Xiaomi fait une entrée en fanfare sur le marché japonais, pour y titiller Apple ?

09 décembre 2019 à 11h59
4
Xiaomi Mi Note 10

Le quatrième fabricant mondial de smartphones débarque au Japon en mettant en avant son Mi Note 10 et ses photos en 108 mégapixels.

Xiaomi, 8 % de parts de marché et 25 millions de smartphones vendus au premier semestre 2019 dans le monde, fait son entrée sur le marché japonais en exhibant le Mi Note 10, petit as de la photographie, avec le pari osé de débarquer au pays du Soleil-Levant pour y titiller, à terme, l'intouchable Apple. La firme à la pomme vend 45 % des mobiles au Japon. Mais Xiaomi ne débarque pas qu'avec son smartphone, et entend au-delà de ça bousculer divers marchés.


Xiaomi mise sur la photo pour se lancer au Japon

Durant le premier semestre fiscal 2019 (qui courait jusqu'au 30 septembre), Apple a vendu 45 % des smartphones au Japon, reléguant ses concurrents loin derrière, Samsung, Sony ou Sharp ne dépassant pas les 13 % de parts de marché, Huawei étant hors du top 5 local. Alors forcément, Xiaomi fait son entrée sur le marché japonais en espérant secouer le leardership de la firme de Cupertino.


Pour y parvenir, Xiaomi dégaine le Mi Note 10, disponible en pré-commande pour des expéditions qui démarreront le 16 décembre. La principale force de l'appareil, c'est son appareil photo haute résolution de 108 mégapixels (un argument qui compte auprès du public nippon), qui offre « des clichés très détaillés », comme l'indique notre test Clubic. Avec ses cinq capteurs, le mobile est proposé au prix de 52 800 yens sur place, soit environ 440 euros. En France, le constructeur le propose aux alentours de 550 euros sur sa boutique officielle.

Une gamme de produits pour séduire les consommateurs nippons

Nous le disions, Xiaomi ne fait pas son entrée sur le marché japonais qu'avec un smartphone. La société pékinoise propose aussi à tous les Japonais son bracelet connecté Mi Smart Band 4 au prix de 3 490 yens (29 euros), ainsi qu'une batterie externe pour 1 899 yens (16 euros). Loin du smartphone, Xiaomi propose aussi son cuiseur à riz connecté, sur le marché depuis 2016 et vendu aux Japonais 9 999 yens (83 euros). Enfin, la firme chinoise met en vente des valises, dont l'une est tout en métal, aux prix de 17 900 yens (149 euros) et 7 990 yens (67 euros).


Pour Xiaomi, l'idée est de compenser la diminution de ses ventes en Chine (-30 % au dernier trimestre), son marché domestique, alors que le fabricant assiste tout de même à une croissance des livraisons de ses produits en Europe et en Inde, deux gros marchés.

Xiaomi mise sur la commercialisation en 2020 d'une dizaine de smartphones annoncés compatibles 5G, qui pourrait entamer une nouvelle phase de croissance pour la société.

Source : Bloomberg
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
Steven
Xiaomi veut envahir le monde entier
playAnth95
Et pendant ce temps la l’EUROPE mdrrr
pjP06700
Dans le domaine de l’électronique, l’U.E a toujours raté son train.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Idée cadeau | Limbo, la rotation perpétuelle... ou presque
Le premier mois est offert avec cette excellent forfait mobile à prix MINI
Forfait mobile : vous allez craquer pour cette offre canon chez Free
Profitez de cette licence VPN complète à -63% pour les 2 prochaines années !
Découvrez cette image rare d'une collision de galaxies envoyée par Hubble !
Déjà ? La 5G connecterait 1 milliard d'humains d'ici la fin d'année
Apple donne un nouveau nom à son système dédié à la réalité augmentée, et voilà ce que ça implique
Vous ne rêvez pas ! Le prix de cette clé USB s'effondre bien de -39% sur Amazon
Netflix, Disney+, Apple TV+ : pourquoi tous les services de streaming augmentent-ils ?
Le SMS fête ses 30 ans : comment est-il né, comment a-t-il grandi et... va-t-il bientôt mourir ?
Haut de page