Cloud gaming : Electronic Arts entame les tests sur son "Project Atlas"

Pierre Crochart Contributeur
10 septembre 2019 à 21h03
0
EA Electronic Arts
© ricochet64 / Shutterstock.com

De tous les acteurs qui se bousculent sur le marché du Cloud gaming, Electronic Arts est probablement celui dont on parle le moins. Pourtant, l'éditeur commence à bouger ses pions, et annonce l'ouverture des premiers tests concernant sa plateforme « Project Atlas ».

Des tests, publics s'il vous plait, qui auront lieu dans un premier temps sur PC, et sur une sélection de titres à haut potentiel compétitif uniquement. L'objectif ? Éprouver la latence du service à venir afin de peaufiner le produit avant sa sortie.

Project Atlas : un service de Cloud gaming basé sur Amazon Web Services

C'est dans un long message publié sur Medium que Ken Moss, responsable du développement technologique d'Electronic Arts, annonce la grande nouvelle.

« Au cours de la dernière décennie, la latence et la gigue ont fait du Cloud gaming une solution inenvisageable pour tout joueur sérieux. Mais maintenant que l'infrastructure Cloud est globalement répandue, EA travaille avec AWS (Amazon Web Services, ndlr) et le Cloud public pour que nous puissions nous déployer au plus proche des joueurs, même face à des perturbations de réseau et de bande passante fluctuante ».

De belles promesses, qui laissent entendre que Project Atlas pourrait cibler en priorité les joueurs compétitifs. Il faut dire que le catalogue Electronic Arts comporte assez peu de titres appréciables en solo. Les jeux retenus pour cette phase de test ne disent d'ailleurs pas autre chose : FIFA 19, Titanfall 2, Need for Speed Rivals et Unravel, lequel est l'exception qui confirme la règle.

Quelle valeur ajoutée pour Project Atlas ?

Teasé depuis près d'un an (avant de tomber dans l'oubli général), Project Atlas est un service de Cloud gaming duquel on ne connait presque rien. Le message publié aujourd'hui par Ken Moss est ainsi une belle source d'éclaircissements.

On parle donc ici d'une plateforme « en mesure de diffuser des jeux complets en HD sur n'importe quel appareil que les joueurs voudront utiliser, tels qu'une smart TV, des boîtiers multimédias, PC ou Mac, tablettes et smartphones », explique le responsable de la technologie d'EA. « Cela signifie que vous pourrez diffuser un jeu Madden en HD directement sur le téléviseur de votre salon, ou même dans votre chambre d'hôtel si vous voyagez. Vous pourrez même continuer une même session de jeu directement sur votre smartphone, sans friction ».

Le cross-plateforme est donc à l'honneur ici, et rapproche fatalement Project Atlas de Google Stadia, qui sera officiellement lancé au mois de novembre.

Electronic Arts n'en est pas encore là. Pour se faire une place sur le secteur en ébullition qu'est le Cloud gaming, Project Atlas devra sortir triomphant d'une (et même probablement plusieurs) phase de bêta-test à laquelle les joueurs sont conviés à s'inscrire en suivant ce lien. L'éditeur n'a pour le moment pas indiqué de date ou de période de lancement pour sa mise à l'épreuve de Project Atlas.

Source : Medium
2 réponses
3 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top