Aux USA aussi, Google se cache derrière des sociétés écrans pour éviter les impôts

le 18 février 2019
 0
GooglePlex

Pour échapper aux taxes à la construction de ses différents bureaux ou data centers, Google dissimule ses activités derrières des sociétés écrans.

Google utilise différentes sociétés fantômes pour éviter des taxes


C'est une enquête du Washington Post qui révèle les astuces mises au point par Google pour échapper à l'impôt aux Etats-Unis. Le quotidien se penche sur les nombreuses installations du groupe et révèle qu'il se cache bien souvent derrière des sociétés écrans pour cacher son identité auprès des autorités locales.

Un exemple à Midlothian, une ville située au Texas où un data center a été construit par une entreprise au nom de « Sharka LLC ». Derrière ce prête-nom, Google qui a réussi avec cette manœuvre à gagner 10 millions de dollars d'allègements fiscaux.

La société à d'ailleurs été jusqu'à créer une autre société, « Jet Stream LLC » pour acheter le terrain au préalable. Une fois l'accord conclu avec la municipalité et les contrats signés, Google a changé l'adresse de Sharka LLC pour devenir celle du siège social de Mountain View.

Une pratique courante et parfaitement légale


Il n'est pas rare pour de grosses entreprises de rester très discrètes lorsqu'elles effectuent des recherches d'emplacement, Google le confirme d'ailleurs dans une réponse donnée au Washington Post.

Cette historie rappelle celle d'Amazon, qui a finalement annulé la construction de son deuxième quartier général à New York sous la pression des riverains qui craignaient de voir le prix de l'immobilier flamber à court terme. L'opération avait été menée dans le plus grand secret et les habitants de la ville ont appris la nouvelle sans avoir été consultés au préalable, ce qui a provoqué une réaction immédiate et épidermique.

Google prévoit d'investir 13 milliards de dollars dans la construction de nouveaux locaux aux Etats-Unis. Le moteur de recherche souhaite se faire le plus discret possible, quitte à mentir, pour éviter que les localités utilisent la notoriété de l'entreprise et ses finances sans limites pour exiger des avantages qui ne seraient jamais demandés à des sociétés plus confidentielles.

Source : The Verge
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Auchan, Carrefour, Casino... les tests de magasins 100% automatiques se multiplient
Notre sélection des meilleurs films et séries à voir en avril sur Netflix et Amazon
Sophia, le robot humanoïde, parlera IA lors d'un Sommet Digital à Kigali
Samsung : une mise à jour du Galaxy S10 apporte un mode photo de nuit
La PS5 proposera
Des satellites bientôt mis en orbite pour identifier les plus gros pollueurs de la planète
Informatique quantique : où en est-on ?
Test Huawei P30 Pro : le nouveau champion de la photographie
Google Chrome : un mode Lecture pourrait bientôt être déployé
Redécouvrez l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame grâce à la réalité virtuelle
BlackBerry Messenger (BBM) va fermer ses portes le 31 mai prochain
Salon de Shanghai - Lotus Type 130, l'hypercar qui pourrait faire renaître la marque
Google dévoile son premier assistant connecté pour la voiture : Anker Roav Bolt
Des chercheurs pensent que les voitures volantes permettront de sauver l’environnement
Les vélos électriques ont vu leurs ventes augmenter de 21% en 2018
scroll top