Guerre de brevets : Samsung reconnait sa culpabilité mais ne doit pas autant d'argent à Apple

le 15 novembre 2013
 0
Le nouveau procès opposant Samsung à Apple est l'occasion de découvrir de nouvelles remarques et arguments lancés par les deux entreprises. Point fort du début de semaine : si l'entreprise sud-coréenne admet devoir de l'argent à la firme américaine, son estimation est bien loin de la somme estimée par le tribunal.

00FA000005619498-photo-apple-samsung.jpg
Apple et Samsung sont de retour devant les tribunaux californiens depuis le début de la semaine, en vue de fixer définitivement les dommages et intérêts que l'entreprise sud-coréenne devra verser à son adversaire américain. Sur le milliard de dollars fixé en août 2012 par un jury populaire, 450 millions se retrouvent actuellement sur la sellette.

Pour Apple, l'objectif est de récupérer un maximum de cette somme : néanmoins, la firme de Cupertino a créé la surprise mercredi en revoyant sa demande à la baisse. Sur les 450 millions de dollars, l'entreprise n'en réclame « que » 380 millions, qui sont censés s'ajouter aux 600 millions auxquels le Coréen ne devrait pas échapper. « Apple cherche à récupérer 113 millions de dollars liés au manque à gagner sur 360 000 iPhone que la société estime qu'elle aurait vendu sans la concurrence déloyale de Samsung, 231 millions de dollars liés aux bénéfices inappropriés récupérés par Samsung, et 34 millions de dollars de redevance pour les brevets utilisés sans autorisation » a ainsi expliqué un avocat d'Apple au tribunal. Une tentative pour faire passer la pilule auprès de Samsung, dans un effort d'accord presque amical.

Mais, comme on pouvait s'y attendre, l'entreprise à l'origine de la gamme Galaxy ne l'entend pas de cette oreille : si Samsung a également étonné en admettant ne pas être innocent et avoir profité de certaines technologies d'Apple, l'entreprise estime cependant que son concurrent « demande simplement beaucoup trop d'argent qu'il en a le droit ». Selon Samsung, ce n'est pas 380 millions de dollars supplémentaires qui doivent être versé à Apple, mais 52,7 millions seulement, liés aux bénéfices récoltés en utilisant des brevets de la firme, ainsi que moins de 30 000 dollars de redevance pour l'usage de brevets qualifiés de « limités ».

Selon Apple, « La société qui a enfreint la loi a gagné 3,5 milliards de dollars. A la fin de cette affaire, il va falloir décider combien de ces 3,5 milliards de dollars Samsung va devoir rendre à Apple pour les dommages causés ». Apple et Samsung semblent bien décidés à camper fermement sur leurs positions respectives. L'issue de ce nouveau procès est incertaine, et le verdict, attendu dans plusieurs jours, pourrait réserver des surprises.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

La PS5 proposera
Des satellites bientôt mis en orbite pour identifier les plus gros pollueurs de la planète
Informatique quantique : où en est-on ?
Test Huawei P30 Pro : le nouveau champion de la photographie
Google Chrome : un mode Lecture pourrait bientôt être déployé
Redécouvrez l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame grâce à la réalité virtuelle
BlackBerry Messenger (BBM) va fermer ses portes le 31 mai prochain
Salon de Shanghai - Lotus Type 130, l'hypercar qui pourrait faire renaître la marque
Google dévoile son premier assistant connecté pour la voiture : Anker Roav Bolt
Des chercheurs pensent que les voitures volantes permettront de sauver l’environnement
Les vélos électriques ont vu leurs ventes augmenter de 21% en 2018
Rage 2 ne sera pas un jeu service, mais aura droit à du contenu additionnel gratuit
Luke Wood, CEO de Beats : « Le Powerbeats Pro est le premier produit totalement conçu avec Apple »
Un Huawei Mate 20 X compatible 5G apparaît sur Internet
La NASA a découvert le tout premier type de molécule à avoir existé dans l'Univers
scroll top