Donald Trump pourrait perdre son combat pour bloquer Huawei

10 mai 2019 à 16h43
10
Huawei

Alors qu'il y a quelques mois on ne donnait pas cher de la peau de Huawei, le géant chinois de la téléphonie aurait enfin réussi à apaiser les tensions internationales qui pesaient sur lui et à briller dans ses résultats commerciaux. Au grand dam de Donald Trump.

Entre le Japon et l'Australie, les Etats-Unis semblent tout de même faire cavalier seul dans leur combat pour bannir Huawei. Et tout particulièrement pour bannir son réseau 5G, qui est accusé depuis des mois de représenter « un risque de sécurité pour la nation » selon Donald Trump. Mais alors que ses alliés européens n'ont fait que quitter les rangs du Président pour adopter une posture plus mesurée, Huawei fait montre d'une communication et de résultats commerciaux qui font de l'ombre à la gronde des Etats-Unis.

Un ultime appel de ralliement des Etats-Unis et des alliés

Le Secrétait d'Etat américain Mike Pompeo n'a pas eu froid aux yeux lors de son discours à Londres ce mercredi. En évoquant une allocution de Margareth Thatcher qui enjoignait les Etats-Unis à envoyer leurs troupes au Koweït après que l'Irak l'a envahi en 1990, Mike Pompeo n'a pas perdu le nord en tonnant : « Est-ce qu'elle aurait laissé la Chine contrôler l'Internet du futur ? »

Royaume-Uni, France ou encore Allemagne ont décidé de se montrer moins offensifs que les Etats-Unis en suivant notamment les instructions de l'Union Européenne qui a invité ses membres à « mesurer le risque » que Huawei pourrait poser ou non pour leurs « infrastructures de 5G » d'ici mi-Juillet.

L'Italie, de son côté, a carrément décidé d'ignorer les avertissements américains pour « renforcer ses relations commerciales avec la Chine », tandis que l'Allemagne a souhaité privilégier des « tests » et des « lignes de conduite » plutôt que d'interdire à une entreprise de commercer sur son territoire.

« Huawei et en train de gagner »

Avec un revenu net de 8,8 milliards de dollars en 2018, une croissance de 39% des ventes au premier trimestre 2019 par rapport l'année précédente, et une part de marché de 29% sur le marché mondial des télécoms : Huawei va très bien.

Et c'est le message que la firme souhaite faire passer à travers sa campagne de communication aux Etats-Unis pour décrédibiliser le discours de Donald Trump.

Comme le note Bloomberg, Huawei est même allé jusqu'à embaucher Samir Jain, anciennement à la tête des politiques en cybersécurité du National Security Council de Barack Obama. Avocat chez Jones Day, Samir Jain souhaite mener de « vrais efforts juridiques » et non de lobby pour donner le coup de grâce à Donal Trump.

Mais peut-être que le combat est déjà gagné par Huawei. Pour Robert Spalding, ancien consultant au National Security Council sous Trump : « Huawei est en train de gagner » et les Etats-Unis « ne peuvent fondamentalement rien y changer ».
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
0
sharky172
« Huawei et en train de gagner »<br /> Huawei et qui d’autre?
Saulofein
« Huawei et en train de gagner » (est je crois)
marc6310
Du coup son ego pourri va en prendre un coup et il ira menacer d’envoyer une ogive nucléaire sur Huawei sur Twitter. Plus tard un de ses conseillers l’avertira que Huawei n’est pas une île du Pacifique.<br /> Sacré bout en train ce Trump …
sexeplat
les états-unis se croit tout permis, la Chine bientôt prendra beaucoup de business aux américains et ils ont peur qui perde des parts de marché, les américains sont conscient que la chine est une menace commercial
alf333
Ainsi, pour resumer la defense marketing de Huawei : « Vous voyez, on gagne plein de fric, comment peut-on etre mechants? »<br /> Ca vole tres haut…
jedi1973
« un risque de sécurité pour la nation » c’est sur qu’actuellement c’est les americains qui surveilelnt et voient d’un mauvais oeil de plus pouvoir le faire ( cf Edouard Snowden)<br /> « Est-ce qu’elle aurait laissé la Chine contrôler l’Internet du futur ? » : Actuellement c’est les ricains qui controlent internet, meme combat que le premier cas !!! Si les chinois controle internet, ce sera mieux ou moins bien que les ricains ou l’argent et la pub sont rois et denués de tout etique ??? au moins les chinois sont des bosseurs et ne vendraient pas leurs mere pour 50 dollars !!!
Dahita
« Huawei et en train de gagner »<br /> Oh no…
bmustang
c’est pas encore terminé tout ça! Trump en a sous les semelles et dans le froc, pas comme ces européens soumis au chinoiste
EnLighter
Perso, je n’appelle pas cela avoir des cojones, mais le chant du cygne : ça prend aux tripes, c’est impressionnant, mais c’est un symptôme de mort … On assiste à l’inexorable dégringolade d’un pays qui n’a que des stratégies à court terme et qui découvre trop tardivement que ceux qui jouent l’endurance et le progrès ne peuvent que passer devant.<br /> Accessoirement, les européens sont soumis au reste du monde et le resteront, tant les intérêts des pays de cet espace sont divergents. L’UE est en soit l’explication de ses propres problèmes.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

⚡ Bon plan : Sea of Thieves Xbox one + un drapeau pirate offert à 24,99€ au lieu de 49,99€
Image de l'Univers, Netflix, Android TV, Nvidia, Build 2019 : les actus tech' de la semaine
⚡ Bon plan Amazon : souris bluetooth MX anywhere à 54,10€
🔥 Bon plan : tapis de souris gaming Konix Drakkar Skane à 17,99€ au lieu de 27,40€
SpaceX : échec d'un test de déploiement de parachute de la capsule Crew Dragon
Les Jeunes avec Macron lancent un jeu vidéo pour les élections européennes
Microsoft Edge basé sur Chromium : les principales nouveautés du navigateur de Microsoft
Blue Moon : Jeff Bezos présente son projet d’alunisseur
Fitbit lance Ace 2, une montre connectée pour enfants à 70€
Haut de page