Aux USA aussi, Google se cache derrière des sociétés écrans pour éviter les impôts

18 février 2019 à 20h00
17
GooglePlex

Pour échapper aux taxes à la construction de ses différents bureaux ou data centers, Google dissimule ses activités derrières des sociétés écrans.

Google utilise différentes sociétés fantômes pour éviter des taxes

C'est une enquête du Washington Post qui révèle les astuces mises au point par Google pour échapper à l'impôt aux Etats-Unis. Le quotidien se penche sur les nombreuses installations du groupe et révèle qu'il se cache bien souvent derrière des sociétés écrans pour cacher son identité auprès des autorités locales.

Un exemple à Midlothian, une ville située au Texas où un data center a été construit par une entreprise au nom de « Sharka LLC ». Derrière ce prête-nom, Google qui a réussi avec cette manœuvre à gagner 10 millions de dollars d'allègements fiscaux.

La société à d'ailleurs été jusqu'à créer une autre société, « Jet Stream LLC » pour acheter le terrain au préalable. Une fois l'accord conclu avec la municipalité et les contrats signés, Google a changé l'adresse de Sharka LLC pour devenir celle du siège social de Mountain View.

Une pratique courante et parfaitement légale

Il n'est pas rare pour de grosses entreprises de rester très discrètes lorsqu'elles effectuent des recherches d'emplacement, Google le confirme d'ailleurs dans une réponse donnée au Washington Post.

Cette historie rappelle celle d'Amazon, qui a finalement annulé la construction de son deuxième quartier général à New York sous la pression des riverains qui craignaient de voir le prix de l'immobilier flamber à court terme. L'opération avait été menée dans le plus grand secret et les habitants de la ville ont appris la nouvelle sans avoir été consultés au préalable, ce qui a provoqué une réaction immédiate et épidermique.

Google prévoit d'investir 13 milliards de dollars dans la construction de nouveaux locaux aux Etats-Unis. Le moteur de recherche souhaite se faire le plus discret possible, quitte à mentir, pour éviter que les localités utilisent la notoriété de l'entreprise et ses finances sans limites pour exiger des avantages qui ne seraient jamais demandés à des sociétés plus confidentielles.

