Conséquence du Brexit, Sony va déménager son siège européen aux Pays-Bas

Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming
23 janvier 2019 à 16h39
6
Sony

Le spectre d'un Brexit « dur » plane de plus en plus sur le Royaume-Uni. Theresa May n'a pas réussi à faire ratifier son accord de sortie auprès des parlementaires anglais et l'UE se prépare donc à des discussions musclées, dans ce qui pourrait être la dernière ligne droite avant la sortie des Britanniques. Ainsi, des entreprises comme Sony préfèrent partir afin d'éviter les dommages collatéraux...

Le géant japonais a donc décidé de déménager son siège européen aux Pays-Bas, pour anticiper le Brexit qui pourrait avoir lieu à la fin du mois de mars.

Sony prend la poudre d'escampette

Sony a pris cette décision dans le but de rester au sein de l'Union européenne, mais aussi d'esquiver les différents contrôles douaniers et autres taxes qui toucheront de nombreuses multinationales toujours installées au Royaume-Uni. Panasonic avait pris une décision similaire, pour les mêmes raisons.

Ainsi, Sony compte bien se mettre rapidement à l'abri. La firme nippone a justifié son geste en précisant que « nous continuerons ainsi notre business sans aucune perturbation une fois que le Royaume-Uni aura quitté l'Union européenne. Tous nos autres locaux et établissements ne bougeront pas pour le moment ».

Sony sera toujours présent sur le territoire britannique

L'un des porte-parole de Sony, Takashi Iida, a mentionné le fait qu'uniquement « la localisation administrative du siège européen ira à Amsterdam ». Tous les effectifs seront maintenus au Royaume-Uni afin d'assurer les importations et les ventes dans la région. Ces changements devraient être effectués d'ici à fin mars 2019.

Comme le précise Europe 1, 879 entreprises japonaises sont actuellement installées chez nos voisins britanniques. Des géants comme Honda, Nissan ou encore Toyota y emploient pas moins de 142 000 salariés. Le premier ministre japonais lui-même a mis en garde ces marques si le Brexit devait entrer en vigueur. Le Royaume-Uni pourrait alors faire face à des difficultés économiques réelles si aucun accord ne devait être validé. L'organisation d'un second référendum commence donc à faire parler d'elle...

Source : BBC

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
0
elminster44
Mais puisqu’on vous dit que l’UE c’est caca et que le Brexit c’est une bonne chose pour les anglais…
xylf
C’est surtout que l’Europe c’est facile pour l’exit-tax. Alors histoire d’optimisation fiscale il vaut mieux quitter l’Angleterre…
pch
Ce n’est pas un scoop. Les anglais sont au courant depuis plus de 2 ans…<br /> Au lendemain du vote pour le Brexit, le premier ministre japonais Shinzō Abe avait envoyé une lettre à David Cameron expliquant que les entreprises japonaises quitteraient l’Angleterre si des taxes douanières étaient appliquées après le Brexit.
xs911s
C’est bête que David Cameron n’est pas dit au ministre Japonais que si les entreprises Japonaises quittaient la L’Angleterre leurs marques n’y seraient plus vendues également.
Doss
Il ne la pas dit car ce n’est pas vrais…
Itouitou
Lol
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le smartphone flexible de Xiaomi se pliera des deux côtés
Samsung va produire des écrans OLED UHD à destination des ordinateurs portables
⚡️ Bon Plan : Disque SSD interne Kingston 960 Go à 119,99€ au lieu de 179,99€
Oscars 2019 : jackpot pour Netflix qui décroche 15 nominations, juste derrière Disney
La Dodge Challenger de Chrysler pourrait être déclinée en version hybride
Flexgate : le nouveau MacBook Pro d'Apple déjà sous le feu des critiques
🔥 Bon Plan : Huawei Honor 8X 64Go à 203,55€ au lieu de 249€ avec le code Android02
Directive Copyright : Google réitère sa menace de supprimer Google Actu en Europe
🔥 Bon Plan : prolongation du forfait Free Mobile illimité 60Go à 8,99€ par mois
🔥 Soldes 2019 : 7 accessoires indispensables pour un gamer en promo : casque Logitech, souris et tapis, chaise Diablo, clavier Corsair, Oculus VR
Haut de page