Smartphones, failles de sécurité : la Cnil dresse sa feuille de route pour 2012

19 avril 2012 à 18h33
0
La Commission chargée de la protection des données personnelles vient de donner la liste de ses priorités pour cette année. Dans son programme, l'autorité prévoit d'exercer ses contrôles en particulier dans les secteurs de la téléphonie mobile, des fichiers de police et de prendre des mesures pour lutter contre les failles de sécurité.

00FA000001591228-photo-cnil-logo.jpg
La Cnil vient de dresser son programme annuel de contrôles. Dans une note explicative, la Commission annonce qu'elle fera 450 contrôles en 2012 et qu'elle compte attacher une attention particulière à des thèmes qu'elle juge innovants comme les smartphones, les failles de sécurité ou bien encore l'intégrité des données de santé.

Pour la téléphonie mobile, la Cnil prévient qu'elle entend faire porter ses contrôles sur les « processus d'acquisition d'un Smartphone (collecte de données clients, consultation du fichier PREVENTEL) et sur son utilisation (collecte de données lors de son utilisation ou du téléchargement et de l'utilisation d'applications) ». Les opérateurs mais également les éditeurs d'applications seront ainsi particulièrement scrutés et la Cnil souhaite mettre à plat le traitement qui est fait des données des utilisateurs.

Concernant les failles de sécurité, l'autorité rappelle que ce type de contrôle fait déjà partie de ses prérogatives dans la mesure où les opérateurs de communications électroniques sont désormais contraints de lui notifier toute violation de données à caractère personnel. C'est pourquoi elle indique qu'elle se penchera activement sur cette question.

Enfin, une attention toute particulière sera apportée aux fichiers de police ainsi qu'aux « fichiers du quotidien » (fourniture d'eau, gaz, autoroutes, mesures de lutte contre la fraude). L'institution ajoute que les registres nationaux et locaux de police et de gendarmerie seront étudiés et précise qu'un contrôle sera mené sur le fichier STIC (système de traitement des infractions constatées).

En 2010, la Cnil avait déjà émis des réserves sur cette base de données notamment dans le cadre des débats sur la loi Loppsi. A l'époque, elle expliquait que la consultation des fichiers Stic et Judex dans le cadre d'enquêtes administratives devait être revue. La Commission s'inquiétait également du manque de contrôles quant à l'accès à cette base. Un manque qui devrait donc être comblé.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails
RGPD : un consentement « explicite et positif » bafoué à plusieurs niveaux
SFR dévoile sa nouvelle Box SFR 8 et une grille tarifaire à partir de 5€ par mois

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top