Plus dure est la chute... les ventes d'Apple s'effondrent en Chine, mais Trump épargne la firme

13 décembre 2019 à 15h55
0
iPhone 11

Alors que la société américaine a vu ses ventes plonger dans l'empire du Milieu le mois dernier, le président Trump a signé un accord avec le pays qui va permettre à la firme de Cupertino de respirer.

Quelque peu secouée par les tensions commerciales sino-américaines, Apple n'a pas rassuré après l'annonce des livraisons en Chine pour le mois de novembre, publiées par le courtier Credit Suisse. Le mois dernier, la firme de Cupertino a enregistré une baisse de ses ventes dans le pays de 35 % (en comparaison aux chiffres de 2018). La mauvaise nouvelle fut précédée d'une autre puisqu'en octobre, le géant avait dû encaisser une chute à deux chiffres (-10,3 % sur un an) de ses livraisons. Dans l'empire du Milieu, l'iPhone 11 ne convainc pas suffisamment.

L'embellie du lancement de l'iPhone 11 n'aura pas duré

Sur la période septembre-novembre, les analystes, qui auraient consulté les données du ministère chinois de l'Industrie et des Technologies de l'information, indiquent que les expéditions totales d'iPhone en Chine ont baissé de 7,4 %.


L'iPhone 11, sorti à la fin du mois de septembre en Chine, n'a pas bousculé les foules et a donné lieu à des fils d'attente d'inconditionnels plus minces que lors des précédents lancements, passant de quelques centaines à quelques dizaines. C'est en ligne que le public a fait preuve d'une certaine effervescence. Au mois d'octobre, le cap des 10 millions d'iPhone 11 avait été franchi, ce qui est plus qu'honorable. Mais l'embellie n'aura pas duré.

Apple a vu sa part de marché tomber de 7 à 5 % en Chine au cours du troisième trimestre. Dans le même temps, Huawei détient 42 % du marché - un record - et a permis au secteur de légèrement rebondir.

Donald Trump, bourreau puis finalement sauveur d'Apple ?

Les conséquences auraient pu être désastreuses pour Apple si Donald Trump avait décidé d'imposer une taxe douanière supplémentaire de 15 % pour les appareils vendus aux États-Unis et fabriqués en Chine.


Mais la firme à la pomme s'en sort très bien après l'annonce d'un nouvel accord entre les USA et la Chine, qui permet d'envoyer aux oubliettes cette taxe de 15 %, qui aurait entraîné une hausse moyenne du prix des iPhone de 150 dollars sur le sol américain, ce qui aurait causé un ralentissement potentiel des ventes de 6 à 8 % pour la marque.


L'apaisement n'est tout de même que passager. Les tensions entre Washington et Pékin demeurent, et Apple reste dans le flou au niveau de la fabrication de ses produits et de ses liens avec ses sous-traitants chinois. Mais au moins, Cupertino fêtera Noël plus sereinement.

Source : MacRumors
Modifié le 13/12/2019 à 16h59
9
8
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
scroll top