Les outils bureautiques en cloud vont percer en entreprise

14 juin 2013 à 14h22
0
Les outils bureautiques en cloud sont encore peu présents entre les mains des professionnels en entreprise. Mais d'ici quatre ans, des solutions comme Office 365 devraient en concerner un tiers..

0136000006055600-photo-entreprise-outils-bureautiques.jpg
Les professionnels utilisant des outils bureautiques ou de messagerie dans le cloud sont encore peu nombreux. Dans sa dernière étude, Gartner observe que 8% des utilisateurs en entreprise dans le monde ont recours à ce type de solution, soit 50 millions d'individus - Chine et Inde exceptées.

Mais les choses changent. En 2017, la proportion d'adeptes du cloud bureautique va passer à 33%. Dans dix ans, cela concernera les deux tiers des professionnels, prédit le cabinet, soit 695 millions d'utilisateurs. Une échelle de temps que partage Microsoft, également versé dans la suite bureautique à la demande avec Office 365, lequel prévoit que les entreprises auront besoin d'une dizaine d'années pour s'y mettre totalement.

« Malgré le battage médiatique entourant la migration vers le cloud, on observe de grandes disparités dans les taux d'adoption en entreprise », explique Tom Austin, vice-président de Gartner. D'ajouter que cela dépend généralement de la taille de l'entreprise, de son secteur d'activité, ou de sa localisation.

Le BYOD, vecteur d'adoption du cloud

Bien que la messagerie reste le premier outil collaboratif en entreprise, rappelle le cabinet, d'autres comme les réseaux sociaux d'entreprise gagnent en importance. Néanmoins, « l'e-mail reste encore le point de pivot de la décision de passer au cloud ou pas », analyse-t-il. D'ici l'année prochaine, un client mail sur dix en entreprise sera en software-as-a-service (SaaS), prévoit Gartner, et 33% dans trois ans.

Pour contribuer à cette adoption des outils en mode cloud, les analystes observent que les professionnels utilisent de plus en plus d'appareils différents. En 2007, ils utilisaient en moyenne un seul terminal pour accéder à leurs applications bureautiques de manière distante, c'était leur ordinateur. Désormais, on estime que ce nombre de terminaux est passé à quatre en moyenne, autant de nouveaux vecteurs.

Par exemple, un professionnel va se connecter à sa boîte mail professionnelle depuis son smartphone, à son réseau social d'entreprise grâce à sa tablette. Et alors qu'il utilise sa suite bureautique sur son poste en entreprise, il y accède de plus en plus également depuis son PC personnel à son domicile. Si Gartner voit cela comme une opportunité de décharger l'IT des entreprises, rappelons que l'usage de terminaux personnels à des fins professionnelles (BYOD) et vice versa peut poser des problèmes de sécurité.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Loewe Speaker 2go : une enceinte portable réellement haut de gamme
Le SDK de BlackBerry 10.2 disponible en bêta
Les pays de l'UE incités à instaurer les recours collectifs
Livres électroniques : à l'origine, Steve Jobs n'était pas intéressé par l'iBookstore
BTravel réalise une seconde levée de fonds, de 400 000 euros
Insolite : un parapluie connecté chez Twelve Monkeys Company
Microsoft lance Office Mobile pour iPhone
Wifeel : une plateforme sociale qui met les émotions à l'honneur
Netatmo : complétez votre station météo de modules additionnels
Paiement en ligne : l'Europe ferme l'enquête
Haut de page