Plus de vues et plus de pub, YouTube roule sur l'or

03 février 2021 à 12h35
23

La plateforme vidéo continue de prendre de l'épaisseur dans la galaxie Google. Elle n'a jamais autant généré de revenus, au même titre que le géant de Mountain View.

Alphabet, la maison-mère de Google, a publié ses résultats financiers trimestriels et annuels le mardi 2 février. Ceux-ci font état de revenus records, avec un chiffre d'affaires de 182,5 milliards de dollars (152 milliards d'euros) sur l'ensemble de l'année 2020 (+23,5% sur un an), et des revenus trimestriels de 56,9 milliards de dollars sur les trois derniers mois de l'exercice (+12,77% par rapport à 2019). Publicités, YouTube et Cloud ont été quelques-uns des moteurs du géant californien.

Les bénéfices de Google flambent, YouTube aussi

Avec de très bons résultats pour une année 2020 frappée par la pandémie, Alphabet a de quoi se féliciter. Le président-directeur général du groupe et de Google Sundar Pichai a reconnu que « nos excellents résultats de ce trimestre reflètent l'utilité de nos produits et services aux particuliers et aux entreprises, ainsi que la transition accélérée vers les services en ligne et le Cloud ». Avec un quatrième trimestre 2020 pharaonique, symbolisé par une envolée du bénéfice net de plus de 42%, à 15,2 milliards de dollars (contre 10,7 milliards de dollars l'année précédente), l'entreprise n'est pas à plaindre.

Si le phénomène n'est pas aussi massif que du côté de Facebook, la publicité reste la première source de revenus de Google. Avec des montants affriolants. Au quatrième trimestre 2020, la firme de Mountain View a tout de même récolté 46,2 milliards de dollars en recettes publicitaires, ce qui correspond à 87,4% du chiffre d'affaires généré par les services Google, et 81,2% des revenus du groupe Alphabet.

Sur ces revenus publicitaires de Google du dernier trimestre de 2020, 7 milliards de dollars sont à mettre au crédit de YouTube. La plateforme de partage de vidéos, qui multiplie les vues et mécaniquement les publicités, a rapporté gros à Google, qui a vu ses recettes bondir de 46% par rapport au T4 2019. « Notre solide performance au quatrième trimestre (…) a été tirée par la recherche et YouTube, alors que l'activité des consommateurs et des entreprises s'est redressée par rapport au début de l'année », a confirmé le directeur financier de Google et Alphabet, Ruth Porat.

Le Cloud, porté par Google Workspace, en grande forme

À l'instar de YouTube, le Cloud continue de prendre du poids. L'entité Google Cloud a généré 13,1 milliards de dollars de revenus en 2020, contre 8,9 milliards de dollars en 2019. Cette croissance très importante (46,4%) est portée en très grande partie par sa plateforme Cloud et les outils collaboratifs de Google Workspace (Gmail, Drive, Google Agenda, Slides, Formes, Sheets, Docs, etc.), ex-G Suite.

Les revenus liés au moteur de recherche Google ont grimpé de 27,2 milliards de dollars en 2019 à 31,9 milliards de dollars en 2020, soit une augmentation plus « légère » que d'autres indicateurs repères, à hauteur de 17,3%.

On notera enfin que Google jouit aujourd'hui d'une manne financière des plus conséquentes. Sa trésorerie atteignait 26,5 milliards de dollars au 31 décembre 2020. Fin 2019, elle n'était « que » de 18,5 milliards de dollars.

Modifié le 03/02/2021 à 13h14
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
23
16
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Test ASUS TUF Gaming A15 2021 : l’élu pas cher et puissant que vous attendiez
Bon plan : un écran PC Acer gaming 23,6
Qualcomm tente de se créer une communauté d'Insiders
Le Google Pixel 5a sortirait en juin, de nouveaux Pixel Buds en avril
Apple : le casque AR à 1000 dollars d'ici 2022, les smart glasses en 2025 selon Kuo
Vous ne pourrez pas espionner quelqu'un en plaçant un AirTag dans sa poche
Spielberg et les créateurs de Stranger Things vont adapter The Talisman de Stephen King en série sur Netflix
Apple abandonne la production de l'iMac Pro
Bouygues Telecom augmente encore le prix de certains forfaits B&You
Le rachat de Bethesda par Microsoft approuvé par les autorités de la concurrence européenne et américaine
Haut de page