Amazon va vendre plus de produits Apple au détriment des petits revendeurs

Pierre Crochart Contributeur
13 novembre 2018 à 07h30
0
colis amazon

En fin de semaine dernière, Apple a signé un accord de distribution avec Amazon. Désormais, seuls Apple et une sélection de revendeurs agréés seront autorisés à vendre des produits à la pomme sur le site du leader de l'e-commerce.

Au 4 janvier 2019, Apple ouvrira sa propre boutique officielle sur les étals numériques d'Amazon pour y vendre iPhone, iPad, MacBook et autres produits estampillés Beats. Un accord « pour améliorer l'expérience client », qui signe par la même l'arrêt de mort de certains revendeurs indépendants.

Lutter contre les revendeurs malhonnêtes


Sous couvert de mieux protéger les consommateurs contre des revendeurs tiers mal intentionnés, l'accord lié entre les deux entreprises les plus cotées en bourse va forcer bon nombre de reconditionneurs indépendants à mettre la clé sous la porte.

Comme le raconte Techspot, ce nouveau contrat d'exclusivité ne permet qu'à Apple et aux membres du programme « Amazon Renewal », qui garantit l'authenticité des vendeurs de produits reconditionnés sur la plate-forme, de vendre des produits Apple. Mais pour rejoindre ce programme et pouvoir vendre des appareils à la pomme croquée, les les entreprises candidates doivent justifier d'achats trimestriels de produits Apple à hauteur de 2,5 millions de dollars. Une somme que la plupart des revendeurs indépendants ne dégagent même pas en plusieurs années d'exercice.

Apple, bien connu pour proposer sur ses différents appareils des systèmes d'exploitation fermés, semble bien décidé à décliner les barrières à ses circuits de distribution. Une attaque non seulement à l'encontre des petits revendeurs, mais qui vient également dédire la plupart des engagements environnementaux portés par l'entreprise de Tim Cook.

iPhone
Mr.Whiskey / Shutterstock.com

Des enjeux environnementaux jetés à la poubelle


Les revendeurs indépendants de produits reconditionnés rachètent le plus souvent le stock d'ordinateurs d'universités ou d'entreprises, qui renouvellent leur parc tous les 3 à 5 ans en moyenne. Une manœuvre gagnant-gagnant, au sens où les institutions récupèrent un pécule permettant de financer en partie les nouveaux appareils, mais également un soulagement écologique non négligeable. En effet, lorsqu'ils ne sont pas reconditionnés, la plupart des appareils finissent dans d'immenses décharges où s'amassent chaque année près de 44 millions de tonnes de déchets électroniques.

Le reconditionnement a donc un triple objectif :
  • Lutter contre l'obsolescence programmée en remettant à neuf des appareils électroniques encore en état de fonctionnement
  • Réduire la pollution due aux déchets électroniques
  • Permettre aux consommateurs de profiter de produits remis à neuf à un prix nettement inférieur

L'accord passé entre Apple et Amazon, les deux entreprises les plus profitables au monde, signe donc au feutre indélébile l'hypocrisie de leurs ambitions écologiques respectives.

Apple, pourtant prompt à défendre l'éco-conception de ses produits (et notamment du dernier MacBook Air, produit à partir d'aluminium recyclé), est d'ailleurs le spécialiste du greenwashing. En avril 2017, Motherboard révélait qu'Apple forçait les centres de recyclage à détruire les iPhone et MacBook qui passaient entre leurs mains.
3 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top