Des dizaines d'applications iOS monétisent vos données de localisation

Par
Le 12 septembre 2018
 0
tous géolocalisés

Une récente étude démontre qu'une vingtaine d'applications iOS partagent les données de géolocalisation des utilisateurs avec des entreprises tierces. Aucune de ces 24 applications n'a informé ces derniers de la pratique.

Réalisé par l'équipe de GuardianApp, le rapport démontre que des dizaines d'applications iOS vendent les données de géolocalisation des utilisateurs à des entreprises qui monétisent ces informations.

Si les chercheurs indiquent qu'ils ont listé 24 applications exploitant cette pratique, ils précisent s'être basés sur un échantillon aléatoire d'app gratuites. De fait, cela signifie que de nombreuses autres font certainement de même.

Des données revendues sans consentement

Concernant les applications présentes dans cette liste, les services sont relativement variables, dans le sens où l'étude regroupe des plateformes météorologiques ou des outils de fitness. Certaines d'entre elles précisaient que la géolocalisation était utilisée « pour fournir des publicités plus pertinentes », mais aucune ne précisait qu'elle partageait ces données à des tiers.

Pour ce qui est de l'accès à ces données, l'équipe de chercheurs indique : « Afin d'obtenir un accès initial à des données précises à partir des capteurs GPS de l'appareil mobile, les applications présentent généralement une justification plausible pertinente à l'application [...], souvent avec peu ou pas de mention indiquant que les données de localisation seront partagées avec des entités tierces à des fins non liées au fonctionnement des applications ».

Par la suite, ces données sont exploitées par des marques telles que InMarket, qui se charge de suivre le comportement des utilisateurs et de déterminer les magasins que l'utilisateur visite. Pour rappel, les réglages d'iOS permettent de désactiver entièrement les services de géolocalisation, ou sur certaines applications seulement.

Si le Play Store d'Android était déjà réputé pour ses failles, l'App Store d'Apple commence seulement à dévoiler ses faiblesses. Il y a quelques jours, une application Mac baptisée Adware Doctor disparaissait après une enquête ayant révélé qu'elle envoyait certaines données personnelles directement sur des serveurs basés en Chine.

Modifié le 12/09/2018 à 11h14

Les dernières actualités Sécurité des données

scroll top