McAfee bientôt racheté : qui s'intéresse au potentiel de l'éditeur de sécurité ?

08 novembre 2021 à 18h29
4
McAfee Total Protection 2020
Les solutions antivirus McAfee sont parmi les plus utilisées au monde (© McAfee)

Le géant américain de l'antivirus , McAfee , devrait prochainement changer de propriétaire. Intel et les actionnaires s'apprêtent à céder la main à un consortium d'investisseurs prêt à mettre plus de 10 milliards de dollars sur la table.

La société McAfee, fondée en 1987, n'était déjà plus dans les mains de son fondateur historique, John de son prénom, bien avant même son décès en cellule survenu le 23 juin dernier. L'entreprise était passée sous pavillon Intel en 2011 pour quelque 7,7 milliards de dollars. Dix ans plus tard, l'éditeur de logiciel de sécurité informatique basé à San Jose devrait une nouvelle fois changer de propriétaire. Un groupe d'investisseurs regroupé sous le fonds Advent International serait sur le point de s'emparer de McAfee, qui a officiellement confirmé l'information ce lundi 8 novembre.

Un rachat que McAfee estime à 12 milliards d'euros

Et si à peine un peu plus d'un an après son entrée en Bourse, McAfee était racheté ? Si nous étions il y a quelques heures encore au stade de l'information fuitée dans les médias d'outre-Atlantique, l'entreprise elle-même vient de la confirmer au travers d'un communiqué de presse fleuve intitulé « McAfee va être racheté par un groupe d'investisseurs pour plus de 14 milliards de dollars ».

Plusieurs informations majeures sont à tirer de ce communiqué. D'abord, le temps employé. « Va être racheté », du futur donc, qui nous montre que les jeux sont faits et que les différentes parties prenantes sont sur la même longueur d'onde. McAfee a en effet trouvé un accord définitif avec un consortium d'investisseurs dirigé par Advent International, Crosspoint Capital Partners ou encore Permira Advisers LLC, qui va s'emparer de l'entreprise.

Le montant de l'accord s'élève à 14 milliards de dollars, soit un peu plus de 12 milliards d'euros. Ce montant est composé d'un rachat à 26 dollars par action (le cours de l'entreprise oscillait autour de 21,5 dollars l'action la semaine dernière, soit une prime supérieure à 20 % pour les actionnaires) et de l'effacement de la dette de McAfee, qui s'élèverait à 2 milliards de dollars.

McAfee quitte la Bourse

L'autre grand élément à retenir, c'est le rachat en lui-même. L'entreprise McAfee, entrée en Bourse il y a un an, va de nouveau être privatisée. Depuis son arrivée sur le marché boursier, la société n'avait pas fait grandement gonfler sa capitalisation. En revanche, la pandémie a boosté ses activités, les différents confinements et le développement du travail à distance ayant stimulé la demande de logiciels antivirus.

La transaction, plus que probable, reste toutefois soumise à une approbation définitive des actionnaires de McAfee et des autorités réglementaires. L'opération devrait être finalisée au premier semestre 2022, indique la société californienne.

L'année 2021 marque donc un tournant dans le monde de la sécurité informatique. Avast, concurrent de McAfee, a trouvé un accord cet été pour être racheté par NortonLifeLock , autre géant de la cybersécurité, pour un montant d'environ 9 milliards de dollars.

Source : McAfee

McAfee Total Protection 2022
  • Nouvelle interface cohérente et didactique
  • Protection efficace dans l'ensemble
  • Focus sur la protection de l'identité

McAfee réalise une belle progression sur cette nouvelle version et dans la catégorie des suites de sécurité vraiment pensées pour les utilisateurs grand public, il se hisse même parmi les meilleurs. Sa nouvelle interface horripilera forcément un « power user » qui aura l’impression d’être pris par la main en permanence, mais pour une solution qui s’adresse essentiellement à des utilisateurs « technophobes », on peut apprécier le travail de guidage et la cohérence de l’interface, que ce soit entre les différents écrans et entre les versions desktop et mobile. Il manque tout de même toujours à McAfee ce petit plus qui lui permettrait d’être infaillible, et tout en gardant un très bon niveau de protection, il semble tout de même accuser une petite contreperformance sur les menaces zero day.

McAfee réalise une belle progression sur cette nouvelle version et dans la catégorie des suites de sécurité vraiment pensées pour les utilisateurs grand public, il se hisse même parmi les meilleurs. Sa nouvelle interface horripilera forcément un « power user » qui aura l’impression d’être pris par la main en permanence, mais pour une solution qui s’adresse essentiellement à des utilisateurs « technophobes », on peut apprécier le travail de guidage et la cohérence de l’interface, que ce soit entre les différents écrans et entre les versions desktop et mobile. Il manque tout de même toujours à McAfee ce petit plus qui lui permettrait d’être infaillible, et tout en gardant un très bon niveau de protection, il semble tout de même accuser une petite contreperformance sur les menaces zero day.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
Cynian90
Sur quel genre de sites il faut trainer pour se prendre des virus ? Parce que moi je m’emmerde un peu, mon scan annuel ne trouve rien de rien…
banumbirr70
Je souhaite bonne chance au nouveau proprio, car ces dernières années McAfee a aussi bien vieillit que son fondateur
Antonickel
C’est quoi alors « Intel Security » ???<br /> Dans la biographie de John McAfee, on peut lire ceci :<br /> Lassé par ses nombreuses excentricités, le président d’Intel (détenteur de l’antivirus McAfee), annonce en 2014 que le nom McAfee va être abandonné au profit de Intel Security. John McAfee s’est dit réjoui de cette décision, considérant que son nom était associé au « pire logiciel du monde ».
Francis7
John McAfee disait lui-même qu’il n’utilisait pas d’antivirus. NDLR même pas le sien.<br /> Le problème est entre la chaise et le clavier.<br /> Il ne faut pas aller mettre son nez partout.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Vous pouvez suivre en temps réel les commandes passées à l'occasion du Black Friday sur cette carte du monde
Qui veut prendre la place de Stéphane Richard (et son salaire annuel de 1,6 million) ?
Pour mieux lutter face aux plateformes streaming, Canal+ veut séparer sa section films et séries du sport
Black Friday : malgré une chute des recherches, les Français toujours aussi friands de bonnes affaires
La répression des fraudes souhaite que Wish devienne invisible
Stéphane Richard échappe à la prison, le P.-D.G. d'Orange écope d'un sursis et d'une petite amende
Le football serait le sport le plus piraté en streaming selon cette étude, voici ce qu'on sait
Free ne veut pas de la fusion TF1-M6 et met en doute la compétence des autorités françaises pour décider de sa légalité
Amazon refuse les cartes Visa britanniques à cause de frais bancaires trop élevés : demain en France ?
Rémunération des droits voisins : Google et l'AFP ont trouvé un accord
Haut de page