Source : The Verge
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
17
0
cirdan
Votre article, même si c’est un peu rude de le dire comme ça, c’est n’importe quoi.<br /> Apprenez déjà ce qu’est une société écran au lieu de tout mélanger. Une société écran, c’est une société fictive qui sert à dissimuler des transactions financières et, en général, les sociétés légales qui créent ce genre de société évitent d’arriver après pour dire :“Coucou, c’était nous!”<br /> Dans le cas présent, les autorités locales étaient parfaitement au courant que Google se cachait derrière cette société créée pour l’occasion et tout à fait légalement. Ils ont accepté le fait que Google ne souhaitait pas dévoiler ses projets trop tôt, pour des raisons qui la regardent, mais dont on peut se douter étant donné sa notoriété.<br /> Quant aux sois-disant impôts évités, et tant mieux pour vous si vous avez trouvé un titre bien racoleur, c’est complétement hors-sujet, d’ailleurs vous l’écrivez vous-même après: il s’agit d’allègements fiscaux et ils sont tout à fait légaux. Il y a quand même une différence entre un montage pour éviter des impôts et un dispositif, tel qu’il en existe aussi dans notre pays, qui comporte des allègements de charge.<br /> Et quant au fait que ces allègements ont été rendus possible par la création occasionnelle d’une société, c’est encore complètement faux, puisque les autorités étaient parfaitement au courant que Google se cachait derrière.<br /> Je n’ai aucune envie de défendre toutes les astuces de Google pour éviter de payer des impôts, ni le cynisme dont peut être capable cette société, mais ça n’est pas une raison pour faire de la désinformation, ce qui est le cas de votre article. On ne vous demande pas d’être aussi compétent que le Wall Street Journal, mais il y a quand même des limites.
Klauss
Bonjour, je viens de créer un compte uniquement pour remercier l’auteur d’un vrai article …<br /> … Heuuu d’un vrai commentaire pertinent. Merci Cirdan
mcbenny
Juste une idée :<br /> Bonjour, je suis Google, je veux acheter ce terrain…<br /> Bonjour monsieur le multimiliardaire, pas de problème. c’est 20 millions.<br /> —autre approche—<br /> Bonjour, je suis un poussin sorti de l’oeuf, j’ai des grand projets, on pourrait devenir riches et célèbres ensemble, j’ai besoin d’un terrain…<br /> Bonjour monsieur poussin, oh oui, ça serait chouette, c’est 10 millions.<br />
Rumpelstiltskin
C’est plutôt le vilain petit canard…
manu0086
Non, les autorités locales ne savaient pas qu’il s’agissait de Google sinon elles n’auraient sans doute pas “offert” des allégements fiscaux à une entreprise qui gagne des milliards.<br /> Clubic ne fait que retranscrire les infos du Washington Post, donc va plutôt gueuler après eux si tu es mécontent.<br /> Une société écran n’a rien d’illégal en soi… c’est seulement son activité qui peut l’être.<br /> Du coup, t’es à côté de la plaque en voulant faire le beau.
cirdan
Justement, j’ai lu les infos du Washington Post qui sont en lien dans l’article. Tu devrais faire de-même avant d’écrire seulement ce que te dicte ton imagination.<br /> Et tu n’as toujours pas compris que les sociétés décrites dans l’article ne correspondent pas à des sociétés écran puisque les autorités locales savaient que c’était Google qui était derrière. Ce que tu pourras vérifier quand tu auras lu le fameux article.<br /> Un extrait: “City officials declined at the time to say who was behind Sharka.<br /> The mystery company was Google — a fact the city revealed two months later, after the project was formally approved.”<br /> https://www.washingtonpost.com/business/economy/google-reaped-millions-of-tax-breaks-as-it-secretly-expanded-its-real-estate-footprint-across-the-us/2019/02/15/7912e10e-3136-11e9-813a-0ab2f17e305b_story.html?noredirect=on&amp;utm_term=.b4668addf47c
bmustang
Donc si les autorités savaient ! C’est qu’il s’y cache autre chose entre la dite société et les élus de cette localité ? Magouilles et arrangements des deux cotés?!
TheFelin
Et oui bmustang dans tout les cas “dont by evil”… haaaaaa l’espèce humaine dans toute sa splendeur… Société écran ou pas c’est toujours de la grosse magouille qui rempli bien les poches de certains et laisse crever les autres… plus d’un millions d’américains crèvent par an parce qu’il n’ont pas de couverture social… et si c’était que ça!!
LeGrosWinnie
Tout est dit. Bien joué. <br /> Effectivement une société écran cache des activités qui sont proches de l’illégales (blanchiment d’argent ou évasion fiscale par exemple).<br /> Ici elles n’ont été créés que pour acheter ou faire construire localement, donc aucun rapport avec une société écran qui serait basée à l’étranger pour ne pas payer de taxes locales…
BetaGamma
C’est drôle comme certains n peuvent s’empêcher de sortir une pseudo science mal maitrisée en appuyant sur une imprécision pour défendre l’indéfendable …<br /> Sont ils des employés de Google, des lobbyistes qui travaillent pour ces ordures , des collabos soumis ? des gens plein de rage ou de désespoir qui voient dans le monde de Google un monde nouveau piloté par skippy ? Des traitres professionnels ? Des lâches qui espèrent qu’en se soumettant ils auront une petite part du gâteau ???<br /> Ces gens ne partagent pas ! Sachez le !
carinae
“We didn’t know that it was Google until after it passed.” … c’est tout …
carinae
ben non … une société écran est … une société écran … Rien à voir avec l’étranger. Dans le monde financier il est souvent fait appel a des sociétés domiciliées a l’étranger car plus avantageux mais ça n’empêche qu’une société écran peut tout a fait être utilisée par une entreprise nationale sur le sol national. … ensuite ce n’est qu’une question d’activité … c’est tout
cirdan
La personne que tu cites est un journaliste local, pas un représentant des autorités.
cirdan
Une société écran est une société fictive située dans un autre pays que la société réelle. Mais si tu y tiens, tu peux toujours proposer une définition perso, tu trouveras surement du soutien chez Clubic.<br /> Ooreka.fr<br /> Zoom : Société écran<br /> Les entrepreneurs cherchent à obtenir des rentabilités maximum. La solution de l'installation à l'étranger leur permet d'optimiser leur fiscalité, pour les plus honnêtes, mais aussi de blanchir de l'argent pour les autres... Société écran : déf<br />
cirdan
Dans le cas présent et pour le type de société créée par Google pour l’occasion, le rédacteur aurait plutôt du parler de société mandataire.<br /> Droit-Finances<br /> Prête-nom (définition)<br /> Un prête-nom est un terme juridique désignant un mandataire agissant pour le compte d'un mandant, tout en laissant penser aux tiers qu'il agit pour son propre compte. Dit autrement, le prête-nom désigne la personne dont le nom apparait sur...<br />
carinae
Cirdan --&gt; effectivement tu as tout a fait raison … après révision de la définition il semble que ce ne fonctionne pas d’État a Etat mais plutôt de pays a pays …
bonzour
AuX US, on favorise l’implantation, pour favoriser l’emploi et la création d’entreprises qui tourneront autour de la grosse boite.<br /> La municipalité aurait fait pareil même si google s’était présenté directement.<br /> Les US ne font pas la chasse aux capitalistes , hein !<br /> Dernier souvenir en date : grosse avantages financiers pour global foundries et ensuite pour intel pour installer des usines aux US<br /> Donc google caché ou pas sera toujours accueilli de la même manière , avec le tapis rouge
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Finalement, LG ne lancera pas de smartphone pliable (pour l'instant)
Amazon lève 700 millions au profit du constructeur Rivian
Xiaomi Mi 9 : la version transparente du futur flagship aurait 12 Go de RAM
Bientôt des Nerf inspirés de Fortnite
Confondu avec Apex Legends, Apex Construct voit ses ventes exploser
AMD sort son BIOS UEFI pour les Radeon VII, une mise à jour en un clic en vue
⚡️ Bon Plan : Console de jeu portable avec 168 jeux intégrés à 13,27€
Un meilleur champ de vision et de l'eye-tracking sur Hololens 2 ?
Le parlement britannique appelle à une « réglementation radicale » de Facebook
🔥 Dernières heures de soldes Cdiscount : 7 smartphones en promo
Haut de page