Après Apple, Epic s'en prend maintenant au Play Store de Google en Australie

Epic Games continue sa bataille juridique contre les plateformes de téléchargements et vient d'entamer une nouvelle affaire contre le Play Store de Google en Australie.

Le plaignant estime que Google entretient un abus de position dominante et met en œuvre des pratiques qui vont à l'encontre des lois de consommation dans le pays.

Epic lance un appel à l'Australie

Mettre fin aux commissions des app stores, c'est la guerre que souhaite mener l'éditeur de jeu Epic Games. L'entreprise avait précédemment déposé une plainte dans le pays contre Apple, mais également en Union européenne, au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Epic Games demande à ce que Google et Apple permettent aux éditeurs de contourner le dispositif de paiement en laissant les développeurs d'applications implémenter un système de paiement alternatif.

Selon The Verge, qui rapporte l'information, Epic affirme dans cette nouvelle plainte que Google exerce un contrôle trop strict de son système Android tout en mettant à mal l'innovation et en réduisant les choix pour les consommateurs.

Rappelons que l'affaire a débuté au mois d'août dernier alors qu'Epic Games avait pointé les pratiques d'Apple et de Google sur la commission de 30 % que les deux géants s'octroient à chaque transaction effectuée au travers des applications. L'éditeur invitait alors les joueurs à passer directement par son propre système d'achats Direct Epic. Face à la situation, Apple avait tout simplement banni le jeu phare de l'éditeur Fortnite.

L'affaire survient alors que le gouvernement australien a récemment réussi à faire plier Google pour forcer la société à rémunérer les médias locaux pour son service Google News.

Epic Games dénonce l'hypocrisie de Google

Le P.-D.G. d'Epic Games Tim Sweene explique que Google joue constamment double jeu, parfois en mettant en garde les utilisateurs pour les conserver au sein de son écosystème. Il affirme ainsi : « Google donne l'illusion d'être ouverte en avançant qu'il existe des app stores alternatifs sur sa plateforme ou en permettant le téléchargement depuis des fournisseurs tiers, mais en réalité, ces situations sont tellement rares qu'elles n'affectent que très peu son monopole sur le système Android ».

On le sait, par mesure de sécurité, Google désactive par défaut les téléchargements vers des sources externes, par exemple lorsque l'on récupère un fichier d'installation APK.

Pour Epic Games, il s'agit donc d'ajuster ses arguments, lesquels diffèrent de ceux avancés contre Apple qui n'autorise tout simplement pas d'app store tiers. Quoi qu'il en soit, Epic Games n'est bien entendu pas seul dans ce combat. Au mois de septembre, Deezer, Spotify, ProtonMail, Tile, Match, Basecamp, Blix ou encore News Media Europe avaient lancé Coalition for App Fairness et formulé un appel aux autorités de régulation du marché.

Source : The Verge

Modifié le 11/03/2021 à 11h59
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

The Division : Ubisoft annonce un opus free-to-play et un épisode mobile
Lastpass : que vaut cette solution de gestion de mots de passe automatique ?
Compteurs Linky : la CNIL met fin à la mise en demeure qui visait l'entreprise Engie
Metro Exodus : la mise à niveau PS5 / Xbox Series X|S arrive le 18 juin
Google Docs et Slides s’ouvrent à votre bibliothèque Adobe Creative Cloud
Les meilleures applications pour faire de votre iPad un ordinateur
Comment protéger un dossier par mot de passe sous Windows et macOS ?
Galaxy Tab A7 : Où acheter la tablette tactile de Samsung au meilleur prix ?
Avis RED by SFR : est-ce le meilleur forfait mobile sans engagement ?
Comment Shadow s'est retrouvé supprimé de l'App Store, pris entre Apple et l'xCloud de Microsoft
Haut de page