Huawei répond aux accusations "illogiques" d'espionnage des États-Unis

14 février 2020 à 09h33
0
Huawei

Huawei a publié un communiqué musclé pour se défendre des accusations d'espionnage lancées par des responsables américains. L'entreprise en profite pour glisser que, sur la question, les États-Unis sont les moins bien placés pour incriminer les autres.

Il y a peu, le Wall Street Journal publiait un article selon lequel Huawei profitait de la présence de portes dérobées dans des équipements réseau pour effectuer des opérations d'espionnage, et ce depuis une décennie. Dans ce papier, le quotidien américain s'appuyait sur les déclarations de responsables des États-Unis. Huawei contre-attaque.

Des accusations illogiques selon Huawei

Ce 13 février 2019, le constructeur et équipementier chinois a publié un virulent communiqué faisant suite aux déclarations des officiels américains relayées par le Wall Street Journal. Le groupe change de ton, lui qui semblait jusque là rester calme, se contentant de simplement démentir chaque attaque publique à son encontre.

« Les allégations américaines selon lesquelles Huawei procède à des interceptions de données ne sont qu'un écran de fumée. Elles n'adhèrent à aucune forme de logique acceptée dans le domaine de la cybersécurité. Huawei n'a jamais et n'accédera jamais secrètement à des réseaux de télécommunications, et nous n'avons pas la capacité de le faire », a répondu Huawei.

Le fabricant fait savoir que l'administration et l'utilisation des interfaces qui lui permettraient de réaliser de telles actions ne peuvent être accessibles que par les opérateurs et les régulateurs. Pour résumer : Huawei vend du matériel réseau aux opérateurs, mais ce sont ensuite ces derniers qui gèrent et ont la main sur ces équipements. Huawei n'est plus impliqué par la suite et ne peut l'être, même s'il le souhaitait.


Huawei invoque Snowden

La meilleure défense, c'est l'attaque dit-on. Huawei en profite donc pour égratigner les États-Unis, qui n'ont, selon le groupe chinois, aucune leçon à donner en matière d'espionnage. « Comme en témoignent les fuites d'Edward Snowden, les États-Unis accèdent secrètement aux réseaux de télécommunications du monde entier, espionnant d'autres pays depuis un certain temps déjà », peut-on lire dans le communiqué.

Le dernier tacle est dirigé à l'attention du Wall Street Journal, qui a publié l'article qui a (re)mis le feu aux poudres. « Cela reflète la partialité du Wall Street Journal contre Huawei et sape sa crédibilité », estime le géant du mobile et des télécoms. La guerre continue.

Source : Android Authority
Modifié le 14/02/2020 à 09h34
8
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
Le processeur AMD Threadripper 3990X peut faire tourner Crysis… Sans carte graphique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top