Tim Cook voudrait que vous arrêtiez de croire les entreprises qui exigent vos données

Par
Le 03 octobre 2018
 0
tim cook

Le PDG d'Apple, Tim Cook, a réaffirmé dans une interview les valeurs de son entreprise concernant la protection de la vie privée - et en a profité pour lancer un message à destination des internautes.

Dans un entretien accordé au site Vice News, le PDG d'Apple Tim Cook est revenu sur le sujet des données personnelles utilisées par les plus grosses sociétés de technologie. S'il ne nomme aucune entreprise directement, il déclare que « l'histoire que certaines entreprises essaient de vous faire croire qui est : "J'ai besoin de vos données pour rendre mon service meilleur". Ne les croyez pas. Qui que ce soit vous dit ça, ce sont des sornettes ».

Apple s'érige en défenseur des données personnelles sur le web

Derrière ces propos, c'est bien évidemment Google et Facebook que Tim Cook vise. On se souvient notamment qu'Apple, lors de la présentation de ces nouveaux systèmes d'exploitation en juin dernier, avait présenté des outils de protection contre le suivi publicitaire qui ciblaient directement les outils de tracking de Facebook.

Apple s'érige depuis des années comme défenseur de la vie privée, et affirme collecter le moins d'informations possible sur ses utilisateurs. Tim Cook considère les données personnelles comme « l'un des plus gros problèmes du 21e siècle ».

Il ajoute à ce propos : « Je ne suis pas un partisan de la réglementation, mais lorsque le marché libéral ne produit pas un résultat positif pour la société, vous devez vous demander ce que nous devons faire. Nous devons trouver un moyen de passer à la vitesse supérieure et de changer certaines choses. [...] Nous ne lisons pas votre courrier électronique, vos messages. Vous n'êtes pas notre produit. Ce n'est pas le métier dans lequel nous sommes. »

Apple sommé de s'expliquer sur ses actions en Chine et sur ses plateformes

Malgré ces paroles pleines de bonne volonté, Apple a été attaqué après l'annonce de l'ouverture d'un data-center en Chine permettant le stockage des données iCloud des utilisateurs du pays. Certains politiciens américains s'étaient en effet inquiétés de voir Apple laisser les autorités chinoises accéder aux informations sensibles si elles le voulaient. Tim Cook avait répondu de manière très claire en indiquant que ces données, comme toutes les autres, seraient chiffrées - donc théoriquement inaccessibles.

Enfin, Tim Cook est revenu également sur le retrait du podcast et des applications du bloggeur conservateur et conspirationniste Alex Jones de ses plateformes. Apple avait réagi après les annonces de Google ou Facebook de retirer ces contenus jugés inappropriés. Le patron d'Apple a balayé ces remarques en indiquant qu'Apple « prenait ses décisions de manière indépendante » et que la société souhaitait refléter toutes les sensibilités politiques et d'opinion, avec toutefois un contrôle manuel pour détecter et agir sur les contenus litigieux, comme ceux d'Alex Jones.
Modifié le 04/10/2018 à 17h34
scroll top