Le célèbre blog Groklaw ferme, victime collatérale de l'affaire Snowden

Ludwig Gallet
20 août 2013 à 18h51
0
À cause des menaces d'espionnages mises en valeur après les révélations d'Edward Snowden, le blog juridique américain Groklaw va fermer ses portes. Il était reconnu comme une référence en la matière, avec de nombreux lecteurs partout dans le monde.

0104000006482568-photo-logo-groklaw.jpg
Groklaw est la dernière victime collatérale du scandale d'espionnage de la NSA. Le blog juridique américain a annoncé qu'il allait fermer ses portes à cause des menaces de surveillance des e-mails, mises en évidence après les révélations d'Edward Snowden depuis le début du mois de juin.

Pour expliquer sa décision, Pamela Jones, l'une des fondatrices de ce blog, évoque dans son dernier post fermé aux commentaires, l'impossibilité de se passer des e-mails, un moyen de communication qu'elle n'estime plus suffisamment sécurisé. Et de revenir sur la fermeture le 9 août dernier de Lavabit et Silent Circle, deux services de messagerie chiffrée, qui avaient décidé de mettre la clé sous la porte « pour ne pas entrer dans le jeu du gouvernement américain ». Son service aurait été utilisé par Edward Snowden, notamment lorsqu'il avait fait parvenir les invitations pour la conférence de presse de l'aéroport de Moscou.


« La fermeture de Groklaw démontre à quel point le droit à la vie privée est central pour la liberté d'expression. Une simple menace de surveillance suffit à l'autocensure ».


« Le propriétaire de Lavabit nous a annoncé qu'il arrêtait son service de messagerie et que si nous savions ce qu'il savait, nous arrêterions aussi (...) Il n'existe aucun moyen de maintenir Groklaw sans les e-mails ». Et d'ajouter, plus loin, en se basant sur des révélations rendues publiques depuis l'affaire Snowden : « ils nous disent que si vous envoyez ou recevez un message en dehors des États-Unis, il sera lu. S'il est chiffré, ils le gardent pendant cinq ans, probablement dans l'espoir d'une avancée technologique pour être capable de le déchiffrer contre votre volonté et sans votre assentiment. Groklaw a des lecteurs partout dans le monde ».

Il est vrai que le blog, lancé en 2003, était devenu célèbre après la couverture de plusieurs litiges, notamment le procès opposant IBM et Novell pour un litige de propriété intellectuelle ou encore celui intenté par SCO, une firme qui accusait le système d'exploitation Linux d'avoir violé plusieurs de ses brevets. Groklaw s'est par la suite construit la réputation du site idéal pour qui voulait comprendre les tenants et les aboutissants d'affaires parfois complexes. Elle explique souhaiter ainsi protéger les personnes susceptibles de lui faire parvenir des informations. le blog avait reçu plusieurs prix, récompensé notamment par l'Electronic Frontier Foundation, l'ONG défendant la liberté d'expression sur Internet et l'American Bar Administration, une association de juristes et d'étudiants en Droit.

Visiblement touchée et outrée par les révélations de Snowden, Pamela Jones explique même vouloir prendre ses distances avec Internet, du moins « autant que possible ». Elle s'est ainsi tournée vers Kolab, un service de messagerie sécurisé basé en Suisse.

« Alors. Nous y sommes. La fondation de Groklaw s'arrête. Je ne peux pas maintenir Groklaw sans votre soutien. Je ne suis jamais tombée dans l'exagération lorsque nous avons reçu des prix. Il s'agissait réellement d'un effort collaboratif, et il n'y a aucun moyen privé, à l'évidence, de collaborer ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Un démantèlement des GAFA ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top