Des dizaines d'applications iOS monétisent vos données de localisation

le 12 septembre 2018 à 15h07
0
Tous géolocalisés

Une récente étude démontre qu'une vingtaine d'applications iOS partagent les données de géolocalisation des utilisateurs avec des entreprises tierces. Aucune de ces 24 applications n'a informé ces derniers de la pratique.

Réalisé par l'équipe de GuardianApp, le rapport démontre que des dizaines d'applications iOS vendent les données de géolocalisation des utilisateurs à des entreprises qui monétisent ces informations.

Si les chercheurs indiquent qu'ils ont listé 24 applications exploitant cette pratique, ils précisent s'être basés sur un échantillon aléatoire d'app gratuites. De fait, cela signifie que de nombreuses autres font certainement de même.

Des données revendues sans consentement


Concernant les applications présentes dans cette liste, les services sont relativement variables, dans le sens où l'étude regroupe des plateformes météorologiques ou des outils de fitness. Certaines d'entre elles précisaient que la géolocalisation était utilisée « pour fournir des publicités plus pertinentes », mais aucune ne précisait qu'elle partageait ces données à des tiers.

Pour ce qui est de l'accès à ces données, l'équipe de chercheurs indique : « Afin d'obtenir un accès initial à des données précises à partir des capteurs GPS de l'appareil mobile, les applications présentent généralement une justification plausible pertinente à l'application [...], souvent avec peu ou pas de mention indiquant que les données de localisation seront partagées avec des entités tierces à des fins non liées au fonctionnement des applications ».

Par la suite, ces données sont exploitées par des marques telles que InMarket, qui se charge de suivre le comportement des utilisateurs et de déterminer les magasins que l'utilisateur visite. Pour rappel, les réglages d'iOS permettent de désactiver entièrement les services de géolocalisation, ou sur certaines applications seulement.

Si le Play Store d'Android était déjà réputé pour ses failles, l'App Store d'Apple commence seulement à dévoiler ses faiblesses. Il y a quelques jours, une application Mac baptisée Adware Doctor disparaissait après une enquête ayant révélé qu'elle envoyait certaines données personnelles directement sur des serveurs basés en Chine.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Beesexual, la nouvelle campagne de Pornhub pour aider à sauver les abeilles
Le redémarrage du Large Hadron Collider (LHC) pourrait nous donner des clés sur la matière noire
Twitter : Jack Dorsey a rencontré son plus grand « fan »... Donald Trump
Après le vélo électrique, Xiaomi présente un cyclomoteur électrique de 120 km d'autonomie
Tesla dévoile une voiture sans volant, qui serait commercialisée dès 2021
Les trottinettes Lime piratées en Australie pour dire des phrases salaces
Revue de presse - Le Samsung Galaxy Fold plie... sous le poids des critiques
Comparatif 2019 : Quelle est la meilleure trottinette électrique pour votre usage ?
GTX 1650 : côté multimédia, la puce entrée de gamme de NVIDIA hérite de la génération Volta
Razer ajoute une dalle OLED 4K à son Blade 15 et revoit le design du Blade Pro 17
Oppo lance le Reno 10x zoom : un smartphone haut de gamme avec Snapdragon 855 pour 799€
Contre toute attente, Samsung travaillerait sur deux smartphones pliables supplémentaires
Tesla dévoile Robotaxi, son service de voitures autonomes en autopartage
Projet Wing : Google obtient l’autorisation de faire voler ses drones de livraison aux US
Accusé à tort par la reconnaissance faciale, un étudiant réclame 1 milliard à Apple
scroll top