAI à conserver certaines données de leurs clients à des fins de recherche et de poursuites d'infractions graves. Ces opérateurs peuvent donc stocker ces informations comme des adresses IP, des numéros de téléphone ou encore l'identité d'un abonné pour une durée de 6 mois à 2 ans selon le pays.

Dans le cas d'enquêtes relatives au terrorisme ou à la pédopornographie, ces détails sur l'identité et la nature des communications des abonnés peuvent être utilisés par les autorités. En France, les FAI sont donc requis de conserver ces informations pour une durée d'une année.

Toutefois, la Cour de Justice de l'Union européenne vient de donner un coup d'arrêt à cette législation. Elle estime que ces règles ne sont pas valides car elles entrent en conflit avec les droits fondamentaux des individus, en particulier ceux relatifs au droit au respect de la vie privée.

Dans un communiqué, la Cour s'inquiète du fait que « les données à conserver permettent notamment de savoir avec quelle personne et par quel moyen un abonné ou un utilisateur inscrit a communiqué, de déterminer le temps de la communication ainsi que l'endroit à partir duquel celle-ci a eu lieu et de connaître la fréquence des communications de l'abonné ou de l'utilisateur inscrit avec certaines personnes pendant une période donnée ».

Pour la CJUE, en prenant ces données dans leur ensemble et en les recoupant, il est possible d'obtenir des informations « très précises sur la vie privée des personnes ». C'est pourquoi elle invalide le texte communautaire. Elle demande également que des garde-fous soient mis en place comme le contrôle de l'accès à cette base de données sur les abonnés, ou que cette conservation soit limitée « au strict nécessaire ».

Suite à cette décision de la justice communautaire, Françoise Castex (députée socialiste siégeant au Parlement européen) a salué cette décision en rappelant que cette directive, « qui a été votée dans le cadre des accords UE/États-Unis après les attentats du 11 septembre, ne répondait pas aux exigences imposées par les droits fondamentaux à la vie privée et à la protection des données ». Elle invite désormais les eurodéputés et les ministres européens à se saisir de cette question.

Pour en savoir plus

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Netflix menace les partages de compte entre amis
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Car of the Year 2020 : six voitures électriques en lice pour rallier la finale
Finalement, Huawei admet que bâtir une alternative à Android lui prendra des années
Sortie extravéhiculaire 100 % féminine : suivez l'événement en direct !

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top