Qualcomm : une amende de 242 millions d'euros pour pratiques anticoncurrentielles

2
Qualcomm
© photobyphm / Shutterstock.com

L'Union européenne reproche au constructeur américain d'avoir vendu à perte entre 2009 et 2011 une partie de ses modems pour asphyxier l'un des ses concurrents. Sans surprise, Qualcomm a fait immédiatement appel de la décision.

Qualcomm écope d'une nouvelle amende sanctionnant ses pratiques commerciales jugées anticoncurrentielles. Le fabriquant de composants électroniques a été condamné à régler la somme de 242 millions d'euros.

Des ventes à perte pour abattre son concurrent principal sur le marché des modems

Ce montant représente « 1,27 % du chiffre d'affaires de Qualcomm en 2018 », comme le rappelle la Commission européenne, qui peut infliger des amendes allant jusqu'à 10% du chiffres d'affaires annuel d'une entreprise.

L'Union européenne reproche à Qualcomm la vente à perte de ses modems 3G entre 2009 et 2011 à deux fabricants chinois, ZTE et Huawei, dans le seul but d'écraser son concurrent direct sur le marché, la société britannique Icera.

La manœuvre a eu son effet. Icera, alors considérée comme une rivale sérieuse à Qualcomm, a finalement été rachetée par NVIDIA en 2011 avant que le constructeur américain ne ferme la division en 2015, lors des premières investigations réalisées par la Commission européenne.

Qualcomm déjà épinglé pour ses pratiques anticoncurrentielles

Sans grande surprise, Qualcomm conteste fermement le jugement rendu par la Commission et va faire appel de la décision. Don Rosenberg, le directeur juridique de Qualcomm, explique que cette dernière « n'est pas étayée par la loi, les principes économiques ou les faits du marché » et que ZTE et Huawei ont préféré les puces Qualcomm à d'autres composants « non pas en raison du prix, mais parce que les puces concurrentes étaient technologiquement inférieures ».

Qualcomm n'en est pas à sa première sanction. La Commission européenne avait déjà infligé une lourde amende de près d'un milliard d'euros au constructeur en 2018, le sanctionnant d'avoir versé des milliards de dollars à Apple pour conserver l'exclusivité de la fourniture de ses puces réseau.

Source : Le Monde
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page
Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (2)

PtiFranc
est-ce que l’amende de 242 millions ira dans les poches de son concurrent pour réparé les dommages ?<br /> bien sur que non!
Peter_Vilmen
Au moins on a un semblant de justice et ça pourrait dissuader les prochains rigolos qui auraient cette idée en tête, c’est déjà ça.
Aristote76
Trop tard, mais en Effet l’Europe devrai au minima s’aligner sur les pratique US avant qu’une vraie entreprise Européenne ne subisse le même sort
Voir tous les messages sur le forum