🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% ! 🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% sur le high-tech

Droit voisin : Google signe un accord pour rémunérer les éditeurs de presse français

21 janvier 2021 à 14h10
6
Google presse
© AB / Clubic

L'Alliance de la presse d'information générale et Google annoncent leur accord autour de l'épineux sujet de la rémunération de la presse, au titre du droit voisin.

La presse française et Google sont enfin d'accord ! Après plusieurs mois de négociations souvent âpres, des plaintes et des déclarations fracassantes dans les médias, la firme de Moutain View et l'Alliance de la presse d'information générale (APIG), ont annoncé ce jeudi 21 janvier 2021, dans un communiqué de presse commun, avoir signé un accord « relatif à l'utilisation des publications de presse en ligne ». Celui-ci acte de façon définitive la rémunération des éditeurs, sous certaines conditions néanmoins.

Une rémunération sous critères, possiblement conjuguée avec News Showcase

Alors comment cet accord va-t-il se matérialiser ? Dans le détail, il se limite par principe aux membres de l'Alliance de la presse dont les publications sont dites « d'information politique et générale ». Mais la rémunération ne sera évidemment pas la même pour tous les titres qui entrent dans le cadre des accords de licence. Des critères, comme l'audience mensuelle sur le web et le rythme de publication, outre la contribution à l'information politique et générale, aideront à un calcul individuel de la rémunération des éditeurs de presse.

« Après de longs mois de négociations, cet accord est une étape importante, qui marque la reconnaissance effective du droit voisin des éditeurs de presse et le début de leur rémunération par les plateformes numériques pour l’utilisation de leurs publications en ligne », s'est notamment satisfait le patron du groupe Les Échos - Le Parisien et président de l'AGIP, Pierre Louette.

Ces accords de licence couvriront donc les droits voisins, mais pas que ! Souvenez-vous, cet automne, la société au moteur de recherche avait annoncé la création de Google News Showcase. Cet outil mondial, destiné à soutenir financièrement certains médias, doit permettre aux lecteurs d'accéder à un contenu enrichi, sous la forme d'un espace qui met en avant les articles dits « de qualité », dans le but de créer une expérience de presse en ligne nouvelle.

L'AFP et le SEPM, acteurs importants de la presse française, n'ont pas encore obtenu satisfaction

L'APIG, qui compte actuellement 283 membres (parmi lesquels Le Monde, Le Figaro, Ouest France, Les Échos ou La Provence), et Google, avaient déjà annoncé, en octobre dernier, avoir fait des avancées significatives pour l'adoption de ce principe de rémunération des éditeurs posé, rappelons-le, par la directive européenne sur le droit d'auteur. « Nos discussions […] pourraient permettre de valider les principes clés d'un accord basé sur des critères d'audience, de non-discrimination et de contribution à la production d'information politique et générale », déclarait ainsi Google le 7 octobre 2020.

Aujourd'hui, l'entreprise affirme, par le biais de son directeur général France Sébastien Missoffe, que l'accord conclu le 21 janvier « est une étape majeure pour Google ». Le dirigeant ajoute qu'il « ouvre de nouvelles perspectives » pour les partenaires du géant américain, « heureux de contribuer » au développement des éditeurs de presse et de « soutenir le journalisme ».

Née de l'union de quatre syndicats historiques eux-mêmes issus de la pression quotidienne régionale, la fameuse « PQR », l'APIG avait déposé plainte le 7 septembre dernier devant l'Autorité de la concurrence, qui a finalement su déterminer un cadre définitif en ce début d'année 2021.

On notera tout de même que certains organes de presse, comme l'Agence France-Presse (AFP), qui négocie toujours avec Google, ne bénéficieront pour l'instant pas de cet accord, tout comme le Syndicat des éditeurs de la presse magazine (SEPM), qui s'était d'ailleurs associé à l'AFP pour déposer plainte devant l'Autorité de la concurrence en septembre dernier.

Source : communiqué de presse

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
6
Proutie66
Cela me semble une bonne nouvelle, à surveiller.<br /> Etrangement, je me souviens avoir lu ici des choses assez virulente sur le sujet.<br /> Google n’est plus qu’un moteur de recherche, mais un moteur de réponse, pouvant, parfois, spoilier les journalistes(médias).<br /> Après, les médias se spoilent entre eux, quand on connait le tarif des photos journalistes…
cirdan
Proutie66:<br /> Etrangement, je me souviens avoir lu ici des choses assez virulente sur le sujet.<br /> Difficile d’avoir un débat serein quand on parle de journalisme.<br /> On veut toujours faire porter aux journalistes tous les maux de la terre et en général quand un sujet les concerne c’est du bashing tous azimuts alors que cette profession ne recèle pas plus de moutons noirs qu’une autre.
LeToi
Depuis que Google News n’affiche que les titres et sans les résumés d’articles je n’ai pas l’impression que ça me manque , en général le titre est suffisamment clair pour inciter ou non à cliquer dessus…<br /> Le fait de les rajouter, ces résumés, ça alourdir la page et ralentir les chargements ^^
cirdan
Popoulo:<br /> Les vrais sont ceux sur le terrain comme les journalistes de guerres et autres reporters/photographes. Les autres sont juste des gratte-papiers.<br /> Ta définition du journaliste est un peu limitée. En tout cas, sympa pour ceux qui écrivent les articles que tu lis pourtant chaque jour ici-même.
rexxie
Les cyniques diront que les journalistes un peu trop intègres, on les envoie au front et ils se font snipé.
kroman
Est-ce qu’en contre partie on aura des extraits ou résumés suffisants sur Google news pour éviter d’ouvrir toutes les pages ?
cirdan
rexxie:<br /> Les cyniques diront que les journalistes un peu trop intègres, on les envoie au front et ils se font snipé.<br /> Le bon commentaire pour conseiller un film excellent avec un acteur formidable !<br /> AlloCiné<br /> Sympathie pour le diable<br /> Sarajevo, novembre 92, sept mois après le début du siège.Le reporter de guerre Paul Marchand nous plonge dans les entrailles d’un conflit fratricide, sous le regard impassible de la communauté internationale. Entre son objectivité journalistique,...<br />
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Mettez Steam à jour, le nouveau Big Picture est là et... ça va vous rappeler quelque chose
Vous cherchez une tablette tactile ? La Lenovo Yoga Tab 13 est soldée juste ici !
Un nouveau jeu Street Fighter arrive sur Android et iOS mais... il y a un
Fin des Soldes : le OnePlus Nord 2T 5G toujours à son plus bas prix chez Amazon
Spotify : parmi les premières apps à arriver dans les widgets Windows 11
Fêtez le week-end avec les écouteurs Bluetooth Realme Buds Air 3 Neo soldés chez Amazon
ChatGPT : faites attention aux applications clones qui circulent sur iOS et PlayStore en s'attaquant à vos données
Soldes Amazon et Cdiscount : TOP 10 des vraies bonnes affaires du jour
Star Wars: Visions revient bientôt... et pas à n'importe quelle date !
Haut de page