Le célèbre blog Groklaw ferme, victime collatérale de l'affaire Snowden

01 juin 2018 à 15h36
0
À cause des menaces d'espionnages mises en valeur après les révélations d'Edward Snowden, le blog juridique américain Groklaw va fermer ses portes. Il était reconnu comme une référence en la matière, avec de nombreux lecteurs partout dans le monde.

0104000006482568-photo-logo-groklaw.jpg
Groklaw est la dernière victime collatérale du scandale d'espionnage de la NSA. Le blog juridique américain a annoncé qu'il allait fermer ses portes à cause des menaces de surveillance des e-mails, mises en évidence après les révélations d'Edward Snowden depuis le début du mois de juin.

Pour expliquer sa décision, Pamela Jones, l'une des fondatrices de ce blog, évoque dans son dernier post fermé aux commentaires, l'impossibilité de se passer des e-mails, un moyen de communication qu'elle n'estime plus suffisamment sécurisé. Et de revenir sur la fermeture le 9 août dernier de Lavabit et Silent Circle, deux services de messagerie chiffrée, qui avaient décidé de mettre la clé sous la porte « pour ne pas entrer dans le jeu du gouvernement américain ». Son service aurait été utilisé par Edward Snowden, notamment lorsqu'il avait fait parvenir les invitations pour la conférence de presse de l'aéroport de Moscou.


« La fermeture de Groklaw démontre à quel point le droit à la vie privée est central pour la liberté d'expression. Une simple menace de surveillance suffit à l'autocensure ».


« Le propriétaire de Lavabit nous a annoncé qu'il arrêtait son service de messagerie et que si nous savions ce qu'il savait, nous arrêterions aussi (...) Il n'existe aucun moyen de maintenir Groklaw sans les e-mails ». Et d'ajouter, plus loin, en se basant sur des révélations rendues publiques depuis l'affaire Snowden : « ils nous disent que si vous envoyez ou recevez un message en dehors des États-Unis, il sera lu. S'il est chiffré, ils le gardent pendant cinq ans, probablement dans l'espoir d'une avancée technologique pour être capable de le déchiffrer contre votre volonté et sans votre assentiment. Groklaw a des lecteurs partout dans le monde ».

Il est vrai que le blog, lancé en 2003, était devenu célèbre après la couverture de plusieurs litiges, notamment le procès opposant IBM et Novell pour un litige de propriété intellectuelle ou encore celui intenté par SCO, une firme qui accusait le système d'exploitation Linux d'avoir violé plusieurs de ses brevets. Groklaw s'est par la suite construit la réputation du site idéal pour qui voulait comprendre les tenants et les aboutissants d'affaires parfois complexes. Elle explique souhaiter ainsi protéger les personnes susceptibles de lui faire parvenir des informations. le blog avait reçu plusieurs prix, récompensé notamment par l'Electronic Frontier Foundation, l'ONG défendant la liberté d'expression sur Internet et l'American Bar Administration, une association de juristes et d'étudiants en Droit.

Visiblement touchée et outrée par les révélations de Snowden, Pamela Jones explique même vouloir prendre ses distances avec Internet, du moins « autant que possible ». Elle s'est ainsi tournée vers Kolab, un service de messagerie sécurisé basé en Suisse.

« Alors. Nous y sommes. La fondation de Groklaw s'arrête. Je ne peux pas maintenir Groklaw sans votre soutien. Je ne suis jamais tombée dans l'exagération lorsque nous avons reçu des prix. Il s'agissait réellement d'un effort collaboratif, et il n'y a aucun moyen privé, à l'évidence, de collaborer ».
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

iPhone 6 : un prototype (?) en vente sur eBay pour 7 000 dollars
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Haut de page