Musk se rend enfin compte à quel point il est difficile de produire une voiture autonome fiable

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
06 juillet 2021 à 17h30
66

Si Tesla a clairement pris de l’avance sur ses concurrents dans le domaine du développement de la conduite autonome , les promesses autour de l'implémentation d'une telle fonctionnalité ne sont pas encore tenues.

Elon Musk a souvent promis l'arrivée de la conduite autonome lors de la prochaine grande mise à jour du système, la V9, mais son échéance est sans cesse repoussée. Il admet enfin que son implémentation est proche, mais qu’il est beaucoup plus compliqué d’atteindre une autonomie totale, contrairement à ce qu’il pensait.

Deux pas en avant, un pas en arrière

Le P.-D.G. de Tesla, Elon Musk, admet finalement que la mise au point de la conduite autonome n’est pas aussi simple et rapide qu’il l'imaginait. Rendre une voiture autonome, sûre et fiable est assez difficile. La tant attendue V9 du FSD (Full Self Driving, la conduite autonome selon Tesla) est annoncée depuis longtemps par le P.-D.G., mais le calendrier est sans cesse bousculé et la date constamment repoussée.

Cette version 9 a été annoncée en 2018, puis de nouveau en 2019, mais la firme américaine en est toujours à la phase de test. La mise au point semble bien plus complexe et longue que le prévoyait Musk. Une vidéo qui circule depuis quelques jours sur les réseaux sociaux montre qu’une Tesla dont la conduite autonome est activée n’arrive pas à négocier un virage serré et finit par se crasher. Tout n’est donc pas encore au point, il reste du travail pour assurer une conduite autonome la plus sûre et plus fiable possible.

« Bientôt disponible, je le jure ! »

C’est la promesse d’Elon Musk sur Twitter le 3 juillet dernier concernant l’arrivée de la version bêta publique du FSD dans sa version 9. Il reconnaît ainsi dans ce tweet que le développement de la conduite autonome est particulièrement difficile.

Il n’est pas évident de faire cohabiter une intelligence artificielle avec le monde réel. S'il admet ne pas avoir imaginé que la tâche soit aussi complexe initialement, il reconnaît qu’avec le recul cela était pourtant évident.

Source : The Verge

Modifié le 06/07/2021 à 17h30
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
66
38
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Une route capable de recharger votre véhicule à 200 kW ? C'est ce que tente l'État de l'Indiana
Routeur Wi-Fi 6, écran gaming WQHD, écouteurs... Xiaomi annonce 5 nouveaux produits
Toyota dévoile son plan « Beyond Zero » pour devenir le leader mondial de la mobilité zéro émission
Incendies de batteries : GM rappelle à nouveau les Chevy Bolt et pointe LG du doigt
L'ouverture des Superchargeurs aux autres marques pourrait rapporter 25 milliards à Tesla
Les véhicules électriques ont doublé leur part de marché en Europe en 2021
Mercedes-Benz tease une électrique capable de 1 000 km d'autonomie
Mercedes-Benz se veut tout électrique d'ici 2030
General Motors stoppe la production de ses pick-up à cause de la pénurie de semi-conducteurs
Aux États-Unis, les utilisateurs de Lyft pourront bientôt réserver des trajets en voiture autonome
Haut de page