Microsoft lance ses premiers datacenters en Afrique

Matthieu Legouge Contributeur
07 mars 2019 à 18h55
0
Datacenter Microsoft
© Flickr - Robert Scoble

Initialement annoncés pour début 2018, les premiers datacenters de Microsoft en Afrique viennent tout juste d'être officialisés.

Implantés en Afrique du Sud, à Johannesburg ainsi qu'au Cap, ces centres de données sont les premiers à voir le jour en Afrique et devraient permettre de répondre à la forte demande de services cloud sur le continent.

Microsoft propulse Azure en Afrique du Sud

Avec un léger retard sur le calendrier initial, Microsoft vient finalement d'annoncer la mise en service de ses premiers centres de données en Afrique. Le géant de Redmond devient donc par la même occasion le premier fournisseur mondial à fournir des services de cloud computing directement implantés sur le continent africain, ce qui devrait grandement profiter aux entreprises et stimuler la croissance économique dans cette région du monde.

En affirmant avoir étendu son réseau « pour atteindre l'Égypte, le Kenya, le Nigeria et l'Afrique du Sud » ainsi que l'Angola prochaine, Microsoft se félicite de rapprocher le cloud mondial des utilisateurs africains : « Les nouvelles régions cloud en Afrique sont reliées aux autres régions de Microsoft par l'intermédiaire de notre réseau mondial, l'un des plus grands et des plus novateurs de la planète, qui s'étend sur plus de 161 000 kilomètres de fibre terrestre et de systèmes de câbles sous-marins pour fournir des services aux clients ».

Une bonne nouvelle pour l'économie africaine

Dans un communiqué de presse, Tom Keane assure que « l'adoption des services de cloud computing générera près de 112 000 emplois en Afrique du Sud d'ici fin 2022 ». Le vice-président de Microsoft Azure se base ici sur une étude de marché réalisée par l'International Data Corporation (IDC) qui prévoit que les dépenses consacrées aux services cloud en Afrique du Sud devraient tripler au cours des cinq prochaines années. Une statistique dont la pertinence peut notamment se vérifier grâce au rapport Cloud Africa 2018.

À l'heure actuelle, Azure est le seul service cloud à être accessible via ces nouveaux datacenters. Toutefois, Microsoft a d'ores et déjà annoncé la future disponibilité d'Office 365, d'ici le troisième trimestre de l'année, ainsi que de Dynamics 365, prévu quant à lui pour le quatrième trimestre.

Source : Microsoft

2 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
L'ancien salarié d'une auto-école condamné pour un avis négatif posté sur Google+
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top