Hack de Sony Pictures : 37.500 comptes compromis selon la firme

01 juin 2018 à 15h36
0
00C8000002020052-photo-logo-sony-pictures.jpg
Sony est officiellement revenu sur le piratage du site Sony Pictures, opéré en fin de semaine dernière par le groupe de hack Lulz Security. L'entreprise nippone a confirmé que 37 500 comptes d'utilisateurs avaient été compromis.

En effet, si Lulzsec a affirmé avoir mis la main sur les données d'un million de comptes, le groupe n'a cependant diffusé des informations que sur 37 500 d'entre eux. La firme explique qu'aucun numéro de carte bancaire n'a été volé, mais met en garde les utilisateurs du service contre d éventuelles tentatives de phishing ou d'escroquerie par téléphone, dans la mesure où les adresses emails et les numéros de téléphone font, eux, partie du lot d'informations récupérées par les pirates. Au final, les informations compromises comprennent nom, adresse, adresse email, numéro de téléphone, sexe, date de naissance, login et mot de passe sur le site. Une situation qui touche les Etats-Unis mais également certains pays européens, comme les Pays-Bas et la Belgique.

Sony ajoute travailler avec le FBI pour « identifier les personnes responsables de ce crime ». Le piratage a été revendiqué par le groupe Lulz Security qui a, depuis, réitéré la démarche sur la plateforme des développeurs de Sony Computer Entertainment.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

HP TouchPad : lancée en France la première semaine de juillet
Nokia : nous ne sommes pas à vendre
Windows Mobile : Microsoft annonce la fermeture de My Phone
Ricoh PX : un compact étanche abordable pour l'été
Apple : une vague de piratages sur iTunes, les achats in-app mis en cause ?
IBM : nouveau logiciel pour amener le HPC dans l'ère du cloud
Logitech G400 : résolution doublée et esthétique sobre pour cette souris pour joueur
ZionEyez : des lunettes pour filmer en HD en toute discrétion
Visa s'offre un spécialiste du paiement mobile
L'organisation EFF reste mitigée face à iCloud
Haut de page