Donald Trump pourrait perdre son combat pour bloquer Huawei

10 mai 2019 à 16h43
0
Huawei

Alors qu'il y a quelques mois on ne donnait pas cher de la peau de Huawei, le géant chinois de la téléphonie aurait enfin réussi à apaiser les tensions internationales qui pesaient sur lui et à briller dans ses résultats commerciaux. Au grand dam de Donald Trump.

Entre le Japon et l'Australie, les Etats-Unis semblent tout de même faire cavalier seul dans leur combat pour bannir Huawei. Et tout particulièrement pour bannir son réseau 5G, qui est accusé depuis des mois de représenter « un risque de sécurité pour la nation » selon Donald Trump. Mais alors que ses alliés européens n'ont fait que quitter les rangs du Président pour adopter une posture plus mesurée, Huawei fait montre d'une communication et de résultats commerciaux qui font de l'ombre à la gronde des Etats-Unis.

Un ultime appel de ralliement des Etats-Unis et des alliés

Le Secrétait d'Etat américain Mike Pompeo n'a pas eu froid aux yeux lors de son discours à Londres ce mercredi. En évoquant une allocution de Margareth Thatcher qui enjoignait les Etats-Unis à envoyer leurs troupes au Koweït après que l'Irak l'a envahi en 1990, Mike Pompeo n'a pas perdu le nord en tonnant : « Est-ce qu'elle aurait laissé la Chine contrôler l'Internet du futur ? »

Royaume-Uni, France ou encore Allemagne ont décidé de se montrer moins offensifs que les Etats-Unis en suivant notamment les instructions de l'Union Européenne qui a invité ses membres à « mesurer le risque » que Huawei pourrait poser ou non pour leurs « infrastructures de 5G » d'ici mi-Juillet.

L'Italie, de son côté, a carrément décidé d'ignorer les avertissements américains pour « renforcer ses relations commerciales avec la Chine », tandis que l'Allemagne a souhaité privilégier des « tests » et des « lignes de conduite » plutôt que d'interdire à une entreprise de commercer sur son territoire.

« Huawei et en train de gagner »

Avec un revenu net de 8,8 milliards de dollars en 2018, une croissance de 39% des ventes au premier trimestre 2019 par rapport l'année précédente, et une part de marché de 29% sur le marché mondial des télécoms : Huawei va très bien.

Et c'est le message que la firme souhaite faire passer à travers sa campagne de communication aux Etats-Unis pour décrédibiliser le discours de Donald Trump.

Comme le note Bloomberg, Huawei est même allé jusqu'à embaucher Samir Jain, anciennement à la tête des politiques en cybersécurité du National Security Council de Barack Obama. Avocat chez Jones Day, Samir Jain souhaite mener de « vrais efforts juridiques » et non de lobby pour donner le coup de grâce à Donal Trump.

Mais peut-être que le combat est déjà gagné par Huawei. Pour Robert Spalding, ancien consultant au National Security Council sous Trump : « Huawei est en train de gagner » et les Etats-Unis « ne peuvent fondamentalement rien y changer ».
10
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Limitée à 320 km, l'autonomie de la Porsche Taycan Turbo électrique déçoit...
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Le CSA monte une équipe de professionnels des médias pour lutter contre les fake news
Malgré l’essor des voitures électriques, les constructeurs pourraient supprimer 80 000 postes
SFR augmente le prix de ses forfaits internet fixe
Amazon dévoile le calendrier pour recevoir ses commandes avant Noël
Xbox Series X : GDDR6, 4K 60fps, 12 teraFLOPs... quelles specs derrière Scarlett ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top