Huawei : le P.-D.G. Inde annonce ses apps alternatives à celles de Google d'ici... la fin d'année

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
26 décembre 2019 à 09h24
10
Huawei Mate 30 Pro test
© Pierre Crochart pour Clubic

Un article du quotidien Economic Times indique que Huawei travaillerait d'arrache-pied avec des développeurs indiens pour proposer des applications capables de servir d'alternatives à celles de Google. Un projet qui devrait se concrétiser dans les prochains jours.

Promis juré, Huawei a un plan B pour palier aux sanctions américaines l'empêchant de pré-installer les applications de Google (Gmail, Google Drive, Maps, YouTube...) sur ses smartphones et ceux de sa filiale Honor. Selon Charles Peng, le P.-D.G. de Huawei et Honor Inde, des substituts aux « applications clés » seront disponibles d'ici la fin décembre.

Huawei veut une solution de remplacement, certes, mais une solution ambitieuse

« Nous essayons de construire un écosystème mobile, nous avons notre propre Huawei Mobile Services. La plupart des applications clés telles que des navigateurs, des applications de paiements, de gaming ou encore de messagerie seront prêtes d'ici la fin décembre », a assuré Charles Peng auprès d'Economic Times. « Nous allons créer un business model de bout en bout avec les développeurs et les fournisseurs de contenus. Nous leur accorderont de la valeur », a-t-il ajouté.

En Inde, Huawei cherche à s'attirer les faveurs des développeurs des 150 plus grosses applications locales. Pour favoriser l'adoption de son écosystème encore naissant (HMS, Huawei Mobile Services) par ces développeurs, le groupe a débloqué des fonds, en l'occurrence 1 milliard de dollars consacré à les aider dans cette entreprise.

Source : GSMArena
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
11
dmdo72
Dalton a entièrement raison…mais trop de pays Européens ne voient pas où est le problème dans la dépendance aux USA (Belgique, Europe centrale) ou à la Chine (Allemagne) donc ça n’est pas près d’arriver.<br /> Quand on voit la difficulté pour lancer et faire vivre des projets comme Galileo ou le moteur Qwant.
marcqenbaroeul
Pays ? de quoi parlez-vous dans vos commentaires, c’est chaque individu qui fait la force de google, quand je vois le nombre incalculable de bénévoles bossant pour Google, entre les local guide, ceux qui font que google regorge d’avis sur tous les commerces et tout ça par des gentils bénévoles, donc non c’est bien de la faute des individus, tout comme pour Amazon, la faute du consommateur, QWANT est soutenu par l’état français mais l’utilisateur veut de l’américain, on voit ou ça nous mène et ça vaut pour la consommation du quotidien…
Duben
T’as tellement raison, on fait systématiquement peser la responsabilité sur les gouvernements alors que c’est à nous de changer nos habitudes.<br /> Mais c’est plus facile de dire que c’est la faute des autres…
bmustang
à trop être aveugle et faire une totale confiance à google ces dernières années, on a tué la concurrence et l’innovation et la faute revient aux utilisateurs Uniquement
neaufles
Il est temps de voir venir une alternative à google et autre apple . Nous avons tous à gagner de pouvoir choisir une autre alternative, et je crois que Huawei arrivera rapidement au niveau des ricains,qui doivent commencer à faire dans la culotte.
Lapizza
D’accord avec toi
Kriz4liD
Moi j’aimerais voir les constructeurs Chinois collaborer avec Huawei , comme xiaomi et Oppo.<br /> S’ils s’allient et créent quelque chose de commun et s’ils encouragent suffisamment les développeurs, on aura de bonne alternatives à whatsapp , instagram , snapchat , google , youtube et compagnie !<br /> les uns sont surveillé par les US , les autres par la chine, au moins en aura le choix (je préfère donner aux chinois)
leulapin
Tu as déjà utilisé qwant pour poster ça?<br /> Les gens veulent des trucs qui marchent et sont actualisés surtout.<br /> Faire porter aux gens la faute de quelque chose qui ne pose pas de pb (il n’y a pas que dans les telecoms qu’on est dépendants, dans l’énergie, les matières premières, dans la nourriture aussi…) est complêtement con.<br /> Si les sociétés américaines posent un pb il faut les interdire, si ce n’est pas le cas il n’y a pas de raison de le faire… et encore moins de blâmer leurs consommateurs européens.
Saulofein
Qwant dépend de bing, donc aussi des américains.<br /> De plus, entre Qwant et Google, je suis désolé mais y’a pas photo…<br /> Après je suis parfaitement d’accord avec toi, il n’y a aucune raison de bannir des sociétés étrangères sur le seule prétexte que les consommateurs les préfèrent.<br /> Et pour en revenir a l’article, c’est marrant mais j’ai beaucoup moins confiance en Huawei qu’en Google pour tout ce qui concerne la confidentialité des données!
Rapidkiller
On pallie les sanctions et non aux sanctions …
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Les prochains smartphones pliables Samsung délaisseront-ils le plastique au profit du verre ?
Zuckerbot, le bot aussi loquace et éloquent que Zuckerberg, créé par les journalistes du Guardian
Samsung : une Galaxy Tab 6 5G dans les cartons
PC Portable Gaming Omen 15
Life is Strange 2 est désormais disponible en intégralité sur macOS et Linux
L'américain Micron autorisé à vendre de la mémoire DRAM et NAND à Huawei
Une démo de Final Fantasy VII Remake bientôt disponible sur PS4
OWC Accelsior 4M2 : un quad SSD PCIe jusqu'à 8 To et 6000 Mo/s pour Mac
DJI dépose un brevet pour un drone terrestre tout terrain... avec caméra stabilisée
L'app ToTok dépubliée du Play Store, voici pourquoi vous devriez la retirer de votre smartphone
Haut de page