Intel : l'architecture GPU "Xe" du fondeur californien supporte nativement le Ray Tracing

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
02 mai 2019 à 18h42
1
Intel Odyssey.jpg

Intel a profité de sa présence sur le FMX (festival allemand de cinématographie) pour jeter un joli pavé dans la mare : son architecture GPU « Xe », encore méconnue du grand public, mais d'ores et déjà importante sur le marché du data center et auprès des professionnels, supporte nativement le Ray Tracing.

Au travers de cette annonce, Intel place donc son architecture GPU au même rang que les puces Turing de NVIDIA en proposant une prise en charge matérielle, et non logicielle, du Ray Tracing. Une solution nettement plus avantageuse que celle proposée par récemment sur les GPUs de génération Pascal, qui se contentent pour leur part d'une accélération GPGPU, précise WCCFTech. Cette nouvelle pourrait avoir de sérieuses répercussions auprès des professionnels de l'imagerie de synthèse, notamment, mais aussi sur le marché des serveurs.

Le Ray Tracing bientôt plus accessible aux studios les moins fortunés ?

Actuellement, les grands studios, comme PIXAR, utilisent uniquement des processeurs pour générer le Ray Tracing de leurs productions. Une raison simple à cela : les CPUs sont en mesure d'être précis à 100 % dans leur tâche. L'utilisation traditionnelle de processeurs dans le secteur de l'imagerie 3D a toutefois un inconvénient de taille : ces derniers sont nettement plus lents que des GPUs pour générer ce type d'effets. Autant dire que si une architecture GPU est capable de générer du Ray Tracing avec un niveau de précision approchant les 100 %, sans pour autant sacrifier la vitesse de traitement, c'est tout le secteur du film en CGI qui pourrait s'en trouver révolutionné, indique WCCFTech.

D'après le site, si Intel se permet de faire cette annonce sur un salon de cinéma, tout en évoquant des studios majeurs comme PIXAR, c'est que le géant californien est bel et bien en mesure de proposer une solution GPU capable d'un rendu proche des 100 % de précision permis par l'usage de processeurs. Une perspective très intéressante, notamment pour les studios moins en vue que PIXAR et les productions à moindre budget. Passer par des GPUs pour obtenir un traitement Ray Tracing très précis pourrait se révéler moins coûteux et ne serait probablement pas remarqué à l'écran par le commun des mortel une fois le film projeté dans les salles obscures ou sur petit écran.

Bien sûr, l'éventualité de voir un jour débarquer les puces Xe d'Intel sur le marché grand public rend cette annonce encore plus prometteuse. Intel pourrait en effet devenir un troisième acteur de choix entre AMD et NVIDIA sur le marché des cartes graphiques... et avec le Ray Tracing en guise de cerise sur le gâteau.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Huawei pourrait dévoiler dès cette année son premier téléviseur : il serait 5G et 8K !
Google propose une suppression automatique de son historique de navigation
La Russie valide un projet de loi pour créer un
IoT : le Royaume-Uni veut légiférer pour optimiser la sécurité des objets connectés
Etude, les responsables de la sécurité informatique croulent sous le stress et la pression
⚡ Huawei P20 Lite 64Go à 195€ au lieu de 219€
⚡ Bon plan : MOULINEX CE705100 Multicuiseur Cookeo à 146€ au lieu de 249,69€
Epic Games s'empare de Psyonix, le studio de Rocket League
⚡ Bon plan : le disque dur Seagate ST500LM030 500Go à 31,04€ au lieu de 39,99€ avec le code AFFAIRE10
Bentley Motors investit dans un gigantesque parc solaire au Royaume-Uni
Haut de page