Windows 10 : la CNIL néerlandaise épingle Microsoft sur la collecte des données personnelles

Benoît Théry Contributeur
29 août 2019 à 16h53
0
windows 10

C'est un dossier qui remonte à octobre 2017. Après un an d'enquête, l'Autoriteir Persoonsgegevens, c'est-à-dire l'équivalent de la CNIL aux Pays-Bas, a alors estimé que le service de télémétrie de Windows 10 ne se conformait pas la loi en termes de respect des données personnelles.

Près de deux ans plus tard, l'organisme remet la question sur la table, notamment en demandant à son équivalent irlandais d'enquêter à son tour.

« Toujours potentiellement illégal »

À l'origine, l'Autoriteir Persoonsgegevens a reproché à Windows 10 (versions Famille et Pro) de ne pas renseigner suffisamment ses utilisateurs sur les données personnelles qu'il collectait et sur ce qu'il en faisait. Selon elle, les informations fournies n'ont pas permis, à l'époque, de fournir « un consentement éclairé ». En d'autres termes, Windows 10 était accusé de ne pas donner suffisamment d'informations sur sa télémétrie. En outre, ces collectes de données ne donnaient pas accès à des contenus spécifiques.

Par la suite, cette CNIL néerlandaise admet avoir observé « de grandes améliorations » de la part de Microsoft et de son système d'exploitation. Une mise à jour d'avril 2018 a expliqué quand et pourquoi les données de télémétrie sont collectées. Mais le rapport publié par l'organisme le 27 août 2019 rappelle que malgré ces efforts, Windows 10 est toujours en infraction vis-à-vis du règlement général sur la protection des données (RGPD).


Il précise dans une déclaration à Reuters : « Microsoft a respecté les demandes formulées. Cependant, le contrôle a aussi révélé que Microsoft collectait d'autres données des utilisateurs. Par conséquent, la société est toujours potentiellement dans l'illégalité quant aux règles de confidentialité ».

Des soupçons à confirmer

Il s'agit bien de soupçons, la nature illégale de l'activité de Microsoft n'étant que supposée à l'heure actuelle. Dans son rapport, l'Autoriteir Persoonsgegevens affirme : « Microsoft collecte des données de diagnostic et d'autres types d'informations. Nous voulons savoir si la collecte de ces autres informations est nécessaire et si les utilisateurs en sont bien informés. Est-ce que Microsoft collecte plus de données qu'il ne lui en faut ? Ces questions n'auront des réponses qu'après une enquête plus poussée ».

Suite à ces soupçons, l'organisme néerlandais a fait appel à son équivalent irlandais. L'autorité irlandaise, la Data Protection Commission fait partie des principaux régulateurs dans le domaine en Europe. Elle a déjà signalé avoir accepté la demande de son homologue néerlandais.


Dans le cas où l'infraction serait confirmée, Microsoft serait exposée à une amende RGPD pouvant atteindre 4 % de son chiffre d'affaires global. Cela dit, d'après ZDNet qui a contacté Microsoft sur cette affaire, il est peu probable que l'amende maximale soit atteinte.

Source : ZDNet.
Modifié le 29/08/2019 à 17h06
1 réponses
2 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top