Microsoft lance ses premiers datacenters en Afrique

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
07 mars 2019 à 18h55
2
Datacenter Microsoft
© Flickr - Robert Scoble

Initialement annoncés pour début 2018, les premiers datacenters de Microsoft en Afrique viennent tout juste d'être officialisés.

Implantés en Afrique du Sud, à Johannesburg ainsi qu'au Cap, ces centres de données sont les premiers à voir le jour en Afrique et devraient permettre de répondre à la forte demande de services cloud sur le continent.

Microsoft propulse Azure en Afrique du Sud

Avec un léger retard sur le calendrier initial, Microsoft vient finalement d'annoncer la mise en service de ses premiers centres de données en Afrique. Le géant de Redmond devient donc par la même occasion le premier fournisseur mondial à fournir des services de cloud computing directement implantés sur le continent africain, ce qui devrait grandement profiter aux entreprises et stimuler la croissance économique dans cette région du monde.

En affirmant avoir étendu son réseau « pour atteindre l'Égypte, le Kenya, le Nigeria et l'Afrique du Sud » ainsi que l'Angola prochaine, Microsoft se félicite de rapprocher le cloud mondial des utilisateurs africains : « Les nouvelles régions cloud en Afrique sont reliées aux autres régions de Microsoft par l'intermédiaire de notre réseau mondial, l'un des plus grands et des plus novateurs de la planète, qui s'étend sur plus de 161 000 kilomètres de fibre terrestre et de systèmes de câbles sous-marins pour fournir des services aux clients ».

Une bonne nouvelle pour l'économie africaine

Dans un communiqué de presse, Tom Keane assure que « l'adoption des services de cloud computing générera près de 112 000 emplois en Afrique du Sud d'ici fin 2022 ». Le vice-président de Microsoft Azure se base ici sur une étude de marché réalisée par l'International Data Corporation (IDC) qui prévoit que les dépenses consacrées aux services cloud en Afrique du Sud devraient tripler au cours des cinq prochaines années. Une statistique dont la pertinence peut notamment se vérifier grâce au rapport Cloud Africa 2018.

À l'heure actuelle, Azure est le seul service cloud à être accessible via ces nouveaux datacenters. Toutefois, Microsoft a d'ores et déjà annoncé la future disponibilité d'Office 365, d'ici le troisième trimestre de l'année, ainsi que de Dynamics 365, prévu quant à lui pour le quatrième trimestre.

Source : Microsoft

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
0
Rumpelstiltskin
Qu’es ce qui empêche ces citoyens d’utiliser méga , Google Drive ect …comme service cloud<br /> Pardon je pige pas
Matthieu_Legouge
@Rumpelstiltskin<br /> Il est question ici de l’externalisation des ressources informatiques d’entreprises et non d’un simple espace d’hébergement de fichiers !
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Mi MIX Fold 2 : Xiaomi annonce son nouveau smartphone pliant
Le buggy Meyers Manx est de retour en version électrique
Meta s'endette de 10 milliards de dollars pour ses projets
Après avoir « disrupté » l'e-commerce, Amazon s'attaque au paiement en caisse
Ce smartphone est à prix cassé chez Cdiscount !
Voilà une offre à ne pas manquer ! Ce superbe écran de 32
Profitez de vos morceaux préférés avec l'enceinte sans fil Bose à prix réduit
Redonnez une seconde jeunesse à votre Mac à petit prix grâce à cette solution dédiée
Apple : l'iPad Pro et sa puce M1 profite d'une belle remise
Cette vidéo TikTok veut vous montrer comment éviter de payer les frais d’excès de bagage en avion
Haut de page