Comparaison de prix : Google à nouveau accusée de contourner la loi en Europe

Google Shopping

Google Shopping abuse de sa position dominante sur le marché des comparateurs de prix, accusent 41 concurrents auprès de la Commission européenne. Ils appellent à de nouvelles sanctions de régulation contre le géant du web.

Google est à nouveau accusée de favoriser son propre comparateur de prix dans les résultats de son moteur de recherche, deux ans après avoir écopé d'une amende record de 2,4 milliards d'euros.

Les concurrents « ont ou devront quitter le marché »

Dans un courrier envoyé à Margrethe Vestager, commissaire européenne en charge du numérique et de la concurrence, 41 entreprises spécialisées dans la comparaison de prix en ligne appellent à des sanctions contre Google. Ils soulignent que deux ans après de premières sanctions, le trafic de leur site n'a pas été boosté et appellent à de nouvelles sanctions.

Parmi les signataires, on retrouve Idealo, second plus important comparateur de prix européen, mais aussi KelKoo, société britannique, ou Ceneo, premier comparateur de prix en Pologne. Au total, 21 pays européens sont représentés dans cet appel.

« Nous nous tournons vers vous parce que nos entreprises sont mises en danger par Google qui évite de se soumettre à la loi », écrivent-ils à Margrethe Vestager, « En conséquence, beaucoup de comparateurs de prix en ligne (CSS dans le texte, ndlr) ont ou devront quitter le marché ».


Deux ans après une amende record, quels résultats ?

Google s'est défendue en arguant que « plus de 28 000 sites marchants en Europe investissent actuellement des publicités » dans ces sites de comparaison de prix en ligne grâce aux résultats donnés par le célèbre moteur de recherche. Insuffisant pour les signataires, qui soulignent l'absence de changement depuis les sanctions prises en 2017.

Ces sanctions avaient été prises suite à une investigation de la Commission européenne ayant duré plus de sept ans. Il avait été prouvé, en analysant près de 2 milliards résultats de recherches, que Google favorisait les résultats donnés par Google Shopping. Google avait eu 90 jours pour modifier son algorithme de recherche.


Google Shopping est-il encore sciemment avantagé par le moteur de recherche face à la concurrence ? La Commission européenne a fait savoir la bonne réception de cette lettre, mais n'a pas encore mentionné la mise en place d'une solution précise.

Source : Reuters
Modifié le 29/11/2019 à 11h25
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
6
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Black Friday : une grande partie du catalogue de formations Udemy à 9,99€
Black Friday Microsoft : 22% de réduction sur Surface Laptop 3 !
Opera Touch se synchronise désormais avec votre thème Android 10
Black Friday : plusieurs sites d’Amazon France bloqués par des manifestants, la firme répond
Black Friday Amazon : Disque dur Seagate 8To Mac/PC/PS4/Xbox à 129,90€ au lieu de 209,99€
Black Friday 2019 : Xiaomi MI A3 64 Go en promo chez Rakuten
Black Friday Amazon : iRobot Roomba 981 à 449€ au lieu de 699€
Black Friday Amazon : Apple iPad Air 10,5 pouces 64 Go à 492,89€ au lieu de 569€
L’app Messages de Google va bientôt vous éviter le spam
TikTok s'excuse d'avoir censuré une vidéo évoquant la persécution des Ouïghours
Haut de page