Le logiciel anti-fraude électorale de Microsoft testé une première fois dans le Wisconsin

20 février 2020 à 14h40
14
Vote

Microsoft a mis au point un logiciel anti-fraude électorale, nommé ElectionGuard. Le projet, développé durant plusieurs années, est actuellement testé dans une petite ville de 3 500 habitants, dans L'État du Wisconsin.

Grâce à une interface tactile, Election Guard enregistre le vote des citoyens américains et chiffre les données, avant d'imprimer deux feuilles de papier officielles permettant aux électeurs de conserver une trace de leur vote.

Le fonctionnement de Election Guard

Ce mardi 18 février, les habitants de la ville de Fulton, Wisconsin, sont allés voter dans le cadre des élections de la primaire démocrate américaine. Pour la première fois, ils ont eu l'occasion de tester le nouveau système anti-fraude du géant de Redmond.

Le principe est simple. Mis au point par Microsoft Research et annoncé en mai 2019, Election Guard est une machine électronique open-source qui permet aux électeurs de voter via un écran tactile - un Xbox Adaptative Controller est aussi à disposition des personnes en situation en handicap.

Une fois le vote effectué, les votants reçoivent deux feuilles de papier leur permettant, d'abord, de vérifier qu'ils ne se sont pas trompés dans leur choix. La première feuille est ensuite destinée à une urne qui sert à vérifier la correspondance entre bulletin papier et électronique. La seconde feuille est munie d'un QR code qui permet aux électeurs de vérifier que leur vote a bien été pris en compte après la fin des dépouillements.

À Fulton, les votes enregistrés par le système de Microsoft sont simplement dédiés à un test - autrement dit, les votes réalisés sur la machine n'ont pas été certifiés par L'État du Wisconsin, qui ne comptabilisera que les bulletins papier pour cette primaire.


Ne pas empêcher les piratages, mais les déceler

Microsoft a développé et lancé ce nouveau projet, gratuit d'utilisation, sans grande pompe. Pourtant, si Election Guard s'avère fonctionnel, son impact pourrait être très important sur la vie politique américaine, prise en tenaille, depuis l'élection de Donald Trump, entre les soupçons d'ingérence russe et ceux de piratages informatiques. Avec ElectionGuard, le projet n'est pas tant d'empêcher les potentiels hacks, mais bien de mettre en place les garde-fous électroniques nécessaires pour savoir, en amont du résultat, si le système a failli ou non.

Surtout, si le projet est mené à terme, il devrait se démarquer de l'influence néfaste attribuée à la plupart des outils mis en place par les géants de la tech américain, comme Facebook et Twitter. Microsoft espère avoir finalisé et déployé ElectionGuard pour les élections de mi-mandat, en 2022.

Source : CNBC
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
14
8
Niverolle
Même pas drôle, rendez-nous la version originale ! Souvenez-vous c’était en 2004 : Florida Voting Machine
Dahita
Une simple blockchain permettrait un vote sur et sans fraude. Dommage.
carinae
hum déjà « Ne pas empêcher les piratages, mais les déceler » ça veut tout dire …
ultrabill
Ce qui nécessite de communiquer avec d’autres machines. Par principe ce n’est pas fiable.
max_971
Un moyen pour empêcher les piratages et fraudes : ne plus rendre le vote anonyme.
Dahita
Pardon?!
Anthotill
Merci pour tes lumières c’est fantastique ! Tu sembles être un vrai spécialiste en la matière. Si j’étais toi, j’enverrais un email à la division Research de Microsoft (et les hackers qui ont testés la solution pour la cracker) en leurs disant que tu avais résolu le problème sur lequel ils butent tous sans succès depuis des années !
ultrabill
Le principe de la blockchain c’est que la donnée est validée par d’autres machines.<br /> Ça nécessite de sortir la donnée de la machine. Le secret du vote vole en éclat, même si tu garanties que c’est anonyme ça créer déjà un doute.<br /> Ensuite la donnée doit être validée par d’autres. Rien ne garantie que les autres sont des machines de confiance ou gérées par une société impartiale.<br /> On ne confie pas le secret du vote à une machine qui partage l’information avec une infrastructure non fiable
carinae
mais si regarde … ils vont voter … et c’est Donald qui va être élu ! <br /> si ça ce n’est pas de la corruption technologique !! <br /> désolé je n’ai pas pu m’empêcher de la faire … je sors !!
Dahita
Le principe d’une Blockchain (il n’y en a pas qu’une…) c’est effectivement de valider les echanges de donnees, ainsi que les donnees elle-meme, qui peuvent et sont souvent cryptees! En quoi est-ce que cela brise le secret des donnees, mystere… Tu as acces aux donnees privees sur la chaine publique des utilisateurs de Bitcoin toi? Tu es probablement tres fort!<br />
ultrabill
Dahita:<br /> En quoi est-ce que cela brise le secret des donnees, mystere…<br /> J’ai dit « le secret du vote ». Par principe un vote est secret quand personne ne sais, ou ne peux savoir, qui a voté quoi.<br /> Sortir la donnée au moment du vote, ça signifie qu’on peux savoir qui est le votant et potentiellement son vote. Même en chiffrant ces données elles doivent sortir et rien ne garantie à 100% qu’on ne puisse croiser vote et votant.<br /> Mais j’ai probablement tort, suggère cette idée à des avocats.<br /> [quote=« Dahita, post:11, topic:427963 »]<br /> Tu as acces aux donnees privees sur la chaine publique des utilisateurs de Bitcoin toi? Tu es probablement tres fort!<br /> [/quote]Moi non, mais d’autres seraient capables de mettre le paquet pour valider/invalider ou trafiquer des votes. D’autant plus que si on veux éviter d’attendre 10/15 minutes le temps de valider le blockchain, il va falloir un truc plutôt léger, donc vulnérable et moins fiable.<br /> Mais bon, si cette approche n’a pas été mise en place c’est qu’il y a des raisons que toi et moi ignorons.
Dahita
Mais pas du tout. Point besoin d’avocats non plus. Tu peux programmer une chaine pour compter les votes par paquets, les donnees etant encryptees, il n’y a aucun moyen de se tromper puisque le livre de comptes est justement croise, verifie avec tous les participants de la chaine. Tu peux aussi imaginer une chaine privee ou les comptes sont verifies par plusieurs serveurs prives avec admin, pas besoin d’etre publique.<br /> C’est tout l’interet d’utiliser une blockchain justement. Les cryptomonnaies sont le parfait exemple d’inviolabilite et d’anonymite. N’importe qui peut l’utiliser en toute anonymite et les comptes sont enregistres, verifiables et verifies depuis le premier maillon.
ultrabill
Ok je vois.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Fortnite détaille son nouveau chapitre sur le thème de l'espionnage
Sony Xperia L4, écran 21:9 et triple objectif au menu
Amazon sort son Echo Show 8 en France et devrait faire de l’ombre au Google Nest Hub
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
Android 11 Developer Preview : quelles sont les nouveautés de cette première bêta ?
Oppo Find X2 : la fiche technique dévoilée par erreur
Twitter assume enfin les threads avec
Ariane 5 réussit son 2e lancement de l'année et place deux satellites en orbite
Facebook poursuivie par le gouvernement américain pour 9 milliards de dollars de taxes impayées
Haut de page