NVIDIA apporte CUDA à ARM pour des supercalculateurs plus économes

Nathan Le Gohlisse Contributeur
20 juin 2019 à 07h01
0
NVIDIA-Exascale-Supercalculateurs.jpg

NVIDIA vient d'annoncer le support de l'architecture ARM pour sa technologie CUDA. Une première qui a pour objectif de conduire le monde des supercalculateurs exascale (capables de traiter au minimum un exaFLOPS) sur un sentier moins énergivore.

Avec un communiqué relayé par TechPowerUp, NVIDIA prévoit, d'ici la fin de l'année, de rendre disponible sur l'écosystème ARM l'ensemble de ses solutions pour HPC (la marque indique qu'elles animent d'ores et déjà plus de 600 applications HPC - High Performance Computing) mais aussi son IA. Ce lot au grand complet comprend notamment les bibliothèques NVIDIA CUDA-X AI et HPC, mais aussi les framework dédiés à l'IA, ainsi que certains outils de développement, comme ceux de PGI compilers.

Uniformiser les solutions entre les différents types de supercalculateurs

Jusqu'à présent, ces solutions n'étaient accessibles qu'aux plateformes POWER d'IBM et x86 d'Intel. En les rendant compatibles avec les plateformes ARM, NVIDIA cherche à uniformiser son offre et à s'ouvrir de nouveaux marchés tout en prônant (dès les premières lignes de son communiqué, et par la suite) les gains énergétiques permis par les supercalculateurs sous architecture ARM.

« La combinaison de l'informatique accélérée par CUDA et de l'architecture CPU basse consommation d'ARM donnera à la communauté HPC un boost vers l'exascale », explique notamment l'inévitable Jensen Huang, CEO de NVIDIA.

« Collaborer avec NVIDIA pour apporter l'accélération CUDA à l'architecture ARM est une étape clé pour la communauté HPC, qui déploie déjà la technologie ARM afin de relever certains des défis de recherche les plus complexes au monde », a pour sa part expliqué Simon Segars, le patron d'ARM.

NVIDIA bien placé sur le terrain des supercalculateurs économes en énergie

D'après la liste Green500, qui classe les supercalculateurs en fonction de leur efficacité énergétique, NVIDIA anime d'ores et déjà 22 des 25 supercalculateurs les plus économes au monde. Un rang que la firme devrait être en mesure de maintenir.

Cette performance, NVIDIA en est capable grâce à ses technologies (les supercalculateurs équipés de GPUs NVIDIA délèguent les traitements lourds vers des GPUs CUDA à traitement parallèle, plus économes en énergie, précise la firme dans son communiqué), mais aussi grâce au concours de celles mises au point par l'équipementier israélien Mellanox - racheté en mars pour 6,9 milliards de dollars.

Source : TechPowerUp
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Analogue présente un DAC audio/vidéo pour brancher vos vieilles consoles sur une TV moderne

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top