Nikon souhaiterait réduire sa dépendance à Intel en tant que client

04 janvier 2021 à 08h35
6
nikonintel

Lorsqu’un client qui représente entre 70% et 90% du chiffre d’affaires va mal, mieux vaut en trouver d’autres rapidement.

Nikon, autrefois premier fournisseur d’équipements de fabrication de semi-conducteurs au monde, ne possède maintenant plus que 7% des parts de marché de ce secteur. Le principal client de la firme nippone n’est autre qu’Intel, à qui se destinent entre 70% et 90% des machines qu’elle produit. Seulement, la société américaine n’est plus aussi demandeuse qu’à une époque. Pour cette raison, Nikon aspire à réduire sa dépendance envers Intel et à trouver de nouveaux clients, notamment grâce à une politique tarifaire agressive.

Nikon en perte de vitesse

Si Intel n’est pas au mieux, la situation n’est pas non plus idyllique chez Nikon. Son chiffre d’affaires s’effrite dangereusement : de 840 milliards de yens en 2015, il devrait plafonner à 430 milliards pour l’exercice 2020 (qui se terminera le 31 mars 2021). Nikon envisage de supprimer 2 000 emplois, soit environ 10% de ses effectifs.

En ce qui concerne sa branche fournisseur d’équipements, comme les pourcentages le montre, sa dépendance envers Intel est excessive ; depuis le début des années 2000, elle n’a cessé de s’accentuer. D’ailleurs, en 2002, lorsque Nikon a dû faire face à des difficultés financières, c’est Intel qui est venu à sa rescousse, en lui accordant environ 96 millions de dollars via des obligations.

Pas de machines EUV

Pour ne rien arranger, Nikon n’a pas pris le virage de la lithographie extrême ultraviolet (EUV). L’entreprise n’a pas jugé bon de développer des équipements de ce type, estimant l’opération non viable économiquement.

Un choix qui pourrait lui coûter cher dans les prochaines années : la demande d’équipements EUV est en forte hausse. Actuellement, la seule société qui vend de telles machines est l’entreprise hollandaise ASML.

Or, ASML approvisionne Intel en équipements EUV pour ses lignes de fabrication en 7 nm, actuellement en cours de construction. La demande d’Intel pour d’autres types de machines baisse, ce qui impacte naturellement Nikon. Résultat : la firme japonaise n’a vendu que neuf machines au cours de la période avril-septembre, deux fois moins que sur la même période en 2019.

nikon

Un représentant de Nikon explique la conjoncture en ces termes : « Les ventes unitaires de machines de fabrication de semi-conducteurs ont fortement diminué, en partie parce que l'investissement d'un client important dans ces machines n’est plus ce qu’il était ». Forcément, l’identité du « client important » est facile à deviner.

Le marché chinois, une belle opportunité

Nikon est donc contraint d’explorer d’autres voies et de séduire de nouveaux clients. Mais là encore, les circonstances n’ont pas aidé : « Nous n'avons pas avancé aussi vite que prévu dans la conquête de nouveaux clients en raison de l'effet de la crise des nouveaux coronavirus » a déclaré Toshikazu Umatate, Président de Nikon.

Parmi les cibles de Nikon, figurent notamment des entreprises chinoises. Et pour cause : visée par les mesures prises par l’administration Trump, la Chine est contrainte d’accroître sa production nationale de semi-conducteurs ; autrement dit, de s’équiper davantage en machines de fabrication de semi-conducteurs. Pour Nikon, cela représente une belle opportunité de vendre des équipements, même si ceux-ci ne sont pas à la pointe de la technologie.

En outre, bien qu’elle ne conçoive pas de machines EUV, la société peut aussi tirer son épingle du jeu chez d’autres clients grâce à ses dispositifs de tests et ses outils de maintenance.

Ainsi, malgré des pertes estimées à 45 milliards yens sur l’exercice fiscal 2020, la branche semi-conducteurs restera l’une des rares à être bénéficiaire chez Nikon, à hauteur d’un milliard de yens environ.

Enfin, sachez que c’est surtout la division image de Nikon qui est en net recul depuis plusieurs années. Le CA pour 2020 avoisinerait les 140 milliards de yens, contre 520 milliards en 2015.

Pour tenter d’inverser la tendance, comme rapporté plus haut, la société va supprimer des emplois mais aussi transférer une partie de la production du Japon vers la Thaïlande. Elle va également concentrer ses efforts sur les appareils photo haut de gamme destinés aux professionnels.

Source : AsiaNikkei

Modifié le 04/01/2021 à 08h35
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
5
Niverolle
« c’est surtout la division image de Nikon » ==> leur derniers produits ne m’emballe pas vraiment, du coup je fais durer mon D700 et mon D7200, plus bien jeunes, mais dont la qualité d’image (signal/bruit, dynamique) me satisfait pleinement. Au fond, seule une grosse amélioration de l’auto-focus me pousserait à changer. C’est peut-être ça le problème… C’est comme pour les cartes graphiques avant je changeais régulièrement, pour du 720p, 1080p, puis 1440p, mais comme cette qualité visuelle me suffit, je pense zapper le 2160p (4K) pour attendre le 2880p (5K).
Remoss
Les fabricants d’appareils photos n’ont t’ils pas complètement raté le virage du smartphone/photophone ?<br /> Le gros du gateau de la photo grand public, c’est ce marché !<br /> Quel consommateur moyen va aujourd’hui s’embeter à acheter un comapct à 400 ou 500eu et à se le trimbaler en vacances alors que son smartphone fera plus ou moins bien ce job ?<br /> Où sont les smartphones Canon, Nikon, Fuji, Olympus, Sigma ?
Niverolle
L’arrivée des photophones n’explique pas tout. Le marché des petits compacts marche sur la tête: la qualité même est en retrait par rapport aux photophones (un comble quand on y pense).
Palou
@Niverolle @Remoss<br /> Le sujet n’est pas les appareils photos pour le grand public mais la fourniture d’équipements de lithographie extrême ultraviolet (EUV) à Intel et autres fondeurs
Niverolle
Palou:<br /> la fourniture d’équipements de lithographie extrême ultraviolet (EUV) à Intel<br /> Nikon ayant raté ce train (un de plus), il serait plutôt question de «&nbsp;non&nbsp;» fourniture…
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Microsoft promet d'améliorer la réparabilité de ses appareils... un jour
Microsoft en cours d'acquisition de RiskIQ, spécialiste de la cyber-sécurité pour $500 millions
Une plainte contre Google pour discrimination salariale est devenue un recours collectif représentant 10 800 femmes
Logitech annonce une année fiscale 2021 exceptionnelle, la meilleure depuis... toujours
Apple en hypercroissance sur ses derniers résultats
Alphabet : des résultats financiers records grâce à la publicité, Google Cloud et YouTube
Arrêté par le FBI, il voulait faire sauter un centre de données d'Amazon
Une amende antitrust de 2,3 milliards d'euros pour Alibaba en Chine
Une imposition minimum pour les grandes entreprises numériques sérieusement discutée
Uber versera 1,1 million de dollars à une personne non-voyante refusée 14 fois par des conducteurs
Haut de page