Google va investir 1,2 milliard d'euros dans des data centers européens

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, chargé de l'actu.
Publié le 04 juin 2019 à 15h14
Data center

La firme de Moutain View a jeté son dévolu sur la Finlande et la Belgique, après avoir déjà investi plusieurs milliards d'euros en Europe.

Google et les data centers, c'est une affaire qui roule en Europe. La société américaine a annoncé, lundi, un nouvel investissement de l'ordre de 600 millions d'euros pour ériger un tout nouveau centre de données du côté de Saint-Ghislain en Belgique, à une quinzaine de kilomètres de la frontière française. Ce data center devrait être fonctionnel à l'horizon 2021.

Un data center moins gourmand en énergie

Il s'agira du quatrième centre de données construit par la firme de Moutain View en Belgique. L'investissement de Google s'y élève à 1,6 milliard d'euros. La ville de Saint-Ghislain avait déjà accueilli le premier data center européen de Google, qui y emploie 350 personnes à temps plein, hors sous-traitants. Ce dernier faisait d'ailleurs figure de modèle puisqu'il était le premier au monde à fonctionner sans réfrigération, en puisant les eaux usées d'un proche canal industriel, ce qui limite, bien que modestement, sa consommation d'énergie globale.


Cet investissement de plus d'un demi-milliard d'euros de Google fait suite à celui annoncé la semaine précédente, du même montant. La société a en effet officialisé la construction d'un nouveau data center à Hamina, au sud-est de la Finlande, le second du pays des Mille Lacs, pour un montant de 600 millions d'euros.

Google investit en Europe mais fuit toujours la France

Ces douze dernières années, Google a investi quelques 4,3 milliards d'euros dans cinq installations européennes, et une sixième devrait prochainement voir le jour au Luxembourg. La société californienne continue de poser ses pions alors qu'arrive son service de cloud gaming Stadia.

Ce qu'il est intéressant de noter, c'est qu'au contraire d'autres géants comme Amazon ou Microsoft, Google refuse toujours de s'installer en France. La société fuit l'Hexagone comme la peste, ce qui contrarie forcément l'ensemble des DSI françaises, qui aimeraient que leurs données soient hébergées en France.

Source : Les Echos
Alexandre Boero
Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, chargé de l'actu

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (8)
dante0891

C’est du watercooling ou sinon je veux savoir comment ça fonctionne :
“Ce dernier faisait d’ailleurs figure de modèle puisqu’il était le premier au monde à fonctionner sans réfrigération, en puisant les eaux usées d’un proche canal industriel, ce qui limite, bien que modestement, sa consommation d’énergie globale.”

Et encore dommage pour la France… Je suis sûr que Google nous fuit à cause de toutes les taxes d’entreprises.

nirgal76

“ce qui contrarie forcément l’ensemble des DSI françaises, qui aimeraient que leurs données soient hébergées en France.”
De toutes façons, même stockées en France, comme c’est une boite américaine, les données restent soumise au Cloud Act, donc à éviter comme la peste pour une entreprise française si elle tient à la confidentialité de ses données.
C’est la base, ne jamais stocker des données sensibles dans les serveurs d’une boite américaine

dredd

Ca change quoi pour les DSI d’avoir leurs données hébergées en France ou en Belgique sachant que le droit européen supplante déjà bein souvent le droit des états concernant la protection de données et ça le sera de plus en plus. Puis franchement, s’il y a bien un pays qui va faire des courbettes et tout livré clé en main à la France c’est bien la Belgique, surtout la Wallonie. On vous a vendu notre énergie nucléaire et nos industries de métalurgie avec le sourire et je pense même qu’on pourrait vous vendre Fabiola si vous le demandiez (et qu’elle était toujours de ce monde évidemment).

Puis enfin et sérieusement, France, Belgique, Lune, ça change quoi du moment que c’est hébergé par Google ? Les données sensible ne seront pas plus en sûreté si le data center de Google est hébergé sous le Stade de France… mais ce sera mieux qu’à Pekin on est d’accord.

dredre

Ou les grèves car un datacenter doit fonctionner en permanence

fightermad

C’est surtout les écologistes qui sont contre les data centers et leur refroidissement

petrus20167

mais pas quand le data center chauffe une petite ville entière ils en disent quoi les écolo a la noix

Vanilla

C’est nouveau ça… les data center peuvent faire grève?? Lol

dredre

Un train ne peut pas faire grève, pourtant la SNCF oui
Un avion ne peut pas faire grève, pourtant Air France oui
Un datacenter ne peut pas faire grève, mais le personnel technique certainement…

Dans mon cas, avant de partir en vacances et risquer de perdre mes congés en raison d’une grève, je choisis n’importe quel compagnie aérienne hormis Air France. Dans le cas de google peut-être qu’ils ne veulent pas d’un personnel râleur.